"ISRAËL" LARGUE PAR L'INDE

tourtaux-jacques Par Le 09/02/2021 0

Dans IRAN

L’Inde est prête à reprendre ses importations du brut iranien

Tuesday, 09 February 2021 7:16 PM  [ Last Update: Tuesday, 09 February 2021 7:16 PM ]

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

L’Inde est prête à reprendre ses importations du brut iranien.

Un accord stratégique de 25 ans signé avec la Chine finira-t-il par réveiller l’Inde et la pousser dans le camp auquel elle appartient historiquement ? C’est l’Iran qui pourrait en être le catalyseur.
Dans la foulée, Israël s’est dit préoccupé quant à la décision de l’Inde de reprendre ses importations du brut iranien et d’en augmenter même le volume en cas de l’allègement des sanctions imposées par les États-Unis. 
L’Institut pour les études sur la sécurité nationale (INSS), un institut de recherche et un groupe de réflexion israélien affilié à l’Université de Tel-Aviv, a exprimé sa préoccupation, dans un article, quant à la décision de l’Inde de poursuivre sa coopération pétrolière avec la République islamique d’Iran et de reprendre ses importations du brut iranien dès le moindre dénouement des affaires. 

Lire aussi: Seconde percée iranienne en Asie centrale

« Bien que l’Inde soit le plus grand client des produits de l’industrie militaire israélienne et qu’Israël reste le deuxième exportateur d’armes à destination de l’Inde, celle-ci cherche toujours à développer ses relations amicales avec l’Iran, ce qui empêche les relations israélo-indiennes de se transformer en un véritable lien stratégique et géopolitique », réaffirme l’INSS. 
Et d’ajouter : « Le président de la Compagnie nationale du pétrole de l’Inde s’est déclaré prêt à reprendre les importations du brut iranien dès le moindre allègement des sanctions américaines alors que l’Inde est un important partenaire militaire d’Israël ». 

1er achat de chasseur iranien?

1er achat de chasseur iranien ?

Début septembre 2020, le ministre indien de la Défense Rajnath Singh a rencontré son homologue iranien, le général de brigade Amir Hatami, à Téhéran. Les deux parties ont discuté des questions régionales, bilatérales et internationales. Le développement de la coopération militaire et défensive, la lutte contre le terrorisme et le trafic de drogue, la confrontation à des menaces communes et la tenue d’exercices conjoints étaient au menu des discussions.

Lire aussi : manœuvre navale Iran-Russie-Chine

Le développement de la coopération en matière de défense est l’un des objectifs de la doctrine militaire iranienne afin de réinstaurer la paix et la sécurité dans la région.
Des propositions faites par l’Iran visant à promouvoir la coopération militaire dans les domaines de la science et de la formation, échanger des expériences et des informations sur la lutte contre le terrorisme, la piraterie et le sauvetage dans les eaux de la région ont été bien accueillies par les responsables militaires indiens.

Lire aussi: Les États-Unis ne sont pas bien placés pour nous parler du port de Chabahar (Inde)

Ce niveau de coopération peut être considéré comme une initiative visant à développer des relations bilatérales ou multilatérales pour renforcer la sécurité et la stabilité dans la région. Dans cette perspective, la visite du ministre indien de la Défense à Téhéran s’avère importante du point de vue géostratégique, géopolitique et géo-économique. Des relations entre Téhéran et la Nouvelle Delhi sont basées sur la coopération bilatérale et multilatérale dans le domaine de l’énergie, le commerce et le transit des marchandises. L’Iran, l’Inde et l’Afghanistan ont signé en 2016 un accord pour développer le port iranien de Chabahar et en faire un hub sur l’océan Indien.

Pacte Iran-Chine: l'Inde se réveille?

Pacte Iran-Chine : l’Inde se réveille ?

Que cherche le ministre indien de la Défense à Téhéran ?

Ce niveau de relations montre que l’interaction de l’Inde avec l’Iran en tant que pont reliant l’Asie centrale aux pays du littoral du golfe Persique et la région du Caucase est d’une importance stratégique. En d’autres termes, les relations entre Téhéran et la Nouvelle Delhi ont de nombreux aspects.

Lire aussi: Le ministre indien des A.E. rencontre son homologue iranien à Téhéran

Compte tenu des capacités défensives des deux pays, Téhéran et la Nouvelle Delhi sont en mesure de créer une synergie au niveau régional. Selon le site web Modern Diplomacy, dans le sillage de l’évolution de la dynamique régionale, les relations entre l’Inde et l’Iran ont pris une plus grande importance par rapport aux dernières décennies.
La coopération entre l’Iran et l’Inde est, en fait, qualifiée de vitale pour maintenir et promouvoir les intérêts communs de part et d’autre. L’Iran souhaite développer sa coopération militaire avec tous les pays amis et indépendants de la région et, à cet égard, il a proposé une coopération régionale pour maintenir la paix et la sécurité dans le détroit d’Hormuz et la mer d’Oman.

Océan indien: l'Iran surprendra Israël!

Océan indien : l’Iran surprendra Israël !

« Il nous est impossible de faire confiance aux dirigeants incompétents des grandes puissances extrarégionales qui sèment partout la haine », a déclaré le ministre iranien de la Défense.

Le jeudi 4 février, le ministre iranien de la Défense, le général de brigade Amir Hatami qui a participé à la réunion des ministres de la Défense des pays membres de l’Association des États riverains de l’océan Indien, a déclaré dans son discours que les interventions des puissances hégémoniques et les faux modèles présentés aux États de la région de l’océan Indien n’ont jamais eu d’autres résultats que la propagation de la violence et du terrorisme, le déclenchement des guerres, des conflits frontaliers et des massacres d’innocents.
Le ministre iranien de la Défense a déclaré : « Pour les pays riverains de l’océan Indien, cet océan est la porte qui s’ouvre sur le monde. Nos pays méritent pleinement de profiter équitablement de tous les bienfaits de l’océan Indien dont la sécurité et la prospérité. »

Deuxième corridor-choc iranien?

Deuxième corridor-choc iranien ?

Quant à la situation régionale de l’Iran, le général de brigade Amir Hatami a déclaré que l’Iran avait un long littoral sur le golfe Persique et la mer d’Oman et dominait le détroit stratégique d’Hormuz, ce qui permettait au pays d’assurer le lien entre l’océan Indien d’une partie, et l’Asie centrale, le Caucase, la Turquie et l’Europe de l’autre.
« Nous contribuons donc à tous les projets communs des pays riverains de l’océan Indien et nous estimons que nous devons rehausser nos normes de sécurité au niveau régional », a déclaré le général de brigade Amir Hatami.
Il a souligné que la République islamique d’Iran rejetait avec force la militarisation de l’océan Indien et les cours aux armements dangereux qui mettraient sérieusement en péril toute la région.
Le ministre iranien de la Défense a ajouté que l’océan Indien a le potentiel pour devenir « un modèle de la paix » au niveau international, grâce à la coopération, l’engagement et le courage des pays de la région.

https://french.presstv.com/Detail/2021/02/09/644915/Inde-Iran-Israel-petrole-client-sanctions-

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire