IRAN : LE JOUR OU L'USS NIMITZ S'EST ENFUI !

Accord Lion-Dragon : et si la Chine s'inspirait des forces navales iraniennes?

 
 
US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)
 
USS Nimitz photographiés par les drones iraniens, 2019/MashreghNews
 

Ce fut en août 2020 que la réplique du porte-avions, pris pour cible par des vedettes rapides puis des nuées de drones a vue sa passerelle de commandement pulvérisée par le drone Karar et dispose de bombes intelligentes Yassin. La manœuvre a fait que l'USS Nimitz n'a jamais osé s'approcher des côtes iraniennes où des rangées de missiles antinavires de 700 à 1200 kilomètres l'attendaient au tournant. Au mois de décembre 2020 et alors même que les médias dominants promettaient sans cesse une surprise trumpienne parlant même d'une frappe chirurgicale B-52 / F-35 contre Fordo et Natanz, l'USS Nimitz n'a toujours pas osé se rapprocher des côtes iraniennes, préférant se maintenir en l'état dans le nord de l’océan Indien. Même apparition de l'USS Georgia, le navire US à propulsion nucléaire n'a pas apaisé ses craintes, l'USS Nimitz ayant préféré toujours garder sa distance sécuritaire par rapport à l'Iran, et à ses forces navales. Pas suffisant!

 En janvier alors même que la marine de l'armée iranienne et le CGRI menaient une nouvelle édition de la manœuvre Grand Prophète (15) un missile balistique de précision Sejjil reconverti au vertus des combats marines et d'une portée de 1800 kilomètres à failli faire couler l'USS Nimitz alors qu'il se produit toujours dans le nord de l'océan Indien et là l'US Navy a compris qu'il était grand temps de changer de région, de se retirer du CentCome pour se faire réintégrer par la flotte indo-pacifique. Surtout qu'on ne peut plaisanter avec des  missiles balistiques Zolfaghar, Zelzal et Dezful, à ogive détachable, soit des missiles d'une vitesse de Mach 5, supersonique ni non plus avec des drones censés neutraliser les défenses aériennes des missiles entrants à bord des porte-avions. 

La fin de l'aventure golfe persique de l'USS Nimitz a coïncidé mais à l'ouverture d'une autre pièce de défense maritime iranienne sur la scène du golfe Persique, celle du destroyer Dena. Simultanément au retrait du porte-avions polyvalent américain à propulsion nucléaire, le commandant de la marine, l'amiral Hossein Khanzadi, a annoncé l'adhésion d'un nouveau destroyer à la marine en février et a déclaré: «Le destroyer à part entière et puissant, Dena, ainsi que d'autres nouvelles armes et équipements qui ont été produits au fil des ans dans le pays, doivent rejoindre la marine. »

Et le contre-amiral ne croit pas si bien dire: le départ des porte-avions américains pour la mer de Chine où ils entendent visiblement faire la guerre avec l'empire du milieu pourrait tout bonnement se transformer en un total "fiasco", si la Chine met à exécution l'expérience iranienne dans le golfe Persique. L'USS Nimitz, l'USS Rossevelt et les autres ne sauront tenir longtemps face aux unités de guerre navale asymétrique. Certes le concept Aé / AD, c'est Pékin qui l'a inspiré au reste du monde n'empêche que face à un géant au pieds d'argile qu'est l’Amérique, il faut des méthodes de guerre post-moderne et le CGRI iranien en a utilisé une pléthore et à succès, note Xi Jan, expert militaire chinois sur CCTV, chaine qui couvre largement les événements militaires iraniens.

Un navire militaire américain a franchi jeudi le détroit de Taïwan pour la première fois depuis l'investiture du président américain Joe Biden le mois dernier, a annoncé la marine américaine. Le destroyer USS John S. McCain a effectué un passage de «routine» dans le bras de mer qui sépare Taïwan de la Chine continentale, a expliqué dans un communiqué de la Septième Flotte. Celle-ci n'a pas trop intérêt à mettre à l'épreuve A2 / AD chinois surtout si ce concept prend les couleurs de la résistance. 

https://french.presstv.com/Detail/2021/02/04/644512/Le-retrait-de-Nimitz-du-MO-

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire