PREMIER COMBAT AERIEN US/IRAN?

Drone "iranien" : ce que McKenzie a omis de dire

Saturday, 08 May 2021 6:26 PM  [ Last Update: Saturday, 08 May 2021 6:23 PM ]

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

Missile iranien Fakour-90.(Archives)

L’aveu du CentCom comme quoi l’US Air Force a nettement perdu de sa superbe face a la technologie de drones iraniens vient d’être une nouvelle fois ce samedi 8 mai illustré par la tonitruante frappe au drone armé de la Resistance irakienne contre Ain al Asad. ‌Au fait, les Américains n’ont jamais cessé de considérer les missiles balistiques made in Iran comme une importante menace ,  une arme stratégique et peu onéreux qui peut être facilement exploitée par le front de la Résistance. Or, les évolutions récentes les ont poussés à inclure aussi les drones iraniens sur la liste des menaces aériennes puisqu’il s’agit d’appareils qui percent n’importe quel radar US et échappent aux filets de toute DCA. Mais l’Armée de l’air classique iranienne est-elle réellement du reste comme le prétendent les analystes occidentaux ? Ou ce qui revient au même qu’en est-il des capacités de combat aérien iraniennes en cas de face-a-face avec une armée de l’air classique ? 

Malgré les défis multiples, l’Iran continue, écrit National Interset dans un récent numéro, à utiliser des avions de combat Tomcat qu’il a équipés de nouveaux radars et missiles bien efficaces.

Lire aussi : Les nuées de drones palestiniens

« En dépit des lois de 2008 des États-Unis, l’Iran a réussi à acheter les pièces de rechange de ces avions. À l’aide d’une technologie nationale bien avancée, le pays a réussi à maintenir l’opérationnalité des F14 tout en les équipant de missiles meurtriers  Fakour-90. Fakour-90 est un missile air-air basé très exactement sur le missile américain AIM-54 Phoenix. Il est utilisé pour intercepter et détruire des cibles aériennes à longue distance. Il a une portée de 150 km, une vitesse de Mach 5 et un système de guidage qui lui permet de toucher une cible indépendamment du radar de l’avion-lanceur. 

Lire aussi : Nuée de drones Qassef et Samad s’abat sur l’aéroport d’Abha

“Au fait et à la grande surprise de nombreux pays, l’Iran a installé d’autres équipements militaires à bord des F14. Le nombre des F14 iraniens est inconnu cependant ce nombre pourrait varier entre 10 à 40. Ce sont ces avions de combat qui ont repéré pendant des années des avions d’espionnage américains en survolant les installations nucléaires comme celle à Bouchehr. Une photo récente met d’ailleurs en scène un F14 iranien qui accompagne un bombardier Tupolev Tu-95 qui part en mission en Syrie.

Lire aussi: Ansarallah fera payer les USA s’ils frappent les Hachd

Peut-on sous-estimer leur menace en cas de face-a-face avec les pilotes américains ? Si on se rappelle des exploits des Tlmcat iraniens pendant la guerre Irak-Iran on saurait difficilement répondre par un non : au premier mois de la guerre, les F-14 iraniens ont chassé 19 avions de combat irakiens, 3 MiG23, 4 MiG-23 MLA en un seul jour, 3 Mirage F1 en un jour dont deux a coup d’un seul missile Phonix, 2 MiG et un Sukhoï là encore en une seule journée et à coup d’un seul missile Phonix... et on en passe. Un combat aérien du corps à corps avec les avions datés iraniens pourrait ne pas être une partie de plaisir ». 

https://french.presstv.com/Detail/2021/05/08/652198/La-Resistance-et-les-USA-se-preparent-a-une-guerre-de-drones%C2%A0

 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire