L’IRAN FAIT ALLUSION A UNE ATTAQUE CYBERNÉTIQUE D’ «ISRAËL» DERRIERE LA RECENTE SÉRIE D’INCIDENTS ET PROMET DE RIPOSTER

  • Par
  • Le 04/07/2020
  • Commentaires (0)
  • Dans IRAN

L’Iran fait allusion à une « attaque cybernetique israélienne » derrière la récente série d’incidents et promet de riposter

 Depuis 4 heures  4 juillet 2020

armee-iranienne

armee-iranienne

 Iran - Monde islamique - Spécial notre site

 

Rédaction du site

Le chef de l’Organisation iranienne de défense civile, Ghulam Reza Jalali, a affirmé: « Téhéran n’exclut pas que des actions de sabotage de la part de groupes d’opposition et/ou des cyberattaques américano-sionistes, soient à l’origine de plusieurs événements récents en Iran ».

Ghulam Reza Jalali a souligné, dans une interview à la télévision officielle, que « la majeure partie des incidents survenus dans le secteur de l’énergie au cours de la période récente étaient dus au non-respect des règles de sécurité, mais une autre partie pourrait être le résultat d’actions de sabotage de la part de   groupes anti-révolutionnaires et d’ éléments qui leur sont associés, et peut-être de l »ennemi est également derrière eux.  »

Il a ajouté: « L’Iran adoptera des mesures réciproques contre tout pays qui provoque des attaques cybernetiques contre des installations nucléaires »notant « une des difficuttés que nous affrontons lors des cyberattaques est de d’identifier l’origine de l’attaque et son auteur. Il n’est pas facile de déterminer si l’attaque a été menée par un ennemi ou un pays spécifique, ou si elle a été causée par un virus laissé dans le cyberespace. En fait, il est difficile de prouver l’origine de l’attentat et son auteur sont dus au fait qu’il nécessite une coopération internationale, et cette coopération n’est pas spécifique au monde, donc dans de ce genre d’attaques  , les analyses et les hypothèses sont nombreuses ».

Et de poursuivre : « l’incendie dans l’une des raffineries de pétrole dans le sud du pays ,  l’arrêt au fonctionnement survenu des systèmes informatiques    r pendant des heures dans le port de Rajai sur les eaux du Golfe,    l’explosion de qui a survenu à la centrale de gaz au ministère de la Défense la semaine dernière, tous indiquent  qu’il y a des saboteurs professionnels  derrière ces accidents. »

Pendant ce temps, trois responsables iraniens, qui ont refusé de révéler leurs noms, ont déclaré à Reuters que « l’explosion survenue dans les installations nucléaires de Natanz, jeudi matin dernier, avait été provoquée par une cyberattaque ».

L’agence a cité l’un des trois responsables qui aurait affirmé que « la cyberattaque visait l’unité d’assemblage de centrifugeuses », disant que « de telles attaques avaient eu lieu auparavant », alors que les deux autres responsables auraient estimé qu' »Israël pourrait être derrière les attaques, sans fournir de preuve à l’appui de leurs allégations » .

Le porte-parole du Conseil suprême de sécurité nationale iranien, Kiwan Khosravi, a déclaré vendredi que « les causes de l’incendie qui avait éclaté sur le site nucléaire de Natanz avaient été identifiées, expliquant que « pour des raisons de sécurité, la cause de l’accident et sa méthode seront annoncées en temps opportun ».

Source: Avec Sputnik

http://french.almanar.com.lb/1804827


 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire