ISRAËL

ISRAËL

COVID-19 FRAPPE FORT EN "ISRAËL" : 4 NOUVEAUX DÉCÈS. 2 MINISTRES, LE CHEF D’ÉTAT-MAJOR ET UN BATAILLON EN ISOLEMENT

Covid-19 en « Israël » : 2 ministres, le chef d’état-major et un bataillon à l’isolement

 Depuis 8 heures  10 juillet 2020

kfir_gantz

kfir_gantz

 Entité sioniste - Moyent-Orient - Spécial notre site

 

Rédaction du site

Deux ministres du gouvernement israélien, le chef d’état-major et un bataillon de l’armée israélienne ont été placés à l’isolement pour avoir été en contact avec des contaminations au nouveau au coronavirus.

Selon les médias israéliens les deux ministres isolés depuis mercredi 8 juillet sont celui de la guerre (Défense) Benny Gantz et de l’Education Rafi Peretz.

Concernant le général Aviv Kochavi c’est la deuxième fois qu’il est placé en confinement. Le jeudi 9 juillet, il a été isolé après avoir été en contact avec un cas infecté. Il ne présente toutefois aucun symptôme.

Quant au bataillon, c’est celui de la brigade de Kifr. Certains de ses membres ayant participé à une pool-party avec deux soldates atteintes du coronavirus, a indiqué le site francophone de la télévision israélienne i24.
Cette brigade composée de 5 bataillons est celle qui a pour « mission de lutter contre le terrorisme palestinien », selon les termes du site israélien, en allusion à la répression de la résistance palestinienne.

Au total, et selon Ynet, 10.000 soldats et employés civils de l’armée sont placés en isolement pour avoir été en contact avec des cas infectés.

I24 rend compte aussi de 18 soldats d’un peloton de l’unité contre-espionnage 8.200 qui ont été testés positifs au covid-19.
ils s’ajoutent aux 350 soldats qui ont recensés le mercredi 8 juillet parmi ceux qui ont contracté le virus. Il n’est pas signalé dans les médias israéliens s’ils font partie des 1262 nouvelles contaminations recensées ce jour-là.

Selon un dernier décompte publié ce vendredi par le ministère israélien de la Santé, 1.464 nouveaux cas de Covid-19 se sont ajoutés ces 24 dernières heures , portant le chiffre à 35.533 dont 214  sont dans un état critique, et 4 nouveau décès ont été signalés élevant leur chiffre à 350 depuis le début de la pandémie qui s’est déclarée parmi les Israéliens en mars 2020.

Source: Divers

http://french.almanar.com.lb/1809623



 

L’ÉTÉ VA ETRE CHAUD EN "ISRAËL"...

Thu Jul 9, 2020 10:5AM

Méga exercice d'évacuation des militaires et des civils à Tel-Aviv. (Photo d'illustration)

Méga exercice d'évacuation des militaires et des civils à Tel-Aviv. (Photo d'illustration)

L'été promet d'être chaud, excessivement chaud pour Israël : alors que les médias mainstream concluent par articles et analyses interposés à l'implication d'Israël dans l'incident au site nucléaire de Natanz, et que les médias sionistes multiplient les reportages sur les tensions de plus en plus exacerbées sur les frontières avec le Liban, le chef de l'état-major israélien, Aviv Kochavi vient d'échapper tout juste à la mort.

Son hélicoptère a failli s’écraser, alors qu’il a décollé de la Knesset (Parlement sioniste) en direction de la base aérienne militaire de Tel Nof et que ses deux moteurs ont été brusquement coupés. Evidemment l'enquête qui vient d'être ouverte sur ce crash, tout juste évité à 30 mètres du sol, ne dirait jamais s'il s'agit d'un incident ou d'une tentative d'assassinat surtout par ces temps troubles qui traversent l'entité. N'empêche que ce bizarre dysfonctionnement qui "s'est produit immédiatement après le décollage de Black Hawk a de quoi bien inquiéter l'intéressé qui a en croire la presse sioniste s'apprête à une grande guerre d'ici quelque semaines.

Un hélicoptère militaire israélien s’est écrasé au sol près de Qods

Un hélicoptère militaire israélien s’est écrasé au sol près de Qods

Un hélicoptère militaire israélien s’est écrasé au sol près de Qods alors qu’il accomplissait sa mission.

Surtout que "les pilotes qu'on dit si habiles en Israël auraient effectué une sorte d'exercice pour commuter entre les moteurs, mais aurait accidentellement éteint les deux moteurs, ce qui a entraîné la chute régulière de l'avion!" Mais il y a plus encore. 

Lire plus: Deux "incidents" affectent l'armée israélienne en un seul jour. S'agit-il d'incidents?

Ce chef de l'état major a annoncé mercredi qu'il annulait un exercice majeur prévu pour septembre, invoquant un financement insuffisant, alors qu'Israël s'enfonce dans une seconde vague de Covid-19.  

L’armée israélienne annule les exercices militaires de ses réservistes

L’armée israélienne annule les exercices militaires de ses réservistes

L’armée israélienne a annulé des exercices militaires pour ses soldats réservistes; exercices programmés pour fin 2019.

L'exercice était destiné à tester la capacité des militaires israéliens à passer rapidement des opérations de routine aux opérations de guerre en cas de "scénario à plusieurs fronts", déclare l'armée sioniste avant d'ajouter : « L'exercice de transition de routine à l'urgence qui était prévu pour septembre sera annulé. C'est ce qu’a déclaré le chef d'état-major de l’armée israélienne, Aviv Kochavi dans le cadre d'un processus de priorisation des missions de l’armée israélienne pour 2020, à la lumière de déficit budgétaire, qui est actuellement en discussion ». 

C'est décidément mal parti pour un régime israélien qui se fait un plaisir d'entendre la presse mainstream vanter à la longueur de la journée, les "supposées capacités qui auraient permis à Israël de saboter les sites balistiques et nucléaires iraniens". Mais la réalité est évidemment largement moins "hollywodienne". L'annulation de l'exercice devrait entamer, selon les sources sionistes, des milliers de réservistes censés rejoindre les rangs des militaires en action face au bloc uni Iran-Syrie-Hezbollah-Gaza dans un scénario de guerre multifront. 

Et dire que l'armée israélienne fonctionne effectivement sans budget officiel depuis le début de 2020, car il n'y avait pas de gouvernement pour en approuver un nouveau et que l’actuel gouvernement est bicéphale et passe son temps à s'entre-déchirer. 

Missile: Israël va imploser?

Missile: Israël va imploser?

"L'axe de la Résistance possède un Centre de commande et de contrôle intégré"

Ceci étant, un autre exercice militaire a été tenu et effectué en dépit de cette carence budgétaire crainte, ce qui est loin de rassurer le colon lambda : selon Rai al Youm, si on n'a pas d'argent pour placer immédiatement les réservistes en l'état de combat, on en a pour évacuer des zones civiles israéliennes détruites en cas de conflit direct. 

À lire: Un secteur sanitaire délabré, une économie saignante, Israël va à vau l'eau

Le journal israélien Yedioth Ahronoth a révélé, citant des sources de sécurité sionistes haut placées que l'armée d'occupation israélienne avait récemment mené une grande manœuvre "inédite dans son histoire". Et comment? Il s'agissait en effet d'une manœuvre d'évacuation. Le commandant de la brigade d'évacuation et de sauvetage du front intérieur sortant, le colonel Yossi Pinto, a donné davantage de précisions :« Nous avons récemment mené une grande manœuvre inouïe. Quelques 500 militaires ont ainsi été évacués par des unités d'évacuation et de sauvetage et ce, à bord des hélicoptères et des avions de transport militaire d'Hercules! »

La manœuvre simulée portait sur deux bâtiments résidentiels à Tel-Aviv qui avaient été directement touchés par des missiles de précision lesquels missiles avaient causé de graves destructions. La manœuvre simulait également l'emprisonnement de dizaines de morts et de blessés sous les décombres et ce, sous l'effet des missiles de précision transportant des ogives pesant des centaines de kilogrammes. Il y en a de similaires à Gaza et au Liban.

Décidément, l'été promet d'être bien chaud en Israël.

http://french.presstv.com/Detail/2020/07/09/629222/Isral--qui-a-vis-lhlicoptre-de-Kochavi-


 

LES EMIRATS ARABES UNIS OFFRENT L’ÎLE OCCUPÉE DE SOCOTRA A "ISRAËL"

Les Émirats offrent l’île occupée de Socotra à Israël

 Depuis 11 heures  28 juin 2020

L’occupation de l’île yéménite de Socotra, auraient facilité l’accès des Émirats arabes unis et leurs alliés au continent africain, au détroit de Babel al-Mandeb et au golfe d’Aden.

L’occupation de l’île yéménite de Socotra, auraient facilité l’accès des Émirats arabes unis et leurs alliés au continent africain, au détroit de Babel al-Mandeb et au golfe d’Aden.

 Monde arabe - Yémen

 

Rédaction du site

L’occupation de l’île yéménite de Socotra, située dans la mer Rouge, auraient facilité l’accès des Émirats arabes unis et leurs alliés au continent africain, au détroit de Babel al-Mandeb et au golfe d’Aden.

Soulignant la domination du Conseil de transition du Sud sur l’île stratégique de Socotra, Jalal Cheraghi, analyste des questions internationales, s’est penché sur le rôle destructeur de l’Arabie saoudite et des Émirats arabes unis au Yémen après cinq ans de guerre contre le pays.

« Le fait que les Émirats arabes unis soient du côté de l’Arabie saoudite a conduit beaucoup de gens à penser qu’Abu Dhabi soutient et coopère avec les Saoudiens au Yémen, mais depuis un an, nous étions témoins des divergences entre les deux parties. Des mercenaires des Émirats arabes unis, dans le cadre du Conseil de transition du Sud, se sont affrontés avec les forces du président yéménite démissionnaire Mansour Hadi qui sont à la solde de Riyad », a-t-il noté.

Dans cette conjoncture, des analystes et des responsables politiques se sont demandé si les actions de l’Arabie saoudite et des Émirats arabes unis au Yémen sont coordonnées ou s’il existe une confrontation entre les deux anciens alliés ? En fait, les mesures prises par les deux parties, par mercenaires interposés, notamment à Aden et dans l’île de Socotra, font état d’une réelle concurrence entre Riyad et Abou Dhabi.

Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles l’île est si importante pour les Émirats arabes unis et l’Arabie saoudite, dont la plus importante est sa position stratégique.

D’après Jalal Cheraghi, certains acteurs cherchent à approfondir les points de divergences entre Abou Dhabi et Riyad afin d’atteindre leur propre objectif qui est le démembrement du Yémen.

« Récemment, des informations ont fait état de la présence d’Israël au Yémen et de son influence dans le pays par le biais des Émirats arabes unis, ce qui montre que les principaux et nouveaux acteurs au Yémen sont encore plus influents que les Émirats arabes unis et l’Arabie saoudite. Il ne faut pas simplement ignorer la question de la présence d’Israël au Yémen, mais le fait que les Saoudiens auraient ouvert la voie au Conseil de transition du Sud pour dominer l’île de Socotra serait une analyse trompeuse », a précisé l’analyste iranien ajoutant que le Conseil de transition était entré sur l’île de Socotra avec l’ordre et la pression d’Israël sur l’Arabie saoudite.

« La situation montre clairement que les Saoudiens ne sont pas en mesure de poursuivre leur présence au Yémen en raison de l’austérité économique.

Dans la situation actuelle, si nous divisons le Yémen en deux parties, l’est et l’ouest, la partie orientale est entre les mains des Saoudiens, les parties nord et ouest sont entre les mains du mouvement de résistance yéménite Ansarullah, et enfin le sud et le sud-ouest sont contrôlés par les mercenaires des Émirats arabes unis.

Cette division montre clairement l’étendue du conflit au Yémen. Ainsi, les tensions persistantes entre les Émirats arabes unis et l’Arabie saoudite et l’occupation de l’île de Socotra par le Conseil de transition du Yémen du Sud indiquent que la paix ne reviendra pas aussitôt au Yémen et qu’il est même question de démembrement du pays », a-t-il conclu.

Source: Avec PressTV

http://french.almanar.com.lb/1798909



 

"ISRAËL", "UNE PROIE FACILE..."

Lieberman promet la perte d'Israël, Yadlin en détaille les étapes. À quoi font-ils allusion?

Sat Jun 27, 2020 10:15AM

Un missile du Jihad islamique de la Palestine qui s'abat sur une autoroute à Tel-Aviv, novembre 2019. ©Al-Manar

Un missile du Jihad islamique de la Palestine qui s'abat sur une autoroute à Tel-Aviv, novembre 2019. ©Al-Manar

Pour avoir servi presque à tous les postes clés au sein de l'entité sioniste, Avigdor Lieberman sait de quoi il parle au moins sur ce point :  l'intéressé qui vient de faire publier un article dans les colonnes de Maariv, lance une mise en garde à Israël et qui en dit long sur une bien profonde crainte: "Netanyahu mène l'appareil sécuritaire israélien à sa perte! ... Le Hezbollah est sur le point de fabriquer des missiles de précision au Liban. Il pourrait en exporter au Yémen, en Syrie, voire à Gaza. Pire, on est en face d'un Iran qui lance un satellite-espion et qui produit de l'uranium beaucoup plus enrichi que ce, convenu dans l'accord nucléaire iranien. Alors que fait-on? Rien".

PressTV

PressTV

L’Iran pourrait répondre aux frappes israéliennes en Syrie, estime l’ancien chef des services de renseignement de l’armée israélienne, le général Amos Yadlin.

La réalité est qu'Israël est dans l’impossibilité de faire quoi que ce soit. Depuis vendredi, le régime israélien avait installé son Dôme de fer sur le front Sud en prévision d'un avertissement lancé par la Résistance palestinienne contre l'armée sioniste qui continue à réprimer dans le sang la Cisjordanie. Mais la "passoire" qu'est cette "première couche" de la DCA multicouche sioniste a échoué à la première tentative, un énième échec. Des deux "roquettes" tirées, vendredi soir, depuis la bande de Gaza contre Sdérot, le dispositif n'a rien intercepté, ce qui a poussé l'armée sioniste à mentir encore et à affirmer que "le dispositif n'avait pas été activé". Évidemment les colonies de peuplement n'y ont pas cru étant allées grossir les rangs des manifs anti-annexion dans les rues des villes de la Palestine occupée. 

Pour toute réponse à ces inquiétudes, les avions de chasse et l'artillerie israéliens se sont mis à frapper dans la nuit de vendredi à samedi différents points de la bande de Gaza, des frappes-spectacles, histoire de ne pas perdre la face. Selon Gaza Alan, l’artillerie du régime israélien a pilonné des terrains agricoles situés près du cimetière oriental à l'est de Jabalia dans le nord de la bande de Gaza, ainsi que d'autres à l'est de Deir al-Balah dans le centre de l’enclave palestinienne.

Pendant les minutes qui ont suivi ces bombardements, les avions de combat israéliens ont visé à deux reprises un site de la Résistance palestinienne, situé entre Khan Younès et Deir al-Balah à l'ouest.

PressTV

PressTV

Syrie frappée, Quneitra visée, Gaza bombardée : Pourquoi la riposte anti-Israël tarde à venir?

Bref, beaucoup bruit pour rien. Si de plus en plus de voix en Israël mettent en garde contre le projet d'annexion de la Cisjordanie, c'est que l'entité s'aperçoit de plus en plus de son incapacité à faire face à une guerre multi-front. La déclaration de l'ancien commandant du Corps de renseignement militaire de l'armée israélienne, le général Amos Yadlin, publiée il y a quelques jours par la chaîne 12 de la télévision israélienne sur son site Internet est bien instructive : " Les espoirs d’Israël de voir l'Iran quitter la Syrie resteront un vœu pieux. La plus grande preuve en est les opérations aériennes israéliennes (contre des cibles en Syrie) le 23 juin au soir". Yadlin aurait bien pu citer aussi ces frappes intermittentes depuis Gaza contre Israël et qui ont fait de ce dernier un otage de la Résistance palestinienne. Pour le reste, les propos de Yadlin prouvent que le sommet de la pyramide des services d'espionnage israéliens, soit le renseignement militaire est plus que sûr : en cas de conflit,  la réponse des forces de l'axe de la Résistance ne se limitera pas à une seule opération de représailles, mais comprendra plutôt un ensemble complet d'options de réponses. Et la capacité israélienne à empêcher cette riposte conjuguée est reniée par les dirigeants de l'entité sioniste.

Israël a frappé des sites navals des brigades Qassam

Israël a frappé des sites navals des brigades Qassam

Des avions de combat israéliens ont frappé les sites portuaires de la Résistance à Gaza.

Aussi, les tirs de missiles palestiniens, les opérations commandos palestiniens au cœur d’Israël ne devraient guère être pris comme des actes isolés et sans rapports aucun :" Les forces de "l'Alliance de la Résistance" sont celles qui détiennent l'initiative face au régime israélien et qui sont capables de mener des opérations offensives à grande échelle en Palestine occupée, et l'ex-chef du renseignement militaire sioniste, Yadlin en sait quelque chose. Ces combattants disposeraient non seulement des réseaux aux colonies du Sud mais aussi à Tel-Aviv voire à l'aéroport de Tel-Aviv, note un analyste qui ajoute :

"Yadlin sait mieux que personne. Il est grand temps d'arrêter des acrobaties et vendre des délires aux colons de l'entité. C'est l'équation de l'équilibre des pouvoirs sur le terrain qui a changé. A l'heure qu'il est, la direction de l'axe de la Résistance examine et ce, et depuis plus de six mois, des programmes destinés à préparer le relogement des réfugiés palestiniens de Syrie ou de Liban dans les villes et villages en Palestine occupée, une fois ces derniers libérés".

Lire plus: Deal du siècle: Moscou dénonce l’ingérence américaine

 

Cisjordanie: Qassam tirera ses missiles?

Cisjordanie: Qassam tirera ses missiles?

Alors que la date butoir du premier juillet annoncée par le Premier ministre israélien pour l’annexion des parties de la Cisjordanie aux territoires déjà occupés s’approche, les avertissements et les appels aux armes se multiplient par les groupes de résistance.

http://french.presstv.com/Detail/2020/06/27/628343/Frappes-de-larme-isralienne-sur-Gaza


 

LES OFFICIERS RÉSERVISTES ISRAÉLIENS NE SONT QUE DES TIGRES DE PAPIER

Les officiers réservistes du front intérieur israélien, des tigres de papier

Les officiers réservistes du front intérieur israélien, des tigres de papier

folder_openRapports access_timedepuis 8 heures

starAJOUTER AUX FAVORIS

 

Par AlAhed

Le site de la septième chaine de télévision israélienne a divulgué une situation dramatique qui confirme la faiblesse des soldats sionistes et des officiers réservistes du front intérieur de l'ennemi, révélant un énorme relâchement qui les rend totalement impuissants à assumer leurs responsabilités los de toute prochaine bataille avec le Hezbollah, à la suite notamment des récents discours de sayed Hassan Nasrallah, ce qui prouve la fragilisation et l'effondrement dans les rangs des forces de l'occupation.

Le site a rapporté, sur fond des menaces de sayed Nasrallah à partir du nord et de la situation du front intérieur, les propos des officiers réservistes de plusieurs grades ont fait état d'une image sombre au sein de leurs unités, surtout en matière de ressources humaines, de maintenance et d'entrainements.

Les rapports diffusés par le site de la chaine israélienne ont montré une unique image: des lacunes dans le domaine des ressources humaines, de la maintenance et des exercices militaires sur le front intérieur, qui serait exposé à de milliers de roquettes lors de tout scenario d'une prochaine guerre, alors que les officiers ne sont point en mesure d'assumer la responsabilité.

«La prochaine confrontation avec le Hezbollah nous dénuera plus que fut le cas lors de la deuxième guerre du Liban»

Le chef d'une brigade de sauvetage, qualifié comme ancien dans le front intérieur, a affirmé à la chaine israélienne que le problème du commandement ne réside pas dans la coordination avec les différentes autorités, mais réside au cœur de des brigades.

Il a ajouté qu'il craignait que tout comme lors de la seconde guerre du Liban a braqué la lumière sur le faible niveau professionnel des bataillons et des brigades, de sorte que la confrontation à venir risque de mettre à découvert le front intérieur.

Faibles entrainements

Un commandant de bataillon de réservistes, également dans la formation de sauvetage et de secours dans le front intérieur, a indiqué que son groupe est à présent à un niveau bas, dû au manque d'efficacité et de formation.

Il a ajouté que la faiblesse ne marque pas seulement les unités d'infanterie et des blindés, notant que les brigades des réservistes du front intérieur n'ont pas mené de véritables entrainements professionnels depuis de longues années. Il a précisé que les cours de formation sont organisés une fois par an et demi ou deux ans dans les meilleurs cas.

70 soldats d'une brigade ont pris la fuite pour plusieurs raisons

Selon le site, un autre commandant de bataillon sur le front intérieur a parlé de la faible motivation de ses officiers. Il a déclaré: «J'ai un écart de cinq officiers, dont deux officiers supérieurs. Il n'y a pas de militaires qualifiés. J'ai testé 70 personnes, dont 12 étaient convenables. Après avoir sélectionné quatre d'entre eux, ils ont tous fui pour mille raisons, alors qu'un officier est resté. Mais le moment venu pour la formation, cette femme m'a envoyé une lettre du médecin de famille m'informant qu'elle était malade».

Les responsables de l'Etat-major devraient se réveiller avant qu'il ne soit trop tard

En outre, des officiers supérieurs, qui ont une vision globale et sont directement responsables de milliers de soldats, ont parlé de cellules tout aussi faibles dans les formations d'urgence et de maintenance et dans le domaine de la réhabilitation des effectifs.

Et la série des révélations continue avec un officier et un colonel de l'une des équipes de réservistes qui a déclaré, selon le site: «Nous sommes dans un état d'effondrement. Après deux ans, il n'y aura plus personne qui puisse réparer la situation. Nous perdons la capacité d'améliorer l'efficacité des moyens d'action dans les unités et les entrepôts d'urgence. La capacité professionnelle disparaît. Les responsables de l'Etat-major devraient se réveiller avant qu'il ne soit trop tard».

https://www.french.alahednews.com.lb/35640/323


 

POUR LA 1ère FOIS, "ISRAËL" SE SENT LARGUE PAR LES USA

Pour la première fois Tel-Aviv se sent largué par les USA (Al-Ahram)

Sun Jun 21, 2020 6:20PM

Un navire chinois dans le port de Haïfa. ©Military Watch Magazine

Un navire chinois dans le port de Haïfa. ©Military Watch Magazine

Le journal égyptien Al-Ahram s’est penché dans un article sur le déclin du pouvoir des États-Unis dans le monde, le recul de Donald Trump dans les sondages en vue des élections présidentielles, l’apparition de puissances émergentes comme la Chine et la destruction du monde unipolaire américain, sans manquer de souligner qu’Israël s’en trouvait dans un état de panique, et qu’il craint perdre le soutien US.

« Bien que les dirigeants israéliens soient conscients de la stratégie pro-Israël des États-Unis, la réflexion stratégique d’Israël le force à se sentir menacé en permanence et à revoir constamment ses relations avec les USA de peur qu’elles ne soient perturbées, car les autorités de Tel-Aviv y voient une sérieuse menace pour leur existence, leur stabilité et leur sécurité. »

L’une des raisons de cette crainte est surtout la montée des tensions et des divergences de points de vue entre Tel-Aviv et Washington au Moyen-Orient. Le régime sioniste a bien réalisé que l’hégémonie américaine est en déclin et que des puissances mondiales, étant capables de devancer les USA et de créer un monde multipolaire, ont émergé. Au premier rang de ces gouvernements émergents se trouvent la Russie et la Chine. On constate également des signes d’une désobéissance européenne dirigée par l’Allemagne et la France contre le leadership américain. Les Européens s’efforcent en fait de créer une nouvelle identité sécuritaire pour une Europe indépendante vis-à-vis de l’OTAN et de lancer une armée européenne indépendante.

Israël: l'ambassadeur chinois tué!

Israël : l’ambassadeur chinois tué !

48 heures après la visite de Pompeo en Israël, l’ambassadeur chinois à Tel-Aviv vient d’être assassiné

Tout ceci a poussé les Israéliens à se demander si un changement pourrait se produire dans les relations USA/Israël. Israël pourra-t-il survivre sans le soutien américain ? Israël a-t-il des alternatives aux États-Unis ? »

Le général Amos Yadlin, président de l’Association des études de sécurité nationale d’Israël évoque l’un des dangers qui menacent les liens Tel-Aviv -Washington a savoir la coopération avec la Chine, motivée par des intérêts économiques ; si Israël se tourne vers la Chine c’est qu’il n’a plus trop de confiance aux USA.

Selon Yadlin, les États-Unis n’accepteront pas les liens d’Israël avec Pékin, de même qu’ils n’ont pas admis l’octroi par Israël de la gestion d’un port de Haïfa aux Chinois, car les Américains craignent que la présence chinoise dans cette région ait des impacts sur leur base militaire située à proximité de ce port. Washington s’oppose également au développement des investissements chinois en Israël, notamment la création de l’usine de dessalement Shurk-2, qui est la plus grande du genre au monde.

La route de la soie passera par Haïfa

La route de la soie passera par Haïfa

La présence croissante de la Chine en Israël pourrait-elle se transformer en un risque de sécurité pour Tel-Aviv ?

Alors pourquoi Israël insiste-t-il pour promouvoir ses liens avec Pekin ? Puisqu’il a peur. Le premier événement qui l’a averti aura été l’approche unilatérale extrémiste des États-Unis dans l’affaire de coronavirus. En effet, pour la première fois Israël s’est vu seul et sans le soutien US au milieu de cette crise à tel point qu’il a été contraint d’appeler au secours d’autres parties. Le deuxième événement est lié à l’intensification des manifestations populaires à travers les États-Unis contre la mort de l’Afro-américain George Floyd symptomatique de la crise profonde qui secoue la société américaine. Après cette histoire, Trump a dégringolé dans les sondages et a perdu sa position d’antan.

Israël: les USA doublés par Pékin!

Israël : les USA doublés par Pékin !

Le régime israélien essaie d’obtenir une grande quantité d’aide médicale de la Chine en envoyant 11 avions au pays asiatique.

« Le rideau se lève » est le seul titre qui pourrait être utilisé pour la nouvelle ère à laquelle le régime israélien sera confronté dans les années à venir, et il doit répondre comment il veut survivre sans le soutien américain.

Dans une interview accordée à la radio de l’armée israélienne Martin Andick, ancien ambassadeur des États-Unis à Tel-Aviv, a répondu à une question sur ce qui se passerait si Netanyahu souhaitait sérieusement annexer la Cisjordanie à Israël « les États-Unis soutiennent l’annexion des colonies sionistes, mais le système Trump est sur le point de s’effondrer et il a maintenant le sort des dictateurs contre lesquels leurs nations se soulèvent ». Ce sont des faits réels, bien qu’Israël ait du mal à y croire, mais il ne peut y échapper et il doit en payer le prix.

La présence chinoise à Haïfa met en colère l'US NAVY qui soupçonnerait Israël de collusion

La présence chinoise à Haïfa met en colère l'US NAVY qui soupçonnerait Israël de collusion

http://french.presstv.com/Detail/2020/06/21/627904/Isral-apeur-par-le-dclin-US


 

"ISRAËL": LES SIONISTES S'ENTRETUENT

La guerre civile en pleine pandémie de Covid-19

Tue Jun 16, 2020 5:54PM

Un policier israélien. (Photo d'archives)

Un policier israélien. (Photo d'archives)

Une personne a été tuée et une autre blessée dans une fusillade qui a eu lieu ce mardi 16 juin à Jaffa, ville portuaire située à une soixantaine de kilomètres de Tel-Aviv.

Un jeune Israélien de 20 ans a été tué et un enfant a été blessé lors d’une fusillade survenue mardi après-midi sur la rue Rubenstein à Tel-Aviv-Jaffa. La fusillade a été jugée d’origine criminelle, selon la police israélienne.

Un parent de la victime a déclaré à KAN que les tireurs sont venus sur les lieux, ont tiré sur les deux et se sont échappés. « Pourquoi ? Sommes-nous mafieux ? », dit le parent, demandant « Où sont les policiers ? » Le parent a déploré que la police ne vienne dans la région qu’en cas de problème de drogue. « [Ils] ne cherchent que des drogues. Cherchez les tueurs ! »

Il a expliqué que l’enfant qui avait été blessé était un voisin du jeune plus âgé qui avait été tué, pas un parent, et avait été blessé parce qu’il se tenait à côté du jeune. « De quel genre de monde s’agit-il ? Sommes-nous le monde criminel ? »

La fusillade survient au milieu des troubles à Jaffa, car les manifestations presque nocturnes de la semaine dernière sont souvent devenues violentes. Plusieurs incendies criminels se sont produits au cours du week-end et un cocktail Molotov a été lancé sur un bâtiment municipal de la région.

Cisjordanie: Israël s'y étouffera

Cisjordanie: Israël s'y étouffera

En décidant d’annexer des parties de la Cisjordanie aux territoires occupés, Netanyahu a mordu plus qu’il ne peut mâcher, selon News Week.

Il paraît que la crise du chômage et l’indifférence intentionnelle du régime israélien aux habitants de la Palestine occupée ont eu de lourdes conséquences sociales et politiques en pleine crise du coronavirus, à tel point qu’il faut s’attendre à une nouvelle vague de protestations à grande échelle.

Les médias israéliens ont récemment évoqué la provocation d’incendies dans quelques centres dont le bâtiment de la Sécurité sociale par des protestataires.

Bien que les médias israéliens aient prétendu que des individus à l’identité inconnue avaient commis cet acte, toutefois, tout le monde est au fait des liens entre ces protestations et l’impasse économique aggravée par la propagation du coronavirus et la fermeture des institutions économiques.

En outre, la tendance des politiciens israéliens à contourner la loi est devenue monnaie courante, ce qui a entraîné l’érosion de l’état de droit et du système judiciaire.

Sur les 954 000 personnes qui ont demandé une assurance chômage en raison des conséquences de la propagation de la Covid-19, seulement 10,5 % ont réussi à recevoir des allocations de chômage, et les autres ont été abandonnés, selon le rapport.

http://french.presstv.com/Detail/2020/06/16/627599/Israel-Jaffa-fusillade-police-covid


 

"ISRAËL" : L'UNE DES TOURS DE REFROIDISSEMENT DES RAFFINERIES DE HAÏFA S'EST EFFONDRÉE

L’une des tours de refroidissement des raffineries de Haïfa s’est effondrée

L’une des tours de refroidissement des raffineries de Haïfa s’est effondrée

folder_openŒIL SUR L'ENNEMI access_timedepuis 4 heures

starAJOUTER AUX FAVORIS

 

Par AlAhed avec Infos Israel News

L’un des corps de refroidissement inactifs d’une installation de raffinerie à Haïfa, en Entité sioniste s’est effondré ce matin (hier) après qu’un petit trou y ait été créé, la veille. Depuis 2009, le bâtiment n’a pas été utilisé comme partie active de l’usine, mais il est utilisé au profit du centre des visiteurs. Les services d’incendie et de secours ont déclaré qu’il n’y avait pas de victimes et aucune crainte de fuite de matières dangereuses.

Le porte-parole de BAZAN Group, la société de raffinage du pétrole et de pétrochimie située dans la baie de Haïfa s’est exprimé : «Ce matin, la partie supérieure de l’une des célèbres tour en briques, anciennement utilisée comme tour de refroidissement qui n’a plus été utilisée depuis 2009 s’est effondrée. L’effondrement s’est produit après la chute d’un mur hier. Nous prenons toutes les mesures, y compris l’intervention des experts en ingénierie et en planification pour étudier l’événement. Le quartier est sécurisé et il n’y a pas eu de victime.»

Le Dr Revital Goldsmith du Haifa Environmental Research Center a déclaré en réponse : «L’effondrement de cette infrastructure, rejoint de nombreux autres dangers qui existent depuis ce complexe pétrochimique dans le centre-ville. Sans aucun doute, comme la chute du mur de Berlin, il y a quelque chose de symbolique sur la fin de l’ère de BAZAN Group et la fermeture de la dépendance de la raffinerie de pétrole en Israël.»

L’avocate Jamila Hardell et Zim d’une association de la société civile ont ajouté : «Peut-être que le maçon n’était qu’un symbole, mais la chute des symboles a également une signification forte, à une époque où tout le monde comprend déjà qu’il n’y a pas de droit d’exister dans l’industrie pétrochimique au cœur de la population. Le calme industriel dont nous parlons depuis des années.»

L’entreprise fabrique des produits pour l’industrie pétrochimique et des matériaux aromatiques. Les produits de l’usine comprennent, entre autres, du carburant automobile, des matières premières pour le carburant, des plastiques, du gaz et des préparations d’asphalte routier. Selon le ministère de l’Environnement, ORL était l’usine la plus polluante d’«Israël» en 2014.

https://www.french.alahednews.com.lb/35489/293



 

APPEL DU PARTI COMMUNISTE D'ISRAËL : L'OCCUPATION EST LA TERREUR, L'ANNEXION EST L'APARTHEID

 

Le 5 juin 2020, c'est le 53e anniversaire de «la guerre d'agression» de 1967, au cours de laquelle Israël avait occupé la Cisjordanie, Jérusalem-Est et la bande de Gaza, le Golan syrien et la péninsule du Sinaï.

Cet anniversaire survient dans l'ombre de l'intention déclarée du gouvernement israélien d'annexer les terres palestiniennes occupées, soutenu par l'administration américaine, dans le cadre du désastreux "Deal of the Century". Ce qui signifie, perpétuer l'occupation, approfondir les colonies et créer un régime officiel d'Apartheid, tout en supprimant le droit du peuple palestinien à l'autodétermination et en empêchant la fin de l'occupation, des colonies et la création d'un État palestinien indépendant aux frontières du 4 juin 1967, avec Jérusalem-Est comme capitale et le droit au retour des réfugiés conformément aux résolutions internationales.

Le gouvernement de Netanyahu et l'administration Trump tirent la région au bord du gouffre et perpétuent tous deux le conflit au service de projets d'hégémonie, ils parient alors sur le silence de la communauté internationale sur ces crimes - crimes de guerre - d'autant plus que le monde est préoccupé par les implications du COVID-19 sur la santé, la société et l'économie.

Nous, les partis ouvriers et communistes soussignés, du monde entier, appelons les forces anti-impérialistes progressistes à poursuivre la lutte contre cette politique israélienne criminelle et contre le soutien impudent de l'impérialisme à la liquidation des droits du peuple palestinien, à l'extermination de toute chance d'exercer le droit international, à l’atteinte à la sécurité et à la stabilité dans la région.

À bas l'occupation !

Faites avancer la lutte du peuple palestinien pour l'autodétermination !

 

Partis signataires :

Parti communiste d'Albanie
Progressive Tribune of Bahrain
Parti communiste de Belgique
Parti communiste de Bohême et de Moravie
Parti communiste du Brésil
Parti communiste brésilien
Nouveau parti communiste de Grande-Bretagne
Parti communiste de Grande-Bretagne
Parti communiste du Canada
Les communistes de Catalogne
Parti communiste de Cuba
AKEL - Chypre
Parti communiste de Finlande
Parti communiste français
Parti communiste allemand
Parti communiste de Grèce
Parti communiste de l'Inde (marxiste) 
TUDEH Iran
Parti des travailleurs d'Irlande
Parti communiste d'Israël
Parti communiste italien
Parti communiste italien
Parti communiste jordanien
Parti communiste du Mexique
Parti communiste de Norvège
Parti du peuple palestinien
Parti communiste paraguayen
Parti communiste péruvien
PKP-1930, le parti communiste philippin
Parti communiste de Pologne
Parti communiste portugais
Union des partis communistes-CPSU
Les communistes de Serbie
Parti communiste espagnol
Parti communiste des travailleurs d'Espagne - PCTE
Parti communiste du Sri Lanka
Parti communiste soudanais
Parti communiste du Swaziland
Parti communiste de Turquie
Parti communiste d'Ukraine
Parti communiste des États-Unis
Nouveau parti communiste de Yougoslavie

source :  https://www.pcf.fr/appel_du_parti_communiste_d_israel_l_occupation_est_la_terreur_l_annexion_est_l_apartheid


 

MANIFESTATION DE MASSE À L'APPEL DU HADASH ET DU PARTI COMMUNISTE D'ISRAËL LE 6 JUIN CONTRE L'OCCUPATION ET L'ANNEXION

MANIFESTATION DE MASSE À L'APPEL DU HADASH ET DU PARTI COMMUNISTE D'ISRAËL LE 6 JUIN CONTRE L'OCCUPATION ET L'ANNEXION

 Solidarité Internationale PCF IsraëlPalestineImpérialismePalestine-Israël 0

02 JUIN 2020


Traduction NK pour Solidarité Internationale PCF


À l'initiative du Hadash (Front démocratique pour la paix et l'égalité) et du Parti communiste d'Israël (Maki), plus de 20 partis, organisations de défense des droits de l'homme et de la paix se sont réunis le jeudi 28 mai dernier au Centre culturel Hagada Hasmalit à Tel-Aviv pour coordonner une manifestation de masse et un défilé qui se dérouleront le samedi soir 6 juin de 19h00 à 22h30, au départ de la place Rabin à Tel-Aviv. La manifestation aura pour slogan : "Non à l'Annexion, Non à l'Occupation ! Oui à la Paix et à la Démocratie !"

Dans un communiqué commun publié par les organisations participant à la manifestation, ces dernières écrivent : "Nous, Juifs et Arabes, marcherons ensemble pour un avenir différent pour les Israéliens et les Palestiniens ; un avenir sans occupation et sans effusion de sang, dans lequel nous vivrons tous en sécurité. Nous marcherons à Tel-Aviv-Jaffa contre l'occupation et pour la paix et l'espoir, contre le racisme et pour la coopération".

"Netanyahou et Trump veulent perpétuer une violente réalité de haine et de séparation. Ils prévoient de couper et d'annexer des parties de la Cisjordanie, de pousser les gens hors de leurs maisons et de priver de leur citoyenneté les citoyens arabes [d'Israël] vivant dans les zones du Triangle et de Wadi Ara. Si leurs plans se réalisent, cela détruira tout espoir de solution. Cependant, nous savons qu'il existe une autre voie, celle de l'égalité et de la justice, pour laquelle nous devons nous battre. Nous ne pouvons pas rester silencieux face à la haine et à la peur, à la violence et à l'oppression. Le samedi 6 juin, personne ne doit rester à la maison. Nous descendrons dans la rue et marcherons ensemble pour une démocratie basée sur la paix et l'égalité".

Parmi les signataires de la déclaration ci-dessus : Le Hadash, le Parti communiste d'Israël, l'Alliance de la jeunesse communiste israélienne, le Meretz, la Coalition des femmes pour la paix, les Rabbins pour les droits de l'homme, Rompre le silence, Debout ensemble, le Centre Mossawa, Yesh Gvul, Mesarvot, le Bloc de la paix (Gush Shalom), les Combattants pour la paix, les Travailleurs sociaux pour la paix et le bien-être social, le Cercle des parents - Forum des familles, Zazim, Résister à l'apartheid et le Mouvement arabe pour l'égalité.
 

Lien de l'appel à la manifestation sur Facebook : https://www.facebook.com/events/293077595184249/
 

"Non à l'Annexion, Non à l'Occupation - Oui à la Paix et à la Démocratie ! Samedi soir, 6 juin, manifestation au départ de la Place Rabin jusqu'au musée de Tel-Aviv".

http://solidarite-internationale-pcf.fr/2020/06/manifestation-de-masse-a-l-appel-du-hadash-et-du-parti-communiste-d-israel-le-6-juin-contre-l-occupation-et-l-annexion.html?utm_source=_ob_email&utm_medium=_ob_notification&utm_campaign=_ob_pushmail