DES SATELLITES IRANIENS SUR L'ORBITE GEO ?

tourtaux-jacques Par Le 26/11/2021 0

Dans IRAN

L'Iran prépare des satellites de 36 000 km de portée

Friday, 26 November 2021 6:06 PM  [ Last Update: Friday, 26 November 2021 6:06 PM ]

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

L'Iran prépare des satellites de 36 000 km de portée. (Illustration)/Tasnim News

C’est significatif : à la veille du premier anniversaire de la mort en martyr du savant atomiste iranien Fakhrizadeh par une arme « satellitaire » israélienne et alors que l'Iran s'apprête à aller à Vienne exiger la levée des sanctions US sinon annoncer la fin de sa coopération avec l'AIEA, le président iranien a tenu à exiger l'accélération du programme spatial iranien avec en toile de fond la mise en orbite GEO des satellites iraniens. Est-ce un ICBM en préparation ?

« Hier, l'industrie spatiale n’était que le symbole de la puissance des pays, mais elle est aujourd'hui considérée comme l'un des moteurs économiques et dans un avenir proche, elle fera partie de l'infrastructure de gouvernance dans divers domaines du commerce, de l'économie et de la sécurité », c’est ce qu’a déclaré le président iranien Ebrahim Raïssi.

Selon l’agence de presse iranienne Fars, s’exprimant lors de la première réunion du Conseil supérieur de l'espace du 13e gouvernement, qui s'est tenue après une décennie de suspension, le président iranien a souligné le rôle de ce conseil dans l'élaboration des politiques et la rédaction d'une feuille de route pour le développement de l'industrie spatiale du pays avant d’ajouter : « Le fait que la première réunion du Conseil supérieur de l'espace ait eu lieu après 11 ans, témoigne de la détermination de ce gouvernement à donner de l’essor à l'industrie spatiale. »

Satellite militaire iranien au Venezuela?

Satellite militaire iranien au Venezuela?

Le commandant de la section spatiale de la force aérospatiale du CGRI a annoncé, sans entrer dans les détails, l’une des premières missions effectuées par le satellite Nour-1.

Le président Raïssi a remercié les activités du ministère des Communications et des Technologies de l'information, du ministère de la Défense, du CGRI et de l'Armée dans le domaine spatial. « Grâce aux activités de nos jeunes spécialistes et professionnels, de bons efforts ont été faits dans le domaine de l'industrie spatiale », a-t-il indiqué.

Aujourd'hui, les sociétés de la connaissance (knowledge society), l'industrie, le commerce, l'agriculture et le tourisme peuvent utiliser les services spatiaux pour se développer et résoudre les problèmes liés au changement climatique, notamment la pénurie d'eau.

« Bien sûr, pour atteindre cet objectif, il nous faut un programme d'au moins 10 ans. Dans le cadre d’un plan précis et cohérent, nous devons avoir accès à une technologie développée pour LEO [low Earth orbit, orbite terrestre basse ou OTB en français], et dans la prochaine étape, nous devons passer rapidement au circuit de 36 000 km, ou l'orbite géostationnaire abrégée GEO, à la lumière d’une planification minutieuse et d’un travail acharné », a-t-il précisé.

Selon le président iranien, « si nous ne sommes pas présents dans l'industrie spatiale et le cyberespace, nous devrons nous déplacer sur la voie tracée par les autres. L'industrie spatiale est capable de générer une forme de dissuasion pour le cas où certains souhaiteraient attaquer le pays ».

L’Iran lance un nouveau satellite!

L’Iran lance un nouveau satellite!

Le ministère iranien de la Défense dévoile son nouveau porte-satellite.

Le 22 avril 2020, le CGRI est officiellement entré dans une nouvelle arène de capacité spatiale avec le lancement réussi de la fusée-sonde Ghased-1 à trois étages dans l’espace et l'injection réussie du satellite Nour-1 en tant que premier satellite militaire iranien.

Selon les informations disponibles, la fusée Ghased est capable de transporter 20 kg de fret en orbite. Mais le poids et les dimensions du satellite Nour-1 ne sont toujours pas clairs. En ce qui concerne la route du lancement de Ghased-1, elle a été lancée depuis la base spatiale du CGRI vers les côtes de Makran.

Le premier étage de Ghased-1 possède le propulseur du missile balistique « Qadr » et dans son deuxième, elle utilise le propulseur spatial à combustible solide « Salman ». Dans le troisième étage, un autre propulseur à combustible liquide est chargé de livrer le satellite à la vitesse requise et de l'injecter en orbite.

Selon les images, Ghased-1 a une longueur d'environ 18,1 mètres et sa masse dans le premier étage est d'environ 16 tonnes. Le premier étage de Ghased-1, après 118 secondes de fonctionnement, s'éteint et se sépare à 80 km d'altitude et tombe dans l'atmosphère. Puis le deuxième étage s'est détaché à 290 secondes et à une altitude de 415 Km. Enfin, le moteur du troisième étage injecte le satellite dans le circuit à une vitesse de 7,65 km/h, ce qui équivaut à Mach 28 en orbite, et ce, à 480 km du début de la mission et à une altitude de 430 km.

Ce que l'on peut déduire des propos du commandant de la Force aérospatiale du CGRI et du commandant de l'unité spatiale de cette force dans les jours qui ont suivi le lancement de la fusée Ghased, c'est que la feuille de route pour le développement de la technologie spatiale militaire a été rédigée et que les plans seront suivis conformément à cette feuille de route.

Le satellite Nour-1 est équipé de capteurs qui détectent, reçoivent et envoient des signaux qui testent plusieurs technologies importantes et sous-systèmes majeurs et ouvrent la voie au lancement d’autres satellites.

Que cache «Nour-1» iranien?

Que cache «Nour-1» iranien?

Contrairement aux affirmations des responsables de Washington, le satellite Nour-1 et le lanceur Qassed sont très avancés.

http://french.presstv.ir/Detail/2021/11/26/671440/Iran-CGRI-Force-a%C3%A9rospatiale-satellite-Nour-espace

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire