LE HEZBOLLAH IRAKIEN ACCUSE UN CANDIDAT AU POSTE DE PREMIER MINISTRE D'AVOIR CONTRIBUE A L'ASSASSINAT DE SOLEIMANI

Le Hezbollah irakien accuse un candidat au poste de Premier ministre d’avoir contribué à assassiner Soleimani

 Depuis 1 jour  3 mars 2020

soleimani1

soleimani1

 Irak - Monde arabe - Spécial notre site

 

Rédaction du site

Les Brigades du Hezbollah en Irak ont menacé d’enflammer le pays et de déclarer la guerre si le chef des services de renseignement, Mustafa Al-Kazemi, était nommé au poste de Premier ministre.

Dans un communiqué, sur son compte Twitter, le responsable de la sécurité irakien des Brigades du Hezbollah irakien, Abu Ali al-Askari, l'a accusé d’avoir collaboré avec les Américains dans l’assassinat du commandant des Brigades d’alQuds des Gardiens de la révolution iranienne, le général Qassem Soleimani, et avec lui le chef adjoint des Hachd alchaabi Abu Mahdi al-Muhandis.

Al-Askari a ajouté: « Il vaut mieux que l’Irak s’accroche à Abdul-Mahdi et le ramène à sa place naturelle pour surmonter ce qui n’a pas été surmonté », estimant que « le seul obstacle devant Abdul-Mahdi est l’opinion de la haute référence religieuse, et si cette barrière est levée, il continuera à remplir son mandat et à remplir ses fonctions », indique le communiqué.

Il a poursuivi: « Certains ont discuté de la nomination du chef des services de renseignement, Mustafa al-Kazemi, au poste de Premier ministre, alors qu’ il est accusé d’avoir aidé l’ennemi américain à assassiner les dirigeants de la Victoire soit Soleimani et son compagnon Muhandis ».

Source: Traduit de Sputnik en arabe

http://french.almanar.com.lb/1663433


 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire