"SI NOS ENNEMIS FONT UNE SIMPLE ERREUR NOS MISSILES S'ABATTRONT SUR LEURS TETES"

  • Par
  • Le 04/02/2017
  • Commentaires (0)
  • Dans IRAN

Nouvelles manoeuvres militaires, malgré les sanctions: « Nos missiles s’abattront sur la tête des ennemis », menace l’Iran.

 Depuis 3 heures  4 février 2017

haji_zadeh

 Iran - Monde islamique - Spécial notre site

Rédaction du site

C’est sans doute la riposte iranienne la plus virulente celle que commandant des forces aérospatiales des Gardiens de la Révolution islamique (GRI) a lancée contre les menaces américaines qui se sont succédées par la voix de nombreux responsables de la nouvelle administration Trump.

« Si les ennemis commettent une simple erreur nos missiles s’abattront sur leurs têtes », a taclé le général Hajji Zadeh.
« Compte tenu de nos connaissances de nos capacités et de celles de nos forces armées, je vous assure que les menaces étrangères contre notre régime islamique ne valent rien », a –t-il poursuivi, rapporte l’agence iranienne Tasnim News.

Et d’ajouter : « le processus de développement des nos capacités militaires date de 37 ans. Nous puisons notre force à la puissance divine qui est invincible. Alors que les Américains dépendent de leurs équipements et de leur capacités exclusivement matériels ».

Selon M. Hajji Zadeh, c’est l’Iran qui sortirait victorieux dans ce genre de circonstances.

Des manoeuvres sur 35.000 Km2

manoeuvres_wilayatLe général des GRI a tenu ces propos en marge de nouveaux exercices militaires, baptisés « Défenseurs du ciel de la Wilayat », effectués dans la région de Samnane, à l’Est de Téhéran et incluant entre autre des systèmes de missiles et de radars.

S’étendant sur une surface de 35.000 Km2, ces exercices  interviennent au lendemain de nouvelles sanctions américaines imposées contre l’Iran.

« Tous les systèmes et les équipements militaires utilisés dans ces manœuvres sont de fabrication nationale », a tenu a préciser le commandant des GRI.

manoeuvres_wilayat1Selon lui, le système balistique baptisé « 3 Khordad « est le plus important qui ait pu être réalisé. « Grâce à Dieu et aux efforts déployés par les fils de l’Iran islamique, nous avons pu briser « la colonne vertébrale » de l’embargo imposé dans le domaine de l’aérospatial ».

« Ces manœuvres ont été conçues pour être extrêmement compliquées », a-t-il vanté aussi.

Différents types de systèmes de radars et de missiles de fabrication locale, ainsi que de centres de commandement seront testés pendant cet exercice, a indiqué le site des Gardiens de la révolution, Sepahnews, cité par la chaine iranienne arabophone AlAlam.

manoeuvres_wilayat2Pour la première fois, l’un des systèmes radars est parvenu à traquer des missiles tirés depuis des appareils russes Sukhoï ainsi que des missiles sol-sol, a indiqué l’agence Fars News

Ces exercices menés ont pour objectif de montrer « la totale préparation défensive à confronter les menaces » et « la volonté iranienne à contrer l’embargo » contre l’Iran, rapporte l’AFP

Peu après l’annonce de ces nouvelles sanctions, l’Iran a assuré qu’il allait agir de manière « réciproque » et viser «des individus et des entreprises américaines » soutenant des groupes « terroristes ».

En visite samedi à Tokyo, le secrétaire américain à la Défense James Mattis a prétendu que l’Iran était « le plus grand Etat soutenant le terrorisme au monde ».

Les tensions entre Téhéran et Washington, qui ont rompu leurs relations diplomatiques en 1980 au lendemain de la révolution islamique de 1979, se sont brutalement accentuées après l’investiture le 20 janvier de Donald Trump.

Sources : Tasnim News ; al-Alam, AFP.

http://french.almanar.com.lb/231746


 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire