EMIRATS : 1er AVERTISSEMENT DU CGRI

«Là où est Israël, la guerre est inévitable», affirme le commandant en chef du CGRI.

Monday, 08 February 2021 6:36 PM  [ Last Update: Monday, 08 February 2021 6:36 PM ]

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

Le commandant en chef du Corps des gardiens de la Révolution islamique (CGRI), le général de division Hossein Salami. ©Irna/Archives

Les États-Unis, dont la force et le pouvoir se sont épuisés, ne sont plus cette image de puissance mondiale qu'ils prétendent être, a fait savoir le commandant en chef du Corps des gardiens de la Révolution islamique (CGRI), le général de division Hossein Salami selon qui cette dégradation aussi bien en Iran que dans d'autres pays islamiques est en partie l'oeuvre de la Révolution islamique.

Ce lundi 8 février, à Bandar Abbas, au sud du pays, 340 vedettes d'assaut capables de transporter et de tirer divers types de missiles et de roquettes et de soutenir les opérations de plongée ont rejoint l'Organisation de combat naval du CGRI, en présence de hauts responsables du Corps des gardiens de la Révolution islamique.

S’exprimant lors de la cérémonie, le général Salami a déclaré : « Au cours des 42 dernières années, les puissances hégémoniques ont dans un pacte commun transformé la géographie régionale en un terrain de guerre. Et pourtant la nation iranienne ne s'est jamais retirée de la scène et n'a jamais baissé les bras. Alors que 42 ans s'écoulent depuis notre illustre Révolution, les ennemis sont plus faibles que jamais. L'Amérique n'est plus le visage d'une puissance mondiale et n'est plus en mesure de poursuivre ses politiques partout où elle le souhaite, sa puissance étant épuisée par la Révolution islamique. »

« Bien que nous nous trouvions en pleine guerre économique, nous nous en sortons pourtant beaucoup mieux que les débuts; ce qui prouve que la Résistance a eu raison des sanctions et que la force est notre ultime voie, car de nos jours il faut soit se rendre soit être le plus fort et il n'y a pas de troisième choix. La nation iranienne a décidé d'être fort et opté pour la Résistance», a-t-il déclaré.

Le CGRI brise les sanctions US

Le CGRI brise les sanctions US

Le général de division Hossein Salami a poursuivi: « Nous devons être forts; car l'imposition d'une volonté politique à l'ennemi n'est possible que par l'élargissement de sa puissance et son influence, et c'est la voie à suivre, celle-même recommandée par notre honorable Leader de la Révolution islamique et suivie par la nation iranienne. »

Dans une autre partie de son discours, le commandant en chef du CGRI a mis en garde les États rétrogrades de la région contre les conséquences de tout rapprochement avec Ie régime israélien. Il a par ailleurs qualifié de semeur de troubles, les sionistes, qui selon lui sèment la terreur et le feu partout où ils s'installent. Leur accorder des droits, ne serait que chercher querelle aux musulmans.

Evoquant l’échec de la pression maximale contre l’Iran, général Salami s’est adressé aux responsables américains et déclaré : « Ne répétez pas vos politiques ratées ».

Le Général Salami a également rappelé que l’annexion de nouvelles vedettes rapides d'assaut à la force navale du CGRI avait été réalisée sous sanctions, ce qui montre que la nation iranienne ne renoncera jamais à son indépendance malgré la pressions des sanctions.

Lire aussi : première usine à ICBM iranienne ?

Le

 

Effet de douche froide : le non retentissant du Leader à Biden, à Macron et Cie...

Le commandant en chef du CGRI a également ajouté que la marine iranienne devenait plus puissante en termes d'altitude. La force navale du CGRI envisage à l'horizon de grands progrès dans le domaiene des équiepemnts de surface; de même, le développement de la zone sous-surface est à l'ordre du jour avec de nouveaux plans, a précisé le général Salami.

« Cette année, nous avons réussi la quatrième étape d'expansion qualitative et quantitative du pouvoir de la marine du CGRI », a-t-il poursuivi, précisant que le déploiement de plus de 100 embarcations et 200 drones offensifs, ainsi que la mise à l'eau d'un navire de guerre transocéanique de la marine iranienne, font partie de vastes efforts des planificateurs de la politique défensive iranienne. 

Lire aussi : Biden, "du trumpisme en plus Light"?

https://french.presstv.com/Detail/2021/02/08/644831/Iran-CGRI-Salami-USA-sanctions

 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire