QUEL SECRET MASQUE LE RETRAIT DE TROUPES US D'IRAK ?

McKenzie : "Nous sommes de plus en plus attaqués en Irak"

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

Les membres des forces irakiennes. ©AFP/Archives

Sur fond de la multiplication des attaques contre les troupes américaines en Irak, les forces de la sécurité nationale irakienne ont neutralisé, grâce à une opération de renseignement, le plan de Daech de s’infiltrer en Irak depuis la Syrie.

Lors d’une interview accordée cette semaine à la chaîne CNN, le commandant des forces américaines au Moyen-Orient, Kenneth McKenzie, a fait état de la multiplication des attaques contre les troupes américaines déployées en Irak.

Irak: le coup fourré de Trump

Irak : le coup fourré de Trump

Quels sont les secrets du retrait de troupes US d’Irak ?

Sans faire la moindre allusion à la ferme opposition du peuple irakien à la présence des troupes US en Irak, le général McKenzie a déclaré : « Au premier semestre de l’année en cours, les attaques contre nos bases ont été plus nombreuses que la même époque, l’année dernière. »

« Ces attaques n’ont pas été mortelles jusqu’à présent, ce qui est une bonne chose, mais elles se poursuivent », a ajouté le chef du CentCom.

À la question comment cela se fait-il que les attaques n’aient pas laissé de victimes, il a trouvé la simple réponse : « Elles ne nous prennent pas pour cible ». « Nous savons qu’ils disposent d’armements sophistiqués, mais ils ne les utilisent pas. Ils se servent d’armes non sophistiquées tels que des roquettes de 107 mm », a-t-il prétendu.

L’annonce sur la multiplication des attaques contre les troupes US en Irak intervient alors que les forces sécuritaires irakiennes ont, selon Russia Today, contrecarré l’infiltration des éléments de Daech pour amener ensuite des armes, des médicaments et des femmes de Syrie en Irak.

« Suite à une opération de renseignement, les forces de la 71e brigade d’infanterie de la sécurité irakienne déployée à l’ouest de la province de Ninive ont mis en place plusieurs embuscades à la frontière irako-syrienne. Les armes, les médicaments et les femmes sont effectivement entrés en Irak depuis la Syrie », indique le communiqué de la sécurité nationale irakienne publié ce samedi 12 septembre.

« Deux accusés, tous deux à moto, ont été arrêtés tout comme quatre femmes accompagnées de cinq enfants. Des médicaments, trois mitrailleuses et trois fusils ont été saisis par les forces irakiennes », a précisé le communiqué.

Irak: le Pentagone lâche prise...?

Irak: le Pentagone lâche prise...?

Les États-Unis prévoient de réduire la présence de troupes en Irak.

https://french.presstv.com/Detail/2020/09/12/633926/Irak-Daech-infiltration-CentCom-troups-am%C3%A9ricaines


 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire