ARMES CHINOISES : PREMIERE COMMANDE IRANIENNE ?

  • Par
  • Le 03/07/2020
  • Commentaires (0)
  • Dans IRAN

«Atlantic Council» met en garde : l’alliance militaire Chine-Iran menace nos intérêts

Fri Jul 3, 2020 4:0PM

Avion de combat chinois J-10. © aviationsmilitaires

Avion de combat chinois J-10. © aviationsmilitaires

Alors que l'embargo sur les armes imposé à l'Iran expire en octobre, les efforts des États-Unis pour prolonger cet embargo ont suscité de nombreuses critiques sur la scène internationale, écrit le Conseil de l’Atlantique nord. Et ce, alors que les relations entre les États-Unis et la Chine sont à leur plus bas niveau donnant de l’importance à la prise de position de Pékin envers l’Iran. 

Jusqu’à présent, la Chine a été claire sur ses intentions. Le porte-parole de la délégation de Pékin envoyée aux Nations unies a twitté : « Les États-Unis en se retirant du Plan global d’action conjoint (PGAC) a manqué à ses engagements pris dans le cadre de la résolution 2231 du Conseil de sécurité de l’ONU. Ce pays n’a donc pas le droit de prolonger l’embargo sur les armes imposé à l’Iran, encore moins d'activer le mécanisme de déclenchement. Le maintien du PGAC est la seule voie à suivre. »

Le secrétaire d’État américain, Mike Pompeo, craint clairement que la Chine ne profite pleinement de la fin de l'embargo sur les armes, selon l'article. « Dans quelques mois, en octobre de cette année, la Chine, la Russie et d’autres pays du monde pourront vendre à l’Iran des armes conventionnelles. Ce n’est pas loin. Ce n’est pas un fantasme conservateur. C’est la réalité même » a-t-il déclaré le 29 avril. Pompeo a également twitté que Pékin pourrait envoyer « plusieurs divisions blindées de chars VT-4 » en Iran.

Les cinq options de l’Iran en cas de prolongation de l’embargo sur les armes

Les cinq options de l’Iran en cas de prolongation de l’embargo sur les armes

Alors que la fin de l’embargo sur les armes contre l’Iran approche, Washington fait tout son possible pour prolonger l’embargo. L’Iran restera-t-il les bras croisés ?

Quelle est la probabilité que la Chine devienne le principal fournisseur d'armes iraniennes?

Une telle chose semble tout à fait logique et raisonnable. Ces deux pays ont noué un partenariat global stratégique qui met l'accent sur la coopération en matière de défense. Ils entretiennent des relations diplomatiques de longue date et des relations historiques qui remontent à des siècles. L'Iran est un marché à gros potentiel pour les commerçants chinois; non seulement dans le domaine des armes, mais aussi dans le domaine des produits de consommation et industriels.

« Cela a suscité l’hostilité des États-Unis et le mécontentement des rivaux de l’Iran au Moyen-Orient, plusieurs de ces rivaux sont également des partenaires stratégiques de la Chine », ajoute l'article.

La vente d’armes à Téhéran pourrait accroître la pression de la Chine sur les États-Unis

« Les États-Unis sont un important facteur qu’il faut prendre en considération. Comme l’a indiqué Jonathan Fulton, l’Iran représente pour la Chine un outil utile pour Pékin », précise le laboratoire d'idée américain selon lequel l'approche régionale de l'Iran a amené l’US Navy à rester dans le golfe Persique et à ne pas aller vers l’Asie ou la région Indo-Pacifique qui est plus proche des intérêts centraux de la Chine. « Par conséquent, un soutien minimal porté à l’Iran est moins coûteux et permet à ce que les États-Unis restent au Moyen-Orient et qu’ils n’envoient plus de navires dans la mer méridionale de la Chine. La vente d’armes à l’Iran pourrait renforcer ce levier de pression. »

« (...) Les données diffusées en janvier par l’Institut international de recherche sur la paix de Stockholm indiquent que 4 entreprises d’armements chinoises occupent les premières places parmi les 20 premières du monde, dont trois parmi les dix premières mondiales. »

Arme

Arme "chinoise" qui intéresse l'Iran?

L'Iran ne se contenterait plus des J-20 et des Su-30... à l'expiration de l'embargo sur la vente d'arme, il chercherait des armes "stratégiques".

Et le think thank américain d'ajouter :

« Le fait que ces entreprises appartiennent au gouvernement est important. Elles devraient aider la Chine a atteindre ses objectifs commerciaux et politiques. Le Moyen-Orient est le deuxième marché économique d'armement pour la Chine. La Chine a vendu autant que possible des avions au Moyen-Orient. Par ailleurs, Pékin est bien conscient que l’Iran dispose d’une industrie indigène de fabrication de drones sophistiqués. Si l’Iran se montre intéressé, qu’est-ce que la Chine lui vendra ? L’Iran a besoin de moderniser son armée de l’air. Depuis un certain temps, on assiste à la circulation de rumeurs de la vente par la Chine des avions de combat J-10 à l’Iran. »

http://french.presstv.com/Detail/2020/07/03/628815/Iran-leve-embargo-perspective-armes-chinois-Conseil-Atlantique-Nord


 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire