IRAN : "TOUT EST PRET POUR RASER "ISRAEL"

« Et ce n'est ni une plaisanterie, ni une affabulation » ( G. Baqeri)

Tuesday, 16 March 2021 7:15 PM  [ Last Update: Tuesday, 16 March 2021 7:14 PM ]

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

Les missiles de croisière de type Nasr dans une cité balistique souterraine du CGRI, le 15 mars 2021. ©Iran Press

Les capacités nécessaires à éradiquer le régime israélien sont déjà préparées, a déclaré le chef d’état-major des forces armées de la République islamique d’Iran
. Dans une lettre adressée au commandant en chef du Corps des gardiens de la Révolution islamique, le général Hossein Salami, le général Mohammad Baqeri, chef d’état-major des forces armées, a déclaré que les forces armées iraniennes disposaient du pouvoir d’assaut aussi bien que du pouvoir de résistance. « Nous sommes en mesure de nous en prendre aux camps des ennemis (…), si nécessaire », a déclaré le général Baqeri. Il a souligné que les capacités nécessaires à faire disparaître le régime factice et infanticide sioniste de la scène géopolitique avaient été déjà préparées

Lire aussi: Flotte de combat iranienne bientôt en Méditerranée ?

Cette information tombe alors que ce lundi 15 mars, une nouvelle cité balistique souterraine du Corps des gardiens de la Révolution islamique a été dévoilée. 

Coup naval d'Israël : la

Coup naval d’Israël 

L’armée et les services de sécurité israéliens ont conseillé au Premier ministre d’éviter un clash frontal avec l’Iran.

Jetant un coup d’œil à la carte du sud de l’Iran, saute aux yeux une très longue ligne côtière qui longe le golfe Persique, le détroit d’Hormuz et la mer d’Oman. Cette ligne côtière, bien qu’elle offre une bonne option défensive, est très difficile à couvrir en temps de guerre
Pour résoudre ce problème, la plupart des pays militairement avancés ont choisi de développer les lance-missiles mobiles qui seront installés dans les différents points au moment opportun. 

Lire aussi: L’Iran pourra infliger des coûts prohibitifs aux USA

Une partie des missiles qui ont été constatés pendant le dévoilement de la nouvelle cité balistique souterraine du CGRI étaient des missiles à courte portée tels que Nasr. Ces missiles, ayant une portée qui dépasse une trentaine de kilomètres, constituent une option propice pour monter sur les vedettes du CGRI et les unités côtières mobiles. Les autres missiles qui se trouvent dans cette cité balistique sont de type Nassir, une version optimisée du missile Nasr, équipée d’un système accélérateur au combustible solide. Les missiles Nassir ont la capacité d’être installés sur la ligne côtière, les véhicules ainsi que les navires du CGRI pour tirer en direction des cibles ennemies. 

L'Iran active sa DCA anti- mini-drones...

L’Iran active sa DCA anti- mini-drones...

« Le CGRI a réduit à zéro les menaces de toutes sortes de mini-drones. »

Lors d’une autre partie de la cérémonie, ont été dévoilés les lance-missiles mobiles réservés aux missiles de croisière sol-mer. Les missiles de type Qader et Qadir aux portées de 200 et 300 kilomètres ont été également remis à la Force navale du Corps des gardiens de la Révolution islamique. 
Des systèmes radars, des systèmes d’écoute et des systèmes de guerre électronique ont été également remis à la Marine du CGRI. 

Lire aussi: Guerre contre l’Iran : Eilat sera-t-il transformé en un cimetière marin ?

Selon le commandant de la Force navale du CGRI, « grâce à ces équipements, la Marine pourra identifier même les signaux éteints et les communications internes de l’ennemi ». 
Ces propos mettent en évidence une importante évolution en matière d’écoute et de collecte de signaux électroniques chez la Force navale du CGRI. 
L’élargissement du réseau de supervision du CGRI qui s’ajoute à ses capacités de tir de missiles vers la mer l’aide à survivre tout scénario de guerre. 

L'Iran frappera la

Le cargo iranien frappé par un missile Nimrod israélien ; la guerre navale est ouverte...

Les photos qui ont été publiées de la cérémonie du dévoilement de la cité balistique souterraine laissent voir des tubes longs qui sont très probablement destinés au lancement des missiles de classe Fajr. Les modèles téléguidés, de type radar aussi bien que de type optique, des missiles Fajr ont été déjà développés et ils constituent une excellente option pour la défense côtière et les opérations antinavires.
Une partie des photos qui représentent la cité balistique souterraine montre des tubes longs de cinq ou six mètres. À travers les tubes se voit la tête d’un missile qui ressemble à la famille Fateh. 
Ce missile pourrait avoir un radar actif ou un système de réception des ondes radars. 
Jusqu’ici, c’était uniquement la Force aérienne du CGRI qui disposait des missiles balistiques antinavires et antiradars pour frapper les cibles maritimes, mais la Force navale du CGRI sera aussi désormais en mesure d’attaquer les cibles étant dans le golfe Persique et dans les eaux lointaines.

https://french.presstv.com/Detail/2021/03/16/647448/Israel-Iran-cite-balistique-missile-

 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire