LE HEZBOLLAH IRAKIEN : LES AMERICAINS DOIVENT PARTIR DE GRE OU DE FORCE

  • Par
  • Le 10/10/2020
  • Commentaires (0)
  • Dans IRAK

"Soit les troupes américaines quittent l’Irak de leur plein gré, soit elles seront expulsées" (Hezbollah)

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

Le retrait des troupes américaines d'Irak. ©Reuters(Illustration)

Tout en expliquant les objectifs US de rester en Irak, le porte-parole des Brigades du Hezbollah irakien a déclaré : « Soit les troupes américaines quittent l’Irak de leur plein gré, soit elles seront expulsées. »

Selon le site d’information Al-Masirah, le porte-parole des Brigades irakiennes du Hezbollah, Muhammad Mohi, a déclaré que « les Américains doivent quitter l’Irak, et s’ils ne le font pas, ils repartiront en "position horizontale"(les pieds devant). »

Il a souligné que la Résistance deviendrait plus forte si les États-Unis s'obstinent à ne pas vouloir quitter l’Irak.

Irak: la méga capitulation US!

Irak: la méga capitulation US!

La 3ème attaque anti-US à la bombe en deux semaines 

« La Résistance ne compte pas sur l’actuel Premier ministre Mustafa al-Kadhimi, qui n’est pas en droit de priver le peuple irakien de ses droits et de maintenir les forces américaines en Irak ; les États-Unis sont pour nous un ennemi terroriste qui tente en vain de dissoudre les Hachd al-Chaabi », a-t-il ajouté.

« Le Parlement irakien a approuvé le retrait des troupes américaines d'Irak et les forces irakiennes sont en mesure de mettre fin à toute menace », a déclaré Mohammed Mohi, ajoutant qu'en restant en Irak, l'Amérique veut assurer la sécurité de l'ennemi israélien, mettre en œuvre « le Deal du siècle » et couper la route entre l'Iran, la Syrie et le Liban.

Ce membre des Brigades du Hezbollah a souligné que la cause des crises dans la région est l'arrogance américaine et sa tentative de dominer le monde, soulignant que l'Amérique doit comprendre qu'elle doit respecter la volonté de l'Irak et qu'elle ne pourra en aucune manière s'y installer.

Irak : un convoi militaire US attaqué!

Irak : un convoi militaire US attaqué!

« L'Amérique vit dans un grand dilemme en Irak après l'escalade des opérations de résistance et s'emploie à réduire la pression sur elle ; de nombreux messages ont été envoyés qui incluent un plaidoyer américain pour arrêter les frappes contre ses forces, au moins pendant la période des élections américaines », a-t-il ajouté.

Mohi a souligné que « le peuple irakien a le droit de résister à la présence américaine occupante, et nous connaissons les objectifs et la nature de cette présence », notant que certains responsables d’État irakiens travaillent à mettre en œuvre l'agenda américain comme s'ils étaient des employés de l'ambassade américaine.

« Les États-Unis sont incapables de faire face à la volonté du peuple. Ils ont déjà testé la force de la Résistance irakienne en 2003, et aujourd’hui cette Résistance a beaucoup plus de capacités et d’expérience de combat. »

« Nous insistons pour que les forces américaines se retirent d'Irak et aujourd'hui nous appelons le Parlement irakien à activer sa décision, et c'est alors que l'Amérique verra que des millions d'Irakiens y feront face », ajoutant: « L'Amérique nous connaît bien, connaît nos capacités et notre détermination, et nous poursuivons notre décision d'expulser l'ennemi américain d'Irak », a fait remarquer le porte-parole du Hezbollah irakien.

Irak: la CIA saigne grave

Irak: la CIA saigne grave

Que se passe-t-il en Irak? frappes anti-US quotidiennes, les artères logistiques coupées, les bases US sur les frontières menacées... la CIA mise échec et mat

Dans ce droit fil, les groupes de résistance irakiens ont publié un communiqué annonçant l'arrêt des opérations militaires contre les forces américaines et étrangères en Irak pour leur permettre de quitter le pays.

« Afin de respecter les bons efforts de certaines personnalités nationales et politiques pour établir un calendrier clair et précis pour la mise en œuvre de la décision du peuple, du Parlement et du gouvernement irakiens de retirer les forces étrangères d'Irak, nous donnons à ces forces une opportunité conditionnelle », indique le communiqué.

Le communiqué a mis en garde les Américains contre les conséquences de toute tromperie, procrastination ou retard dans l’exécution de la demande du peuple irakien et a déclaré : « Si cette demande du peuple irakien n’est pas réalisée, nous serons contraints d’entrer dans la phase avancée de combat et d’utiliser les possibilités quantitatives et qualitatives de la Résistance contre les forces étrangères. »

« Les occupants américains se trouvent dans une position où ils ne peuvent pas protéger leurs troupes, même dans des bases équipées des derniers systèmes de défense aérienne, ils ont donc commencé à envoyer des médiateurs pour arrêter l’opération de la Résistance, même pour une courte période », a précisé le texte.

Les bataillons Asaeb Ahl al-Haqq, Ansar Allah al-Awfiya, Jund al-Imam, al-Nujaba, les Brigades Sayyid al-Shuhada, le bataillon Imam Ali, Saraya Ashura et al-Khorasani font partie des groupes de «résistance irakienne».

Les Hachd frappés, frappent!

Les Hachd frappés, frappent!

Fin de la logique " tir et oublie" : la Résistance irakienne répond désormais à chaque frappe Us par une contre-frappe.

https://french.presstv.com/Detail/2020/10/10/636069/Irak-retrait-US-troupes-am%C3%A9ricaines-R%C3%A9sistance-Hezbollah-irakien-


 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire