THE NATIONAL INTEREST MET L’ACCENT SUR LE DEVELOPPEMENT DE L’IRAN DANS LE SECTEUR AVIONIQUE.

tourtaux-jacques Par Le 05/07/2021 0

Dans IRAN

The National Interest met l’accent sur le développement de l’Iran dans le secteur avionique.

 Depuis 8 heures  5 juillet 2021

Avions iraniens de type Kowsar

Avions iraniens de type Kowsar

 Iran - Monde islamique

 

Rédaction du site

La revue US The National Interest a mis l’accent sur le développement de l’Iran dans le secteur avionique. L’Iran a commencé à construire des avions de combat, de reconnaissance et même mettre en avant un avion militaire du nom de « Saeqeh » qui est une étape majeure et un pas géant vers la production d’avions modernes dans un pays visé depuis longtemps par les sanctions occidentales.

« L’avion Saeqeh ou Tonnerre construit par l’Iran est une nouvelle version modifiée d’un avion F5 mais les Iraniens adeptes de la rétro-ingénierie l’ont changé et rechangé de façon à ce qu’il soit, selon les médias iraniens, meilleurs que le F-18 Hornet à certains égards. »

« L’Iran ne dévoile pas les spécifications de performances et les détails techniques de ses avions du fait du principe de dissimulation des informations sensibles, d’autant plus que l’aéronef “Saeqeh” est le résultat de l’ingénierie inverse du F5 avec des changements dans la queue et la mise à niveau de l’avionique de l’ancien modèle. Entre 1965 et 1976, l’Iran a reçu près de 300 avions de combat de ce modèle en provenance des États-Unis, dont beaucoup ont été utilisés dans la guerre en Irak, et a effectué de puissantes démonstrations contre le MiG-25 irakien. Or en 1997, l’Iran a surpris le monde entier en annonçant  que le constructeur aéronautique du pays HESA développait un chasseur à réaction appelé Azarakhsh (Lightning) étant censé entrer dans la « production de masse » au cours de la décennie suivante.»

L’Azarakhsh, du moins dans sa forme originale est de toute évidence un F-5E grâce à l’ingénierie inverse, avec des propulseurs améliorés, des ailes renforcées, un radar modifié et des capacités d’armes améliorées.

D’autres avions ont été montrés plus tard, mais maintenant l’aéronef « Saeqeh » a fait un impressionnant bond en avant par rapport au modèle précédent, d’autant plus qu’il a une nouvelle capacité à transporter des armes avancées, et malgré le manque d’informations détaillées, le radar a changé.

Les détails de nouveaux moteurs d’avion restent toujours mystérieux.

L’avion « Saeqeh » est désormais activé dans l’escadron de chasseurs Tabriz et effectue des missions de reconnaissance.

« Téhéran a publié des images de la chaîne de production de l’avion Saeqeh. Bien qu’il semble être un exemple d’un ancien F-5 sans pilote, transformer un morceau de métal, incapable de voler dans le ciel en un avion de chasse est une action extraordinaire, et ce n’est pas par ailleurs exactement la même chose que le prototype américain.  L’avion Saeqeh est un chasseur supersonique maniable qui fonctionne de la même manière que le coréen FA-50 Golden Eagle. »

À la fin du rapport, on lit : « Les F-5 modifiés et reconstruits peuvent être un moyen pour l’Iran d’acquérir de l’expérience dans la production de chasseurs à réaction, de tester la configuration à double queue et de faire une bonne propagande pour les capacités industrielles de l’Iran. L’expérience acquise grâce au programme Saeqeh a été orientée vers une conception telle que le chasseur furtif subsonique Shafaq.

On sait que les pilotes iraniens brillent par leur aptitude à mener des combats. Et on sait que les Iraniens ont déjà conçu des missiles air-air. Le Fakour-90 en est basé très exactement sur le missile américain AIM-54 Phoenix.

Il est utilisé sur les F-14 Tomcat iraniens pour intercepter et détruire des cibles aériennes à longue distance. Il a une portée de 150 km, une vitesse de Mach5 et un système de guidage qui lui permet de toucher une cible indépendamment du radar de l’avion lanceur.

Le missile Fakour-90 peut être utilisé sur divers appareils. On parie que Saeqeh pourrait en embarquer… Ce n’est pas une bonne nouvelle quand on sait que les Iraniens maîtrisent aussi les combats synchronisés drones-avions. »

 

Source: Avec PressTV

https://french.almanar.com.lb/2106205

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire