UN BEBE IRANIEN VICTIME DU DECRET TRUMP

  • Par
  • Le 04/02/2017
  • Commentaires (0)
  • Dans IRAN

Fatemeh, victime du décret controversé de Donald Trump

Sat Feb 4, 2017 6:40PM

Fatemeh, petite fille iranienne de quatre mois. ©ISNA

Fatemeh, petite fille iranienne de quatre mois. ©ISNA

À cause du décret controversé du président américain Donald Trump, un bébé iranien de 4 mois qui aurait dû se rendre aux États-Unis avec ses parents pour subir une opération du cœur, n’a pas pu y aller.

Les parents de Fatemeh devaient rencontrer des médecins, le 5 février, à Portland dans l’Oregon aux États-Unis pour faire les préparatifs de l’opération chirurgicale, mais il leur a été interdit de se rendre aux États-Unis.

La petite fille est atteinte d’une malformation cardiaque, qui nécessite au moins une intervention chirurgicale urgente. D’après Jennifer Morrissey, une avocate de Portland, des médecins iraniens ont envoyé les résultats d’un échocardiogramme qui montrent que le nourrisson a des anomalies structurelles et deux trous dans le cœur.

Donald Trump, le président américain. ©AFP

Le décret exécutif de Donald Trump interdisant, provisoirement, l’entrée des ressortissants de sept pays majoritairement musulmans, dont l’Iran et l’Irak, sur le territoire américain, a suscité la colère de la population américaine et mondiale.

La nouvelle sur l’interdiction de l’entrée de cette petite patiente iranienne aux États-Unis a encore provoqué des protestations du peuple et d’un nombre de députés démocrates du Congrès américain.

Les démocrates ont publié, vendredi 3 février, une lettre dans laquelle ils ont demandé au secrétaire d’État Rex Tillerson de faire une exception pour cette petite fille iranienne et ses parents afin qu’ils puissent entrer aux États-Unis.

Suzanne Bonamici, élue démocrate de l’Oregon, s’est émue du sort de Fatemeh qui se trouvait bloquée alors qu’elle devait se faire opérer du cœur aux États-Unis. Elle a qualifié cet événement de « honteux » avant de dire :

« Je ne sais pas à quoi pensait le président lorsqu’il a signé ce décret. Mais certainement, il ne pensait pas à Fatemeh et à d’autres cas similaires au sien. Non seulement, l’interdiction d’entrée d’un bébé de 4 mois dans notre pays ne renforce pas notre sécurité, mais, pis encore, elle met en danger la vie de cet enfant et humilie les États-Unis aux yeux du monde », a-t-elle dit.

Il est à rappeler que dans le cadre de nouvelles sanctions imposées par les États-Unis à l’encontre de l’Iran, Washington a interdit le transfert de technologie et d’équipements médicaux en Iran. 

http://presstv.com/DetailFr/2017/02/04/509132/Iran-USA-Donald-Trump-nouveau-n


 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire