GOLFE PERSIQUE : EXERCICE NAVAL CHINE/IRAN/RUSSIE

tourtaux-jacques Par Le 26/08/2021 0

Dans IRAN

G.Persique: l’Iran ouvre les portes aux Chinois et aux Russes

Thursday, 26 August 2021 6:14 PM  [ Last Update: Thursday, 26 August 2021 6:29 PM ]

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

L’exercice naval conjoint nippo-britannique débuté mardi 24 août dans l'océan Pacifique au sud de l'île d'Okinawa. ©Fars News

Peu après l’annonce de la tenue prochaine d’un troisième exercice naval conjoint Iran-Russie-Chine dans le golfe Persique la réaction US ne s’est pas fait attendre : exercice naval US-GB-Japon en mer de Chine auquel s'ajoute la provocations anti-russe de Londres en mer Noire.

La marine japonaise a organisé un exercice conjoint au large de la côte sud d'Okinawa en présence du porte-avions britannique Queen Elizabeth et de navires américains, a indiqué le ministère japonais de la Défense.

Publiant la nouvelle sur l'exercice naval conjoint anglo-japonais avec la participation de navires américains et néerlandais dans l'océan Pacifique, les médias l’ont qualifié de message de menace à l’adresse de Pékin.

« Le Japon et la Grande-Bretagne ont organisé un exercice naval conjoint dans l'océan Pacifique au sud de l'île d'Okinawa, alors que les deux pays approfondissent leur coopération en matière de défense face à l'influence militaire croissante de la Chine », a annoncé mercredi le ministère japonais de la Défense.

Sa Majesté dans le filet sino-russe

Sa Majesté dans le filet sino-russe

À la suite des provocations organisées par l’OTAN près des frontières chinoises, trois sous-marins russes du projet Varshavyanka ont été envoyés par le com...

Le destroyer de la Force maritime d'autodéfense japonaise, un groupe d'attaque composé du porte-avions britannique Queen Elizabeth et les navires de guerre américains et néerlandais ont participé à l’exercice naval conjoint nippo-britannique qui a débuté mardi 24 août dans l'océan Pacifique au sud de l'île d'Okinawa.

Dans le cadre de l'exercice, des avions de chasse F-35 de l'US Navy, ainsi que la Royal Navy britannique, ont volé en décollant depuis le porte-avions britannique Queen Elizabeth.

Des chasseurs F-15 appartenant au ministère japonais de la Défense et à l'US Air Force ont également participé à l'exercice conjoint nippo-britannique dans l'océan Pacifique.

Selon le ministère japonais de la Défense, le pays envisage de déployer un total de 42 avions de combat F-35 à l'avenir sur la base de la préfecture de Miyazaki.

Arme chinoise aux mains des Russes

Arme chinoise aux mains des Russes

Simultanément à l’escalade de la tension entre Washington et ses alliés d’une part, Moscou et Pékin de l’autre, les armées chinoise et russe ont lancé un e...

« Quelle que soit la distance géographique, il est essentiel de renforcer la coopération avec les pays qui partagent des valeurs universelles », a déclaré mardi 24 août l'amiral Yasushigi Kono, commandant de la marine japonaise lors d'une conférence de presse.

Selon Kyodo, le porte-avions Queen Elizabeth et la flotte qui l'accompagne ont quitté le Royaume-Uni en mai pour démontrer un engagement accru de Londres dans la région indo-pacifique face à la présence active de Pékin dans la mer de Chine méridionale et orientale.

Parallèlement à l’organisation de l'exercice naval conjoint  nippo-britannique, l'ambassadeur de Russie a mis en garde contre les provocations militaires britanniques répétées en mer Noire.

L'ambassadeur russe à Londres a mis en garde contre les conséquences de la nouvelle tentative britannique de provoquer Moscou en déployant des forces au large des côtes de la Russie, affirmant que si Londres était réticente à l'égard de l’amélioration des relations bilatérales, les responsables de Moscou n'y insisteraient pas.

La Chine et la Russie se pointent!

La Chine et la Russie se pointent!

Il y a presque un an, l’Iran, la Chine et la Russie organisaient un grand exercice naval dans le golfe Persique, la mer d’Oman et l’Océan indien. Cette man...

Andrei Klein, l'ambassadeur russe à Londres, a également mis en garde dans une interview contre le retour des navires du pays dans les eaux côtières de la Russie sans prévenir.

Il a déclaré : « Le destroyer britannique était entré dans les eaux territoriales russes sans préavis de la Russie. Selon la loi russe, il devait informer les autorités frontalières une heure à l'avance de son intention de traverser les eaux nationales du pays, en fin de compte, il s'est avéré qu'il s'agissait d'un geste provocateur de la part de Londres pour prétendre que les côtes de Crimée font partie des eaux ukrainiennes. Ce qui ne correspond pas à la réalité. »

Le 2 juillet le ministère russe de la Défense a affirmé avoir effectué des tirs de sommation en direction d’un navire de guerre britannique accusé d’avoir violé les eaux territoriales russes.

« Dans un premier temps, la Russie s'est contentée d’effectuer un tir de sommation contre un navire de guerre britannique, mais des actions similaires lancées à l'avenir par  la Grande-Bretagne, seront contrecarrées par les méthodes les plus dures de la part de la Russie », a-t-il averti.

L'Iran met en garde sa Majesté

L'Iran met en garde sa Majesté

Le vice-ministre des Affaires étrangères Seyed Abbas Araghchi a réagi ce samedi au tweet du Premier ministre britannique Boris Johnson en ces termes : « La...

L'ambassadeur de Russie a également noté que les conditions de travail pour les journalistes russes au Royaume-Uni sont devenues beaucoup plus difficiles, leurs droits ne sont pas respectés et qu’ils ont été empêchés d'assister à de nombreux événements et ont même été expulsés du pays.

Plus loin dans son interview, Andrei Klein regretté l’absence de négociation entre les deux pays dans le domaine de la cyber-sécurité, reprochant aux responsables britanniques de faire que soulever cette question sensible de manière totalement non professionnelle par le biais des médias.

Il a conclu : « Personnellement, j'ai tout mis en œuvre pour améliorer les relations russo-britanniques il y a quelques jours, le ministre britannique des Affaires étrangères Dominique Robb a annoncé qu'il ne voulait pas discuter de la situation en Afghanistan avec la Russie. Par conséquent la Russie n’insiste pas non plus là-dessus. »

http://french.presstv.ir/Detail/2021/08/26/665255/Exercice-Chine-Iran-Russie-la-riposte-US-

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire