L'IRAN CAUCHEMAR DES USA

  • Par
  • Le 11/10/2020
  • Commentaires (0)
  • Dans IRAN

"L'Iran projette d'assommer les satellites US et de bousiller C2 (contrôle et commande) (The National Interest)

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

Les missiles iraniens pourraient-ils assommer les satellites américains? ©Reuters/Archives

Pyongyang vient d'exposer lors d'un vaste parade militaire le plus gros missiles transcontinental qui soit avec une portée de 13 000 kilomètres. C'est un engin capable de viser n'importe quel point aux Etats-Unis. Selon certains dires les attachés militaires iraniens auraient activement assisté à ce parade comme pour en annoncer déjà la couleur. L'embargo sur le commerce d'arme avec l'Iran expirant bientôt, l'Iran serait-il intéressé par ce gendre de technologie : " bien sûr que oui, répond The National Interest dans un récent article qui écrit : " Le satellite militaire iranien, mis en orbite basse au mois d'avril est de loin l'embryon d'un ICBM ou arme intercontinental, ce qui fait craindre que les missiles iraniens pourraient tôt ou tard assommer les satellites US, si largement présent en Asie de l'Ouest. Au fait le large réseau de bases militaires dont disposent les Etats-Unis pourrait souffrir d'un ICBM iranien qui constituerait un élément majeur dans le concept A2/AD que l'Iran est sur le point de se créer à partir du modèle chinois.  En riposte à l'assassinat ciblé du général Qassem Soleimani par les États-Unis, l'Iran a manifesté une partie de sa capacité balistique en frappant deux bases en Irak qui abritaient des troupes américaines. Atteindre une cible juste de l'autre côté d'une frontière nationale est relativement facile. En revanche, ce qui l'est beaucoup moins, c'est de frapper les satellites d’un adversaire. et tout porte à croire que l'Iran se prépare à une telle perspective".

L'Iran possède-t-il le missile ICBM ?

L'Iran possède-t-il le missile ICBM ?

Le Think tank CSIS (Center for Strategic and International Studies) dont le siège se trouve à Washington, a déclaré dans un rapport que «les forces de missiles iraniennes [sont] un outil puissant pour la projection de la puissance iranienne et une menace crédible pour les forces militaires américaines et partenaires dans la région».

Tout en faisant référence aux capacités classiques de l’Iran en matière de missiles balistiques, le rapport reconnaît que l’arsenal de missiles de l’Iran est capable d’atteindre des satellites sur des orbites variables.

« Transformer une attaque de missiles terrestre en une attaque spatiale n'est pas forcément difficile. Les satellites sont pratiquement sans défense contre les frappes des véhicules tueurs », a écrit The National Interest.

« L'Iran dévoilera son ICBM»

« L'Iran dévoilera son ICBM»

 «Les applications militaires des missiles ASAT 'anti satellite, NDLR) semblent assez évidentes. La Chine chercherait à utiliser les missiles ASAT pour assommer les satellites américains afin de dégrader ses capacités C5ISR [Command, Control, Computers, Communications, Cyber, Intelligence, Surveillance, Reconnaissance], rendant les ressources militaires et alliées américaines incapables de communiquer ou de partager les informations. Mais, l’Iran pourrait-il détruire les satellites des États-Unis? Un rapport de la Defense Intelligence Agency affirme avoir pris conscience du « désir « de l’Iran de façonner le champ de bataille spatial pour indiquer : « L'Iran reconnaît la valeur stratégique de l'espace et des capacités de contre-espace, il tentera de refuser à un adversaire l'utilisation de l'espace pendant un conflit. »

Manœuvres Zolfaqar-99 : l'Iran a testé la neutralisation des F-35 (The National Interest)

Manœuvres Zolfaqar-99 : l'Iran a testé la neutralisation des F-35 (The National Interest)

Manœuvres Zolfaqar-99 : les USA pris de court par le concept A2/AD iranien?

Et l'article de poursuivre : " L’Iran dispose en effet de certaines capacités, en raison de l’arsenal de missiles balistiques qu’il maintient. Et puisqu'il y a du chevauchement technologique inhérent entre les ICBM et les SLV (Satellite Launch Vehicle) le développement par l’Iran de propulseurs SLV plus grands et plus performants reste une possibilité et une préoccupation car c'est là une future capacité ICBM. Mais il y a plus : ces progrès pourraient être appliqués au développement d'un missile ASAT, si l'Iran choisissait de le faire à l'avenir, ajoute l’article.

Selon The National Interest, l'Iran tentera sans doute à ap^pliquer à l'espace ses principes de guerre asymétriques à savoir chercher à refuser la sphère spatiale aux adversaires, plutôt que de la contrôler lui mêmes. En 2011, l'Iran a pu capturer un drone américain en bloquant le signal GPS du drone et en usurpant un autre signal GPS. Cette capacité pourrait s'élargir à l'espace. À défaut de frapper des satellites depuis leur orbite, l’Iran pourra  simplement recourir à des alternatives moins chères et plus faciles comme le brouillage GPS et l'usurpation d'identité, conclut l’article du journal américain. 

G. Persique: barricade

G. Persique: barricade

Les Emirats proposent de créer un Centre de commande et de contrôle aérien avec Israël... un pétard mouillé?

"Il y a peu l'Iran a lancé dans l'espace son premier satellite militaire avec un lance-satellite assez puissant, Qassed. Les experts y ont vu l'ébauch d'une arme visant les satellites ennemis au Moyen-Orient. Il semblerait même que les Iraniens y auraient mis les bouchées doubles vu que l'ensemble des bases que les Etats-Unis possèdent dans le golfe Persique profite d'un système de commande et de contrôle (C2) conjoint. Outre la Chine, la Corée du Nord est l'un des pays qui pourrait contribuer à accélérer les efforts iraniens pour acquérir un ICBM surtout qu'on connait aux Iraniens le génie de faire la leur toute technologie. Ce samedi, la Corée du Nord a dévoilé l'un des plus gros ICBM au monde d'une portée de 13000 km. les Iraniens seraient sans doute intéressé surtout que la presse nord coréenne regorge en ce moment d'articles élogieux à l'adresse des forces navales iraniennes qui multiplient les exercices et mettent en scène des sous-marins furtifs et des tirs de missiles de croisière en immersion, soit tout ce dont la Corée du Nord a besoin dans le secteur naval. Un deal gagnant gagnant entre la Corée du Nord et l'Iran serait capacités navales contre ICBM". 

https://french.presstv.com/Detail/2020/10/11/636128/Iran-missiles-satellite-Etats-Unis


 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire