L’IRAN N’A PAS D’INQUIETUDE APRES L’ELECTION DE TRUMP. LES USA RESTENT L’ENNEMI PRINCIPAL

  • Par
  • Le 17/11/2016
  • Commentaires (0)
  • Dans IRAN

L’imam Khamenei n’a «pas d’inquiétude» après l’élection de Trump

Le leader de la Révolution islamique en Iran, sayed Ali Khamenei, a affirmé mercredi que l'Iran n'avait «pas d'inquiétude» après l'élection de Donald Trump comme président des Etats-Unis, pays qui, quel que soit son dirigeant, s'est toujours opposé à l'Iran selon lui.

L’imam Khamenei n'a «pas d'inquiétude» après l'élection de Trump.

«Cela ne fait aucune différence pour nous. Nous n'avons pas d'inquiétude et, grâce à Dieu, nous sommes prêts à faire face à toute possibilité», a déclaré l’imam dans un discours à Téhéran publié sur son site internet.

Il a expliqué ne pas avoir de «jugement sur cette élection» car «au cours des 37 dernières années, aucun des partis (républicain ou démocrate) ayant dirigé l'Amérique ne nous a fait du bien et leur malfaisance a en permanence été dirigée contre nous».

«Ce sur quoi nous devons nous concentrer maintenant, c'est sortir le pays de ses problèmes actuels ou à venir, et la seule manière (d'y parvenir) est de préserver et de renforcer l'intégrité nationale et le système en place», a souligné le grand Ayatollah en recevant des milliers d'habitants de la ville iranienne d'Ispahan.

Sur les questions abordées lors de la campagne électorale US, dont la pauvreté et les vastes problèmes que connaît le peuple américain, le leader de la Révolution islamique a indiqué que «les dirigeants américains avaient gaspillé ces dernières années l’argent des citoyens américains en déclenchant des guerres injustes, qui n’ont eu d’autres résultats que le massacre de dizaines de milliers de civils et la destruction des infrastructures en Afghanistan, en Irak, en Libye, en Syrie et au Yémen».

Avant le scrutin, le président iranien Hassan Rohani avait déclaré que le choix entre la candidate démocrate Hillary Clinton et le candidat républicain Donald Trump était un choix entre «le mal» et le «pire», sans dire qui était «le pire».

En dépit d'un dégel très relatif à l'occasion de l'accord international de juillet 2015 sur le programme nucléaire iranien, l'Iran considère toujours les Etats-Unis comme son principal «ennemi». Les deux pays ont rompu leurs relations diplomatiques en 1980 quelques mois après la Révolution islamique iranienne de 1979 ayant renversé le shah d'Iran, allié des Etats-Unis.

Source: agences et rédaction

16-11-2016 | 14:27

http://www.french.alahednews.com.lb/essaydetails.php?eid=20903&cid=337#.WC3rzfnhA2w


 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire