IRAK : PREMIERE OPERATION NAVALE ANTI-US!

Les vedettes rapides et les drones des Hachd entrent en action

Thursday, 11 February 2021 3:27 PM  [ Last Update: Thursday, 11 February 2021 3:26 PM ]

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

Les Hachd al-Chaabi mènent des opérations d'envergure pour empêcher le resurgissement de Daech. (Illustration)

Ce n'est pas uniquement à Al-Anbar que la Résistance irakienne réprime, traque, et élimine les agents daechistes que le Pentagone de LIyod Austin, une fois relâchés des prisons de Hassaké et de Deir ez-Zor et entraînés rapidement à al-Tanf, se démène pour héliporter vers l'Irak. Alors même que les médias mainstream font tout pour effacer sous un flot d'informations dénaturées les extraordinaires capacités militaires des Hachd al-Chaabi, des rapports convergents font état de faits militaires particulièrement inouïs : une première opération amphibie de la Résistance irakienne impliquant des vedettes rapides (sans doute de fabrication iranienne) vient d'avoir lieu au large de Baqubah contre les agents takfiristes de l'US Army.

Lire aussi : De quoi est le signe la nuée de drones "irakiens" qui a percé le ciel de Riyad ?

Il s'agit de la plus grande opération de reconnaissance amphibie jamais menée en Irak. C'est pour la deuxième journée consécutive que les Unités de mobilisation populaire irakiennes (Hachd al-Chaabi) ont mené cette opération de reconnaissance amphibie, a déclaré Sadiq al-Husseini, porte-parole des forces des Hachd Chaabi à Diyala, lors d’une interview avec le site d’information Al-Maaloumah.

Considérée comme la plus grande jamais menée sur le sol irakien, l’opération s’est déroulée sur les eaux du lac Hamrin à 59 km au nord-est de Baqubah, a précisé al-Husseini en soulignant le soutien aérien des drones (encore de fabrication iranienne, NDLR) avec pour mission de "surveiller les rivages à distance". Cela veut dire que pour la première fois depuis 2003, l'Irak résistant se dote de capacités marines, de reconnaissance contre les troupes ennemies qui, retranchées à Ain al-Asad et Harir, croient toujours possibles une reconduction du scénario de 2014 quand l’Amérique avait encore un État fédéral et de quoi payer ses aventures militaires au Moyen-Orient.  

A ceci s'ajoute évidemment cette autre capacité des Hachd passée là encore sous le silence médiatique, celle manifestée les 23 et 25 janvier dans le ciel de Riyad via des drones d'une portée de 600 kilomètres et tirés en représailles à la double attaque kamikaze de la place de Tayran de Bagdad.

Lire aussi : Trois convois logistiques US attaqués en 12 heures à Hillah et à Babylone

Irak: Tel-Aviv

Irak: Tel-Aviv

L’opération stratégique à laquelle prennent part les unités de combat commando à bord de vedettes à grande vitesse, est lancée à Diyala pour assurer la sécurité des sources d’eau, mais aussi empêcher l’infiltration des terrorises de Daech sur les côtes et les îles environnant Baqubah. 

Et puis cette vraie armée nationale irakienne ne se limite pas seulement aux opérations navales. Partout où elle passe, le Pentagone a le souffle coupé. 

Sur fond de tentatives US/Daech de reprendre des opérations terroristes pour semer l’insécurité en Irak, les forces irakiennes ont lancé une opération majeure, baptisée Aswad al-Jazirah, pour protéger les provinces de Salaheddin, Ninive et al-Anbar.

À cet égard, un groupe conjoint de combattants des Hachd al-Chaabi (constituées des forces tribales et des 51e, 21e, 6e, 35e brigades), les forces de l'armée irakienne (91e et 20e brigades), les régiments de la police et le groupe Ansarallah al-Marjieh, mènent l’opération depuis neuf axes.

Soutenue par les Sukhoi de l’armée irakienne, l’opération se déroule dans les régions du centre et de l'ouest de l’Irak. Elle est concentrée principalement sur les zones désertiques situées entre les province de Salaheddine et de Ninive.

En outre, une recherche minutieuse est en cours sur ces axes, les forces de Hachd al-Chaabi s'efforçant d’identifier les cellules dormantes de Daech et leur quartier général. 34 maisons piégées ont été ainsi localisées à al-Anbar, non loin des frontières syriennes où les 60 pilotes US servent de "conducteurs aériens" aux terroristes de Daech héliportés de Syrie.

L'opération sur ces axes une fois couronnée de succès, la sécurité des régions du nord de la province d'al-Anbar sera en grande partie assurée. Elle contribuera à sécuriser la route Bagdad-Mossoul, les régions du nord et du nord-ouest de la province de Salaheddine ainsi que le parties centrale et occidentale de Ninive. 

Bassora: l'US Army attaquée

Bassora: l'US Army attaquée

Un nouveau convoi logistique américain a été pris pour cible sur l’autoroute Bassora-Nassiriya.

Lire aussi : Les GI's visés à travers tout l'Irak

Soutenues directement par les États-Unis et les régimes réactionnaires de la région, les cellules secrètes de Daech ont l'intention de défier les forces de sécurité irakiennes qui ont riposté avec une grande fermeté.

Décrivant les évolutions dans le nord de l’Irak, une source sur le terrain a expliqué que la dynamique des opérations des forces irakiennes s'est accélérée.

Lires aussi : À Bagdad Bogdanov parle coopération et échange multiface

En référence à la reprise des opérations terroristes par Daech, les sources affirment que les forces armées irakiennes, en particulier les Hachd al-Chaabi, sont déterminées à nettoyer les zones occupées par les terroristes, malgré certains sabotages.

Irak: 1er clash aérien USA/Résistance?

Irak: 1er clash aérien USA/Résistance?

Karbala se dote d’un aéroport où l’armée de l’air US risquerait sa peau

https://french.presstv.com/Detail/2021/02/11/645039/Irak-1er-operation-navale-anti-US-

 

 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire