IRAN : MISE EN GARDE DU CHEF DE LA FORCE QODS A L'AXE CRIMINEL USA/"ISRAËL"/OTAN

La mise en garde du commandant en chef de la Force Qods à l'axe USA/Israël/OTAN

Wed Mar 11, 2020 1:26PM

Le commandant en chef de la Force Qods, le général de brigade Esmaël Qaani./IRNA

Le commandant en chef de la Force Qods, le général de brigade Esmaël Qaani./IRNA

Certaines sources officieuses ont fait état ces derniers jours de la visite du commandant en chef de la Force Qods, le général de brigade Esmaïl Qaani à Alep où il aurait visité certaines régions dans la banlieue sud de cette province. "Il s’agirait en effet de la première visite du commandant en chef de la Force Qods en Syrie, depuis le lâche assassinat du général du corps d’armée, Qassem Soleimani, le 3 janvier à l’aéroport de Bagdad. Il va sans dire que la visite traduit le fait que l’Iran est en Syrie à la demande de l’État et qu’il compte y rester jusqu’à la libération totale des territoires occupés syriens. 

L’analyste militaire Amin Hotheit commente cette visite, effectuée loin des médias et : « Le commandant Qaani tenait surtout à envoyer un ferme message aux parties qui spéculent sur un retrait iranien de Syrie, ou un changement de la politique syrienne de Téhéran concernant ce pays qui est et restera un pilier de l’axe de la Résistance. Ni les frappes israéliennes ni les récentes manœuvres turques ne sauront pousser l’Iran à changer de cap ».

Israël: le triple coup de la Force Qods!

Israël : le triple coup de la Force Qods !

L’assassinat du général Soleimani n’a rien changé aux activités de la Force Qods en Syrie.

Et l’analyste d’ajouter : « En effet, l’Iran a été particulièrement sensible à la frappe du 29 février de la Turquie contre le QG du Hezbollah à Alep. Il va sans dire que la trêve conclue avec la Russie ne mettrait pas fin aux agissements turcs. Le président turc a voulu ce cessez-le-feu uniquement pour se refaire une santé et reconstituer les rangs de ses troupes vaincues, en attendant la prochaine étape qui elle, sera évidemment lancée sur l’ordre américain. Si la Turquie a pris d’assaut les positions des forces du Hezbollah et de l’Iran dans la banlieue sud-ouest d’Alep, cela a été une manière de pousser Riyad et ses satellites à lui venir en aide. Ankara a voulu prouver qu’il était même prêt à se battre contre la Résistance, si les parties arabes l’aidaient à Idlib. Or, ce stratagème n’a pas fonctionné, car les Arabes lui en veulent à mort »  

Le CGRI se tiendra jusqu'au bout aux côtés des Forces syriennes

Le CGRI se tiendra jusqu’au bout aux côtés des Forces syriennes

Les discussions portaient sur les évolutions récentes à Idlib, la décision de Damas de libérer cette ville et de sécuriser les routes reliant Alep à Damas et Lattaquié.

« Et vient ensuite l’intelligence stratégique de la Force Qods qui a évité le piège tout en réussissant à retourner la carte à reprendre le contrôle de Saraqib en peu de temps, sans entrer en conflit direct avec la Turquie. À mon sens, des réunions comme celles d’Astana ne sont plus d’actualité, car la Turquie ne quittera la Syrie que de force". Et l’analyste d’ajouter : " À l’heure qu’il est, l’armée syrienne est sur le point d’élargir ses alliances. Il est question de travailler plus étroitement avec l’Égypte et l’Algérie. Plus concrètement, l’armée de l’air syrienne se prépare aux combats à venir. Le duo DCA/Armée de l’air devra se renforcer, et ce, pas uniquement à l’aide de la Russie. L’Iran pourrait y apporter sa pierre et la visite du commandant en chef de la Force Qods y revêt son importance. Surtout à l’égard d’Israël qui devra comprendre que le temps de l’impunité est fini en Syrie"

Idlib: Ankara s’embourbe déjà

Idlib : Ankara s’embourbe déjà

Erdogan a commencé de subir de lourdes pertes en Syrie et tente de dissimuler tant bien que mal cette terrible réalité. 

L’analyste poursuit : " le communiqué de la Force Qods émis dans les heures suivant la frappe anti-Hezbollah de la Turquie a été bien significatif. L’Iran a affirmé avoir en ligne de mire les militaires turcs, quelque 2 000 répartis dans 14 postes d’observation. Les sources proches de la Résistance ont elles aussi fait comprendre à la partie turque que les bases de l’OTAN et des USA en Turquie pourraient aussi être frappées. Même dans le cadre d’un conflit total, l’aviation iranienne pourrait s’activer dans le ciel syrien. Il va sans dire que les innovations techniques des forces armées iraniennes pourront largement servir l’armée de l’air syrienne et les unités de la DCA syrienne. "Très récemment, l’armée de l’air iranienne a même optimisé les Mirage français sans avoir aucun contact avec le concepteur. Il est temps que l’axe de la Résistance s’élargisse pour mieux défier le camp d’en face".

1er clash aérien Israël/Iran?

1er clash aérien Israël/Iran?

Une DCA intégrée alerte et des nouveautés qui surprendront l'US Air Force et l'armée de l'air sioniste.

http://french.presstv.com/Detail/2020/03/11/620604/Gnral-Qaani-Iran-Syrie-Alep-Idlib


 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire