LE PORTE PAROLE DES TRES COMBATIFS HACHD AL CHAABI REVELE LES ENJEUX DE LA LIBERATION DE MOSSOUL

  • Par
  • Le 14/02/2017
  • Commentaires (0)
  • Dans IRAK

Le porte-parole des Hachd alChaabi révèle les enjeux de la libération de Mossoul

 Depuis 6 heures  14 février 2017

assadi

 Irak - Monde arabe - Spécial notre site

Rédaction du site

Le porte-parole des forces des Hachd alChaabi, le député Ahmad al-Assadi a affirmé au cours d’une interview exclusive avec la chaine satellitaire arabophone iranienne Al-Alam,   qu' »il n’y a pas de veto sur la participation des Hachd alChaabi dans la libération de la ville de Mossoul », révélant que « la bataille de la rive droite de Mossoul débutera aussitôt achèver les préparations des forces irakiennes », a rapporté   alAlam.

Assadi a ajouté que  » l’annonce du début de l’opération militaire est une question de quelques jours… les forces des Hachd alchaabi , celles de l’armée irakienne et celles de la police fédérale ont terminé leur préparation, ils sont  dans l’attente des ordres de la part  du haut commandement irakien. Bientôt sera déclenché l’opération de la rive droite de Mossoul et de ses régions environnantes ».

L’impact de la libération de la rive gauche de Mossoul 

Le porte-parole des Hachd a estimé que  »  le succés de l’opération de libération de la rive gauche, une opération qui a duré trois mois, a assené un coup dur à  Daech. Car, pour cette dernière , la rive droite constitue le front principal d’opposition contre toute force.  Alors que la rive droite représente pour Daech sa base de commandement, de  contrôle et de logistique et une ligne  de retrait « .

Assadi  a assuré que « les Hachd ont isolé des poches de Daech , situées sur le long de la rive droite de Mossoul, en direction de Mhalabieh et du qaza de Talefer se prolongeant jusqu’aux frontières de Sinjar. Sauf que ces  zones sont quasi-totalement encerclées. Seule le qaza de Talefer est resté ouvert  en direction de la plaine de Mossoul »  indiquant que « ces zones seront des cibles directes lors de la deuxième opération de libération de Mossoul ».

Il a souligné  que  » des plans stratégiques ont été élaborées afin de protéger les civils dans les zones ciblées  » notant que » quand l’opération de libération sera déclenchée, une semaine sera accordée aux familles  avant le déclenchement des hostilités, afin qu’elles puissent fuir les régions ciblées ».

Et de poursuivre :  » les forces des Hachd se positionnent essentiellement sur  l’axe ouest de Talefr-Mahlbah – Sinjar, à la périphérie de la rive droite de Mossoul « .

Le statut des Hachd  dans les forces armées irakiennes

Le porte-parole des Hachd a déclaré que  » les forces des Hachd forment une partie essentielle des forces armées irakiennes, validée après l’adoption d’une loi votée à la  majorité du parlement irakien ».

Il a noté que  »  l’escalade régionale et l’ ingérence dans les affaires irakiennes se sont affaiblies suite aux déclarations sensées de responsables irakiens concernant les hachd, et donc il n’y a pas de veto ni de restriction interne ou externe à son égard ».

Assadi a souligné que  » Daech combat avec férocité  dans les lignes de front , elle a creusé des tunnels et  envoyer des centaines de voitures piégées. Ainsi, lors la libération de la rive gauche de Mossoul, Daech a envoyé  plus de 350 voitures piégées en quelques semaines ».

Et d’ajouter :  » la bataille de la rive droite n’est pas une phase complémentaire de la bataille de la rive gauche, mais elle est une bataille distincte, parce que dans la rive droite réside le siège du commandement et de contrôle de Daech. Soit leurs centres de formation et leurs écoles » .

Il a expliqué qu' »il y a deux possibilités pour la bataille de la rive droite  : soit  Daech lutte farouchement en dehors de la ville , ce qui à mon avis épargnera la vie de nombreux civils, car ils seront traités par des unités militaires et Daech sera écrasé dans la rive droite comme elle l’a été dans la rive gauche ».

« Mais si Daech  décide de combattre dans les zones résidentielles, alors la bataille sera longue. Ce sera une bataille trés sensible car il faudrait un chirurgien spécialiste pour mener cette opération avec une extrême délicatesse  afin de ne pas causer des dommages collatéraux à la population de Mossoul ».

Quel est le nombre de daech dans la rive droite?

Assadi a indiqué que  » le nombre des combattants de Daech sur la rive droite est d’environ 3000. La plupart d’entre eux sont de nationalités irakiennes, en plus des étrangers , notamment les Russes du Caucase, de la Chine, de l’Asie de l’Est et de différentes nationalités arabes . Aussi, des Turcs, qui sont estimés par centaines ».

Assadi a noté que « la bataille de la rive droite sera facile suite aux pertes subies par Daech en termes de combattants et d’armes pendant les affrontements et les batailles de la rive gauche ».

Où se cache Bagdadi ?

Assadi  a déclaré que  » les services de renseignement  ont indiqué que le chef terroriste de Daech, Bagdadi,  réside entre le désert de Baaj, de Kairouan et  la frontalière irako-syrienne. La province de Baaj sert de foyer d’acceuil à Daesh , un foyer d’allégeance « .

Il a conclu  que  » l’information, selon laquelle Bagdadi a été blessé il y a quelques jours, est confirmée. ll a été transferé à l’hôpital de Baaj . De même cette information  confirme que Bagdadi ne se trouve pas sur la rive droite ni  Telafar ».

Source: Médias

http://french.almanar.com.lb/250666


 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire