"ISRAËL" EVACUE LA FRONTIERE LIBANAISE !

Zone militaire sur la frontière libanaise ou l’art de subtiliser les soldats?

Sunday, 03 January 2021 7:00 PM  [ Last Update: Sunday, 03 January 2021 7:00 PM ]

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

Des véhicules de la Force intérimaire des Nations Unies au Liban (FINUL) patrouillent dans le village de Kfar Kila, dans le sud du Liban, près du mur de béton construit par Israël. ©AFP/Archives

Selon une information rapportée par la chaîne Al-Mayadeen, la ville israélienne de Metula (nord), proche de la frontière libanaise, a été déclarée « zone militaire fermée ».

Mardi dernier, un individu s’est brièvement infiltré dans les territoires occupés depuis le territoire libanais, après avoir escaladé la barrière de sécurité séparant le Liban de la Palestine occupée, a indiqué le porte-parole arabophone de l’armée israélienne, Avichay Adraee. Des tirs de sommation de l’armée israélienne ont suivi cet incident qui a eu lieu entre les villes de Metula et Sahl Marjayoun en vue d’empêcher toute autre tentative d’infiltration de personnes se trouvant dans le secteur.

D’après une autre dépêche, le ministre israélien de l’Énergie, Yuval Steinitz, a rejeté les affirmations du chef de la diplomatie iranienne, Mohammad Javad Zarif, et a prétendu qu’« Israël n’avait pas l’intention d’inciter les États-Unis à provoquer une guerre avec l’Iran ».

Dans un entretien accordé à la chaîne publique israélienne KAN, Yuval Steinitz a déclaré que c’était Israël qui devait « être sur ses gardes » face aux éventuelles attaques de l’Iran.

Les déclarations du ministre iranien des Affaires étrangères sur d’éventuelles « provocations » israéliennes visant les Américains en Irak sont des « balivernes absolues », a-t-il assuré.

Dans un tweet posté hier, samedi, le chef de la diplomatie iranienne Mohammad Javad Zarif a fait état d’un « piège » tendu pour les États-Unis par Israël, qui fomente selon Téhéran des attentats contre des soldats américains en Irak en vue de pousser Donald Trump, en fin de mandat, à attaquer l’Iran.

« De nouveaux renseignements en provenance d’Irak indiquent que des agents provocateurs d’Israël préparent des attentats contre des Américains, mettant un Trump sortant dans une impasse avec un faux casus belli

Attention au piège. Tout feu d’artifice aura un sérieux retour de flamme, notamment contre votre meilleur ami », a écrit Zarif. 

New intelligence from Iraq indicate that Israeli agent-provocateurs are plotting attacks against Americans—putting an outgoing Trump in a bind with a fake casus belli.

Be careful of a trap, 
@realDonaldTrump. Any fireworks will backfire badly, particularly against your same BFFs.

—Javad Zarif (@JZarif) January 2, 2021 “>M. Zarif sur sa page Twitter.

 

Le journal Jerusalem Post citant des sources inconnues a rapporté samedi qu’à l’occasion du premier anniversaire de l’assassinat du général Qassem Soleimani, l’armée israélienne est en état d’alerte.

Lire plus : Iran : Israël en état d'alerte

https://french.presstv.com/Detail/2021/01/03/642192/Metula-zone-militaire-fermee-sur-la-frontiere-libanaise

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire