LE 5 JUIN, UN IMPORTANT INCENDIE PROVOQUE PAR UNE EXPLOSION S’EST DECLARE DANS UNE ACIERIE IRANIENNE

tourtaux-jacques Par Le 07/06/2021 0

Dans IRAN

Importante explosion dans une aciérie en Iran

 Depuis 13 heures  6 juin 2021

incendie_zarand-jpg1

 Iran - Monde islamique

 

Un incendie provoqué par une explosion s’est déclaré le 5 juin dans une aciérie iranienne située à Zarand, dans le sud du pays, a annoncé la chaîne de télévision iranienne arabophone Al-Alam. L’incendie n’a pas fait de blessés, selon les médias.

Le gouverneur de la province de Kerman a indiqué que le feu avait été circonvenu. L’incident a eu lieu après une fuite de matière en fusion, a précisé le responsable.
«L’incident s’est produit en raison du déversement de matière en fusion. Heureusement, l’accident de cette unité de production n’a fait aucune victime. L’incendie a été maîtrisé. Les câbles autour de la zone du four ont été endommagés», a indiqué le gouverneur cité par Al-Alam. Il a appelé les riverains à éviter la zone.

L’aciérie appartient à la Zarand Iranian Steel Company qui fait elle-même partie de la Middle East Mines and Mineral Industries Development Holding Company (MIDHCO), placée sous sanctions par l’administration Trump en janvier 2021. Les sanctions prévoient entre autres le gel des avoirs des sociétés visées aux États-Unis.

Incendies et explosions dans des usines iraniennes

L’incendie de l’aciérie de Zarand est le dernier en date d’une série d’incidents similaires recensés en Iran ces derniers mois.

Depuis trois jours, un incendie s’est déclaré dans une raffinerie à Téhéran, après une explosion. Au début de la semaine, le feu a ravagé le navire militaire Khark à proximité du port Jasek et a coulé.

Début juin, un puissant incendie s’est déclaré dans la plus grande raffinerie de pétrole de Téhéran. Un réservoir contenant 20.000 barils de carburant a pris feu. Tout le personnel, ainsi que les personnes vivant aux alentours, ont été évacués. L’entreprise a interrompu son fonctionnement. Aucune victime n’est à déplorer. Les forces de l’ordre ont écarté la version du sabotage, l’incident serait dû à un dysfonctionnement technique.

Début mai, un incendie suivi de plusieurs déflagrations avait eu lieu dans une usine chimique située dans la ville iranienne de Qom, capitale de la province éponyme. Deux soldats du feu avaient été hospitalisés. Deux véhicules de sapeurs-pompiers ainsi qu’un certain nombre d’autres privés ont brûlé.

En avril, une explosion entraînant un important incendie a ravagé l’usine d’enrichissement d’uranium de Natanz. L’Organisation de l’énergie atomique d’Iran (OIEA) a signalé une panne d’origine suspecte ayant privé d’électricité les centrifugeuses souterraines. Ali Akbar Salehi, président de l’OIEA, a évoqué un attentat. Selon le New York Times, il s’agirait de l’explosion d’une bombe apportée en cachette sur le site et actionnée à distance. Le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, a accusé Israël d’avoir organisé le sinistre.

Sources: Sputnik, al-Alam, al-Akhbar

https://french.almanar.com.lb/2088924

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire