NATANZ (IRAN) : "ISRAËL" FAIT MARCHE ARRIERE!

tourtaux-jacques Par Le 19/06/2021 0

Dans IRAN

Israël ne veut plus bombarder Natanz... il veut tout juste se faire utile !

Saturday, 19 June 2021 1:16 PM  [ Last Update: Saturday, 19 June 2021 1:22 PM ]

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

L'Iran refuse d'ajouter de clauses supplémentaires au PGAC. (Illustration)

À l’approche de l’investiture du nouveau président iranien, Tel-Aviv cherche à intensifier les discussions avec Washington sur l’accord nucléaire avec l’Iran.

Au cours des semaines précédant l’investiture du nouveau président iranien, Naftali Bennett, Premier ministre israélien espère influencer les discussions avec Washington au sujet de ce qu’il appelle un impact « positif » sur le prétendu retour des États-Unis à l’accord nucléaire avec l’Iran, a rapporté la chaîne 13 de la télévision israélienne.

Selon le journal Times of Israel, Bennett a annulé l’ordre de l’ex-Premier ministre, Netanyahu qui avait demandé aux responsables de la sécurité du régime sioniste de ne pas discuter avec les responsables américains des détails de l’accord et de la relance de ce dernier. Dans le même ordre d’idée, trois anciens hauts responsables militaires cités par le journal Haaretz, ont averti Bennett qu’un accord quelconque pour la relance du PGAC pourrait être pire que l’accord de 2015.

Lire aussi : Satellites israéliens : scènes de tournage d’une série télévisée prises pour un site nucléaire

Dans une lettre circulant parmi les membres du cabinet sioniste, les anciens responsables ont affirmé avoir reçu des informations crédibles et inquiétantes selon lesquelles les États-Unis étaient disposés à accepter un accord réduit en vertu duquel la plupart des sanctions imposées à partir de 2018 par l’administration Trump seraient levées, a fait noter Times of Israel.

AIEA: l'Iran coupera les amarres ?

AIEA : l’Iran coupera les amarres ?

Dans la lettre précitée, l’ancien chef du renseignement militaire et ancien haut responsable de la Commission de l’énergie atomique du régime sioniste ont affirmé que Washington se limitait aux restrictions relatives à l’augmentation de la capacité d’enrichissement de l’Iran et aux inspections des agents de l’ONU.

À cet égard, les responsables sionistes prétendent que l’Iran sera en mesure de poursuivre secrètement son programme nucléaire et de réduire considérablement le temps nécessaire pour acquérir un arsenal nucléaire.

Times of Israel poursuit que Washington répondra aux critiques de Tel-Aviv en promettant d’aborder d’autres questions dans un accord plus large et amélioré, mais dont la possibilité de conclusion est largement mise en cause par le journal.

Les pays occidentaux, dirigés par les États-Unis et le régime sioniste, ont accusé l’Iran ces dernières années de poursuivre des objectifs militaires dans son programme nucléaire. Les allégations sont fermement démenties par l’Iran ainsi que par les rapports de l’AIEA.

En outre, les affirmations concernant l’accord initial pour parvenir à un accord plus large à l’avenir sont prononcées alors que l’Iran a toujours insisté sur le fait qu’il n’était pas disposé à y ajouter des clauses supplémentaires et qu’il souhaitait seulement revenir à ses obligations en vertu du Conseil de sécurité de l’ONU en cas de la levée de toutes les sanctions imposées par les États-Unis, et ce, de manière vérifiable.

Lira aussi : Échec de la pression maximale : Biden doit faire marche arrière sur l’Iran

La nouvelle administration américaine, dirigée par Joe Biden, affirme avoir l’intention de ramener les États-Unis à l’accord nucléaire avec l’Iran connu sous le nom de PGAC via les pourparlers en cours à Vienne, mais a, jusqu’à présent, refusé de tenir ses engagements.

https://french.presstv.com/Detail/2021/06/19/660418/Iran-nucleaire-acord-Israel-

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire