LA MARINE DE GUERRE IRANIENNE POURCHASSE L’AMÉRIQUE

"Le moindre agissement sera riposté"

Sat Jul 4, 2020 3:54PM

Les vedettes iraniennes dans le golfe Persique. ©Al-Alam

Les vedettes iraniennes dans le golfe Persique. ©Al-Alam

Le commandant du 1er Corps des Marines du CGRI a souligné que « l’ère de commettre un crime dans le golfe Persique et d’en être fier est bel et bien révolue » et que « si les Américains font une bêtise, ils devront s'attendre à une réponse ferme des forces armées iraniennes ».

S’exprimant à l’occasion de la commémoration des martyrs du vol Iran Air 655 reliant Bandar Abbas à Dubaï, abattu par le croiseur américain USS Vincesses au-dessus du golfe Persique, le 3 juillet 1988, le général de brigade Abbas Gholamshahi a déclaré : « Aujourd'hui, dans le golfe Persique, l'autorité des gardiens de la Révolution, de l'armée et des soldats de la République islamique d'Iran envoie un message aux Américains : non seulement les forces armées iraniennes ne permettront pas que les Américains commettent un tel crime, mais elles ne toléreront pas leur présence dans le golfe Persique. »

«L'Iran vous réserve de nouvelles surprises»

« L'Iran vous réserve de nouvelles surprises»

Le CGRI est désormais autorisé à prendre pour cible les Américains au cas où ils mettraient en péril les bateaux iraniens.

« Aujourd'hui, ils (les Américains) sont en permanence sous les yeux vigilants des combattants de l’islam. Ils sentent notre présence perpétuelle. Au cas où ils commettraient une erreur ou qu’ils agresseraient les eaux maritimes iraniennes, ils devront s'attendre à une réaction ferme », a-t-il indiqué. 

Ce faisant, les procureurs fédéraux américains cherchent à saisir quatre pétroliers naviguant vers le Venezuela avec de l’essence fournie par l’Iran, la dernière tentative de rompre les liens commerciaux de plus en plus étroits entre les deux alliés antiaméricains.

Afin d'empêcher la poursuite des relations commerciales entre l'Iran et le Venezuela, les procureurs américains ont déposé une plainte demandant la confiscation de la cargaison de pétroliers transportant du carburant de l'Iran vers le Venezuela.

Les quatre pétroliers cités dans la plainte déposée mercredi – le Bella, Bering, Pandi et Luna – transportent actuellement vers le Venezuela 1,1 million de barils d’essence, selon les procureurs. Sur les quatre, le Bella navigue actuellement près des Philippines, selon les données de suivi des navires, tandis que le Pandi semble avoir désactivé son système de suivi par satellite le 29 juin, après avoir passé deux semaines entre l’Iran et les Émirats arabes unis. Les deux autres ont été repérés pour la dernière fois en mai – le Béring près de la Grèce et le Luna naviguant entre Oman et l’Iran.

Ce n'est pas uniquement du carburant, c'est un projet Résistance/Amérique du Sud qui devrait inquiéter Washington

Ce n'est pas uniquement du carburant, c'est un projet Résistance/Amérique du Sud qui devrait inquiéter Washington

Un sixième navire-citerne iranien devrait bientôt accoster au Venezuela, selon The Washington Post.

Il y a quelques jours, le département du Trésor américain a imposé des sanctions à cinq capitaines de pétroliers iraniens qui ont été envoyés au Venezuela.

Selon l’agence de presse iranienne Tasnim News, malgré la pression américaine, l'Iran a envoyé cinq cargos à Caracas en mai de cette année pour contenir la crise du carburant vénézuélienne, et le gouvernement américain n'a pas réussi à l'en empêcher.

L'Iran et le Venezuela, tous deux soumis à des sanctions américaines sévères et inhumaines, ont souligné qu'ils maintiendraient leurs liens commerciaux quelle que soit la pression américaine.

« Bien que la décision de Washington dispose d'une licence exécutive, elle ne sera toutefois pas appliquée tant que les pétroliers ne sont pas entrés dans les eaux américaines. Pourtant, cette décision pourrait également encourager les autres pays à coopérer avec Washington pour saisir les pétroliers », disent des juristes cités par Euronews.  

Coup vénézuélien ou comment l'Iran a accompli la guerre de pétrole russe contre USA-Arabie

Coup vénézuélien ou comment l'Iran a accompli la guerre de pétrole russe contre USA-Arabie

Bien que le Venezuela soit l'un des producteurs de pétrole les moins chers au monde, la mauvaise distribution de ce produit parmi les consommateurs et les sanctions imposées par les États-Unis ont créé un marché noir à travers le pays, entraînant une hausse des prix de l'essence de plus de 2 dollars.

Les États-Unis, ainsi qu'un certain nombre de pays occidentaux, ont reconnu Juan Guido comme président par intérim du Venezuela. La Russie, Cuba et l'Iran, en revanche, sont des alliés du gouvernement de Nicolas Maduro.

http://french.presstv.com/Detail/2020/07/04/628885/Le-CGRI-met-en-garde-les-USA


 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

Tourtaux
Ludovic Gentilly
Hier, à 01:16 ·
Qui éteindra la dictature et le capitalisme dans le monde , sera automatiquement puissance mondiale numéro 1

Ajouter un commentaire