IRAN : 4 MILITANTES DES DROITS DES FEMMES CONDAMNÉES A 4 ANS ET 2 MOIS DE PRISON POUR DIFFUSION DE PROPAGANDE CONTRE L’ETAT, RETRAIT DU VOILE ...

  • Par
  • Le 25/12/2019
  • Commentaires (0)
  • Dans IRAN

Quatre militantes des droits des femmes condamnées à la prison en Iran

décembre 12, 2019

dans Infos des Femmes

Quatre militantes des droits des femmes condamnées à la prison en Iran

CNRI Femmes – Quatre militantes des droits des femmes ont été condamnées plusieurs années de prison en Iran.

Nahid Shaqaqi, Akram Nassirian, Maryam Mohammadi et Esrine Derkaleh, membres de la l’Association La voix des Femmes iraniennes, ont chacune été condamnées à 4 ans et 2 mois de prison. Les avocats des quatre militantes des droits des femmes ont été informés de leur condamnation le mercredi 11 décembre 2019. Elles sont accusées notamment de « diffusion de propagande contre l’État, enlèvement du voile et complot contre la sécurité nationale ».

Mme Mohammadi est une ancienne prisonnière politique des années 1980. Elle avait été emprisonnée à l’âge de 14 ans en 1981 et libérée en 1989. Elle a deux filles de 16 et 26 ans.

Esrine Derkaleh a 58 ans et a un enfant de 18 ans.

Mme Akram Nassirian a participé activement au mouvement d’alphabétisation et à l’envoi de secours aux victimes des inondations.

Nahid Shaqaqi a été arrêtée en mai et détenue dans le quartier 209 du ministère du Renseignement pendant plusieurs semaines avant d’être libérée sous caution.

Dans le même temps, la 36ème chambre de la Cour de révision de Téhéran a prononcé une peine de 4 ans et 5 mois pour la militante civile Rezvaneh Ahmad Khanbeigi qui est emprisonnée depuis le 17 novembre dans le quartier 2A de la prison d’Evine.

Par ailleurs, Zohreh Sayyadi a été arrêtée à son domicile dans le canton d’Andicheh, à Téhéran, le mardi 10 décembre 2019. Aucune information n’est disponible sur la raison de son arrestation ou des charges retenues contre elle. Ses activités concernaient les enfants sans certificat de naissance, l’enseignement aux enfants travailleurs, l’aide aux femmes chefs de famille et la protection de l’environnement.

Par ailleurs, Zohreh Sayyadi a été arrêtée à son domicile dans le canton d'Andicheh

Zohreh Sayyadi parmi les enfants baloutches

Zohreh Sayyadi

Zohreh Sayyadi

Une autre information venant de la prison d’Evine, indique que Mme Monireh Arabshahi a été empêchée de se rendre dans un hôpital extérieur pour recevoir un traitement spécial malgré la prescription des médecins, car elle a refusé de porter la tenue de prison, les menottes aux mains et les chaines aux pieds pour être transférée à l’hôpital.

https://women.ncr-iran.org/fr/2019/12/12/quatre-militantes-des-droits-des-femmes-condamnees-a-la-prison-en-iran/?fbclid=IwAR00JEU0Q7f4XY2yBzh13iWgHRgtDYyBy6PdPktpYxshB-snX4TBhGMP6Io


 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire