IRAK : OFFENSIVE ANTI-US DE LA CHINE !

Après le pétrole, la Résistance exige le retour de la Chine dans les ports

Wednesday, 16 December 2020 6:54 PM  [ Last Update: Wednesday, 16 December 2020 6:54 PM ]

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

Le port irakien d'Al-Faw en cours de construction dans le sud-est d'Irak. (Photo d'archives)

ll y a peu, les députés irakiens exigeaient l'ouverture d'enquêtes sur les attaques terroristes visant les investissements pétroliers chinois au sud de l'Irak à Bassora; investissements qui sont effectivement visés par les USA pour empêcher l'Irak, second producteur mondial du pétrole, d'échapper à l'emprise des pétroliers US.

Kamal al-Bayati, analyste irakien de renom, a averti que le gouvernement américain entravait la coopération de certains pays avec l'Irak pour le développement de la ville portuaire d’Al-Faw, dans le sud-est du pays.
Les sociétés chinoise et sud-coréenne se seraient retirées du partenariat pour le développement du port d’Al-Faw.
Les États-Unis veulent que les entreprises américaines prennent la tête des opérations de construction du port d’Al-Faw et pour ce faire, ils mettent des bâtons dans les roues des autres partenaires de l'Irak.

Les responsables irakiens ont déclaré que le financement du « Grand port Al-Faw » coûterait environ 3,36 milliards de dollars au gouvernement et aux investisseurs. Il aura la capacité de transiter  99 millions de tonnes de marchandises par an.

Le projet a été lancé en 2010, mais il a été freiné par des problèmes internes et des pénuries de liquidités en raison de la réduction des prix du pétrole.

Irak: 1er coup anti-US de Pékin!

Irak: 1er coup anti-US de Pékin!

En septembre, le Premier ministre irakien, Moustafa al-Kazimi, a déclaré qu'il y avait un « vrai problème » et que le projet d'Al-Faw a été « manipulé pendant 17 ans ».

« Nous travaillerons sérieusement pour que le projet soit achevé et nous ne permettrons à personne de violer notre droit de construire un port souverain », a-t-il réaffirmé.

Le chef de la coalition, État de droit, Nouri Al-Maliki, a appelé le gouvernement irakien à définir un « contrat transparent » qui ouvrirait la porte aux entreprises désireuses de soumettre leurs offres pour le projet.

Il a écrit mardi dans un tweet que « le Grand port Al-Faw est un projet stratégique, et le contrat pour sa mise en œuvre doit être exécuté par le gouvernement et le ministère concerné pour qu'il puisse permettre aux entreprises chinoises, coréennes ou autres de soumettre leurs offres d'investissement. Le but étant de contenir les remarques négatives sur telle ou telle entreprise.

Irak: la Chine attaquée!

Irak: la Chine attaquée!

Dix ans se sont écoulés depuis le lancement de la construction du Grand port d'Al-Faw et il est encore loin d'être achevé. Cependant, la volonté du gouvernement irakien de poursuivre le projet ne se faiblit pas en dépit des ingérences US. 

Faw se situe à quelques kilomètres du port stratégique iranien Imam Khomeini où la Chine est bien présente. Voir l'Irak s'engager dans une dynamique relationnelle gagnant-gagnant avec la Chine, dynamique qui s'adapte parfaitement aux objectifs anti-hégémoniques de la Résistance effraye tout bonnement les USA.

Syrie: Pékin s'engagera militairement?

Syrie: Pékin s'engagera militairement?

Plus l’Iran, l’Irak et la Syrie approfondissent leurs relations et coopérations, plus Washington et son allié israélien sont déçus et dépités de voir leurs complots visant à les diviser tomber à l’eau.

https://french.presstv.com/Detail/2020/12/16/640844/Irak-Al-Faw-les-USA-entravent-le-projet

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire