LE ROYAUME-UNI CHERCHE-T-IL A TERNIR LES LIENS IRAN-RUSSIE ?

tourtaux-jacques Par Le 12/08/2021 0

Dans IRAN

Londres cherche-t-il à ternir les liens Téhéran-Moscou?

Thursday, 12 August 2021 3:58 PM  [ Last Update: Thursday, 12 August 2021 6:23 PM ]

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

Iran: ambassadeurs russe et britannique convoqués

L'ambassadeur britannique à Téhéran a été convoqué au ministère iranien des Affaires étrangères.

Suite à la publication d'une photo de la récente rencontre entre les ambassadeurs russe et britannique à l'ambassade de Russie à Téhéran, l'ambassadeur britannique, Simon Shercliff, a également été convoqué au ministère des Affaires étrangères. 

Selon Mashregh News, suite à la publication de la photo, ce jeudi 12 août, le directeur général du département pour l'Europe occidentale du ministère iranien des AE a convoqué l'ambassadeur britannique Simon Shercliff, estimant que cet acte négligeant avait blessé les sentiments nationaux et la fierté du peuple iranien.

Il a souligné que le grand peuple iranien a toujours prouvé à travers l'histoire qu'il rejetait et résistait fermement à tout mouvement né de pensées arrogantes. 

Iran: la Russie, piégée par Sa Majesté ?!

Iran: la Russie, piégée par Sa Majesté ?!

Un haut officier du Renseignement britannique nommé nouvel ambassadeur britannique en Iran et qui fait son premier coup

De son côté, l'ambassadeur britannique a regretté ce malentendu : « Tout en respectant la République islamique d'Iran, son grand peuple et l'histoire de ce pays, je souligne qu'il n'y avait aucune intention derrière cette question et que les ambassadeurs essayaient seulement de rappeler l'alliance de la Russie et de la Grande-Bretagne contre l'Allemagne nazie pendant la Seconde Guerre mondiale. »

Au final, l'ambassadeur britannique a espéré qu'au cours de sa mission à Téhéran, il pourra contribuer à développer les relations entre les deux pays, fondées sur le respect et de la confiance mutuels. 

Auparavant, l'ambassadeur de Russie à Téhéran Levan Dzhagaryan avait été convoqué au ministère des Affaires étrangères.

L'Iran a convoqué l'ambassadeur russe à Téhéran au sujet de la publication par l'ambassade de Moscou d'une photo controversée, qui a été prise pour rappeler une conférence de la Seconde Guerre mondiale à Téhéran.

L'ambassadeur russe Levan Dzhagaryan a été convoqué par le ministère iranien des Affaires étrangères pour donner des explications sur la publication de la photo sur Twitter, qui le montre avec son homologue britannique en réunion sur la véranda de l'ambassade de Russie à Téhéran, le même endroit où a eu lieu une réunion en 1943 entre d'anciens dirigeants soviétiques, américains et britanniques de l'époque — à savoir Joseph Staline, Franklin Roosevelt et Winston Churchill — deux ans après l'invasion anglo-soviétique de l'Iran. 

Le diplomate russe a expliqué que la publication de la photo avait simplement pour but de mettre en évidence l'alliance avec la Grande-Bretagne pendant la Seconde Guerre mondiale contre l'armée nazie et n'avait aucune visée anti-iranienne. 

Il a rappelé par la suite les liens profonds et stratégiques entre l'Iran et la Russie, tout en regrettant que la photo ait blessé les sentiments du peuple iranien. 

Après avoir entendu ces explications, le directeur général du département Eurasie du ministère iranien des Affaires étrangères a déclaré que la publication d'une telle photo était "inacceptable" et qu'il était indispensable que les missions étrangères portent une attention particulière aux exigences politiques, culturelles et historiques de l'État hôte. 

CGRI: opération secrète de sa Majesté ?

CGRI: opération secrète de sa Majesté ?

Le Royaume-Uni entend expédier un chasseur de mines dans sa base militaire à Bahreïn pour une mission qui devrait durer trois ans.

Le responsable russe a également été informé que la grande nation iranienne avait prouvé à maintes reprises au cours des 42 dernières années depuis la victoire de la Révolution islamique qu'elle travaillerait sérieusement pour sauvegarder l'indépendance que le pays a obtenue sur le dos de la résistance historique et des luttes sacrificielles, et qu'il ajusterait ses liens, en tant qu'État puissant, avec d'autres pays sur la base de la dignité nationale. 

Au cours de la conférence historique, les trois Alliés de la Seconde Guerre mondiale ont convenu d'ouvrir un nouveau front contre l'Allemagne nazie de l'époque environ deux ans avant la fin de la Seconde Guerre mondiale, une décision qui a changé le destin de la guerre en faveur du trio. 

Cependant, l'image des soi-disant « trois grands » est tristement célèbre pour le peuple iranien car elle rappelle la violation de la souveraineté nationale par les trois pays, dont deux avaient exploité l'inefficacité et la soumission du régime Pahlavi de l'époque pour déployer leurs troupes sur le sol iranien malgré la neutralité de Téhéran dans la guerre. 

« La rencontre de l'ambassadeur Levan Dzhagaryan avec le nouveau chef de la mission diplomatique britannique en Iran, Simon Shercliff, sur l'escalier historique, où s'est tenue la conférence de Téhéran en 1943 », lit-on dans la légende de la photo tweetée par l'ambassade de Russie à Téhéran. 

Tanker british saisi: la France réagit

Tanker british saisi: la France réagit

Sans faire aucune allusion à la saisie illégale par les forces britanniques du pétrolier Grace 1, qui transportait du brut iranien, la France et l’Allemagne ont appelé l’Iran à libérer le bâtiment britannique.

La photo a vite circulé et provoqué l'indignation générale chez les Iraniens. Les hauts responsables du pays l'ont même considérée comme une insulte à la République islamique. Sur Twitter, le ministre des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, l'a qualifiée d'« extrêmement inappropriée » et a déclaré: « Ai-je besoin de rappeler à tous qu'août 2021 n'est ni août 1941 ni décembre 1943. »

« Le peuple iranien a montré – y compris lors des pourparlers du PGAC– que son destin ne peut JAMAIS être soumis aux décisions des ambassades étrangères ou des puissances étrangères », a-t-il ajouté.

De même, le président du Parlement Mohammad-Baqer Qaibaf a qualifié la rencontre entre les émissaires russe et britannique d’« inappropriée et incompatible avec les protocoles diplomatiques », appelant le ministère des Affaires étrangères à donner suite à cette affaire.

« Les deux ambassadeurs doivent rapidement présenter des excuses officielles, sinon une action diplomatique ferme sera nécessaire », a déclaré le président du Parlement. 

Face à la colère en Iran, l'ambassade de Russie a tenté de justifier la réunion sur le site spécifique avec deux autres tweets jeudi et a déclaré : « Nous tenons à noter qu'elle n'avait aucun contexte anti-iranien. Nous n'allions pas offenser les sentiments du peuple ami iranien. Cette photo ne fait que rendre hommage aux efforts conjoints des États alliés contre le nazisme pendant la Seconde Guerre mondiale. L'Iran est notre ami et voisin, et nous continuerons à renforcer nos relations basées sur le respect mutuel. »

 

Stena Impero: Londres en appelle à Moscou

Stena Impero: Londres en appelle à Moscou

Le propriétaire du Stena Impero a écrit une lettre à Poutine et une autre à Modi pour que ces derniers l’aident à obtenir la libération de son navire.

1- Le peuple iranien a montré qu'il considérait les différences internes, les ennuis et les lacunes comme des conflits familiaux entre père et fils et qu’il ne renoncerait pas à ses droits lorsqu’il a affaire à un agresseur étranger ; cette nation a saigné pendant 8 ans sous le feu des chasseurs soviétiques et français, des bombes et missiles britanniques et des armes américaines ; mais il n'a pas cédé le moindre pouce de ses terres.

2- Le slogan « ni à l'Est ni à l'Ouest, la République islamique » n'est pas un message nostalgique de la politique étrangère de la République islamique d'Iran. Les relations de l'Iran avec les gouvernements étrangers sont basées sur la préservation des intérêts nationaux, la dignité des Iraniens et la fierté du cher Islam. Au cours des 4 dernières décennies, notre amitié et notre inimitié avec les étrangers ont été sous la lumière de ce slogan sublime, et le sens de ce slogan n'a pas changé. 

3- Si l'ambassadeur de Russie à Téhéran réfléchit encore à la relation stratégique entre Téhéran et Moscou, il devrait rattraper au plus vite cette erreur involontaire mais significative. Il semble que M. Levan Dzhagaryan soit tombé dans le piège d'un canular anglais. L'abus de Moscou par Londres est historique et les Russes sont bien conscients de la nature maléfique de la Grande-Bretagne. Bien sûr, l'ambassade de Russie a écrit dans une action agréable pour expliquer cet incident : Nous voulions seulement montrer notre unité contre l'Allemagne nazie et nous nous excusons auprès du peuple iranien. Ceci, bien sûr, est une étape positive dans cette histoire. L'ambassadeur britannique n'a republié que les explications de l'ambassade de Russie sur sa page Twitter sans s'excuser !

 4- Simon Shercliff, l'agent britannique à Téhéran, devrait savoir que l'Iran n'est pas un endroit comme le Nigeria ou le Yémen. L'ère des mauvaises actions britanniques en Iran est révolue. Dès que l'ambassadeur britannique a mis le pied sur le sol iranien, il a évoqué la nécessité d'établir une véritable relation diplomatique entre Téhéran et Londres, et évoqué les enjeux dans son discours. La politique étrangère de la République islamique d'Iran est basée sur le maintien de l'indépendance et de l'interaction avec le monde, mais répondra à l'agresseur étranger en abaissant son drapeau. Au lieu de recréer une photo souvenir, Londres devrait regarder la vidéo de la descente de son drapeau du navire Stena Impero.

5- Deux diplomates étrangers en Iran doivent savoir que la vacance des Américains entre eux ne sera jamais comblée. Biden se souvient encore comment les officiers zélés du CGRI ont mis à genoux les agents du Centcom et l'hégémonie de l'armée US, comme la base Aïn al-Asad et sa supériorité (Global Hawk UAV), ont été détruites avec un tir de missiles.

Mercer Street: Moscou s'en moque?

Mercer Street: Moscou s'en moque?

La Russie soutient l’Iran face aux allégations de l’Occident et est même prête à aller plus loin.

http://french.presstv.ir/Detail/2021/08/12/664306/Iran-ambassadeurs-russe-et-britannique-convoques

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire