SI L'IRAN EST ATTAQUEE, LA REPONSE SERA CINGLANTE

  • Par
  • Le 04/02/2017
  • Commentaires (0)
  • Dans IRAN

Si l‘Iran venait à être attaqué, la réponse du CGRI sera cinglante

Sat Feb 4, 2017 4:37PM

Le général Hajizadeh, commandant en chef des forces aérospatiales du CGRI. (Archives)

Le général Hajizadeh, commandant en chef des forces aérospatiales du CGRI. (Archives)

Le commandant en chef des forces aérospatiales du Corps des Gardiens de la Révolution islamique a vivement réagi à la campagne hostile déclenchée autour des missiles iraniens. Le général Hajizadeh a très clairement affirmé que l’Iran n’hésiterait pas « un seul instant » à riposter face à la moindre agression contre son territoire. 

Le commandant Hajizadeh a souligné que « le cadre des sanctions imposées au secteur balistique iranien est brisé », avant d’ajouter : « Ce sera une avalanche de missiles qui s’abattra sur l’ennemi s’il commet le moindre faux pas. » 

Ce samedi, le Corps des Gardiens de la Révolution islamique a lancé la principale phase d’une série de manœuvres destinées à mettre à l’épreuve les capacités de défense antiaérienne de l’Iran. « La phase préliminaire s’est achevée avec succès et on entre à présent dans le vif des opérations », a-t-il dit. 

Les exercices en question se déroulent tous les ans et, cette année, ils se dérouleront sur une zone d’une superficie de 35 000 kilomètres carrés. 

Le général Hajizadeh a affirmé que les armements et les équipements utilisés sont de conception nationale. Ils comprennent des batteries de missiles, des systèmes radars et des centres de commandement mobiles pour la guerre électronique. « Ce sont les ingénieurs iraniens qui ont conçu tous ces équipements », a-t-il fait remarquer.  

Le général iranien a évoqué la complexité du système de défense antiaérienne, « système infiniment plus complexe que les missiles en tant que tels ou que les drones iraniens » : « Notre expérience englobe non seulement nos missiles sol-sol et téléguidés ou encore nos drones, mais aussi notre système de défense antiaérienne. En ce sens, les batteries de missiles 3 Khordad sont le fruit de l’un de nos projets phares dans le secteur aérospatial, un secteur qui n’est plus soumis à des sanctions. »

Hajizadeh a reconnu que les étapes des manœuvres aériennes en cours « ont été planifiées avec une extrême minutie ».

Le général du CGRI a mentionné plus loin les innovations dans cette série de manœuvres, avant de dire : « Au cours de ces exercices, nos forces ont réussi à l’aide de nouveaux radars et de système d’interception à intercepter pour la première fois les bombes larguées depuis des avions ou encore des missiles sol-sol ».

Le général Hajizadeh est revenu sur les menaces américaines contre l’Iran et son programme balistique :

« Il s’agit de menaces creuses. En l’état actuel des choses, je confirme qu’aucune menace étrangère ne pourra faire fléchir l’Iran. La défense iranienne est de caractère entièrement national. Nous n’avons aucune dépendance envers l’ennemi et ceci est notre point fort. 

Les États-Unis cherchent par tous les prétextes possibles à nous dépouiller de nos capacités défensives. Notre nucléaire et notre secteur balistique se trouvent pour cette même raison en ligne de mire. Mais nous riposterons de la manière la plus féroce au moindre faux pas de l’ennemi. » 

 

http://presstv.com/DetailFr/2017/02/04/509108/Et-si-lIran-tait-attaqu


 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire