LA TACTIQUE QUI A TUE "ISRAËL" ?

tourtaux-jacques Par Le 18/09/2021 0

Dans ISRAËL

Comment la Palestine a ligoté Israël...

Saturday, 18 September 2021 2:08 PM  [ Last Update: Saturday, 18 September 2021 3:50 PM ]

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

Un soulèvement anti-occupation se prépare à travers la Palestine. ©Twitter

Suite à la nouvelle arrestation de quatre des six prisonniers palestiniens qui se sont évadés de la prison de Gilboa, les médias et les responsables israéliens tentent d’accuser les Palestiniens vivant dans les territoires de 1948 d’avoir remis les quatre prisonniers au régime sioniste, dans un complot calculé destiné à semer la division entre les Palestiniens des territoires de 1948 et les autres Palestiniens vivant en Palestine.

Mais les mouvements palestiniens « Hamas » et « Jihad islamique », au nom de la Résistance palestinienne, ont déjoué avec vigilance ce complot en envoyant des messages d’unité, appréciant le soutien constant des Palestiniens vivant dans les territoires de 1948.

Guerre: 1er QG Gaza/Cisjordanie!

Guerre : 1er QG Gaza/Cisjordanie !

Les combattants de la Résistance palestinienne se préparent pour une bataille décisive avec Israël

Action multiforme de la Résistance

Dans un premier temps, après l’annonce de l’arrestation d’un certain nombre de prisonniers palestiniens évadés de la prison de Gilboa, la Résistance palestinienne, tout en mettant en garde les sionistes sur l’état de santé de ces prisonniers, a annoncé que « tout préjudice causé à ces détenus et tout acte violent et inhumain à leur encontre se heurtera à une réponse de la Résistance ». En effet, en utilisant la dissuasion dans son arène militaire, la Résistance visait à préserver la santé de base des prisonniers palestiniens.

Dans un deuxième temps, la Résistance a menacé les sionistes des conséquences de leurs éventuels actes de violence en annonçant la poursuite du statut juridique des prisonniers susmentionnés auprès des instances internationales, une chose dont ont peur les sionistes ; ils essaient constamment de ne jamais comparaître devant les instances juridiques de la communauté internationale.  

Dans la troisième étape, les groupes de résistance ont annoncé que les noms des prisonniers évadés de la prison de Gilboa étaient en tête de liste, étant donné que des négociations indirectes étaient en cours avec le régime sioniste concernant l’échange de prisonniers. Et l’échange de prisonniers n’aura lieu que si les prisonniers évadés de la prison de Gilboa sont libérés lors du premier échange.

Israël: Gaza décapite Shin Bet

Israël : Gaza décapite Shin Bet

Le Premier ministre israélien, Naftali Bennett, a nommé un nouveau chef à la tête du Shin Bet.

Et la quatrième étape était de résister à la guerre psychologique sioniste.

Les sionistes ont toujours à leur ordre du jour une exploitation à plusieurs niveaux des événements : une fois les événements sur le terrain terminés, ils passent à l’acte suivant qui consiste à orienter l’opinion publique et la guerre psychologique. En plus de chercher à remonter le moral au sein de la communauté, ils tentent de porter des coups importants à l’opinion publique palestinienne.

Pourquoi les sionistes ont-ils visé les Palestiniens vivant dans les territoires occupés de 1948 ?

Lors de la bataille de « l’Épée de Qods », les Palestiniens vivant dans les territoires occupés de 1948, soudés et unis à l’ensemble du peuple palestinien, sont descendus dans la rue, mettant l’ennemi sioniste dans une position difficile à l’intérieur des territoires de 1948.

Les manifestations populaires se sont poursuivies 24 heures sur 24 dans toutes les villes à peuplement palestinien des territoires occupés de 1948 jusqu’à la fin de la bataille de « l’Épée de Qods ».

Gaza dégaine son Épée de Qods

Gaza dégaine son Épée de Qods

Le ministre israélien de la Guerre, Benny Gantz a été contraint d’appeler quatre bataillons de gardes à la frontière, de la Cisjordanie à la région de Lod pour contrôler les manifestations.

Le nombre exact de martyrs palestiniens n’a pas été précisé, mais les Palestiniens vivant dans les territoires occupés de 1948, en plus des martyrs qui se sont sacrifiés à la Palestine pendant la bataille de « l’Épée de Qods », ont également encouru des coûts matériels et de graves pressions sociales pendant et après la bataille.

Cette approche des Palestiniens vivant dans les territoires occupés de 1948 a vivement inquiété le régime raciste sioniste quant aux actions futures des Palestiniens. Car désormais, dans leurs calculs, ils doivent ajouter un autre front à la Résistance et au champ de combat contre l’occupation ; un front qui se contentait, dans le passé, des condamnations verbales et des communiqués en raison de pressions intenses. Et maintenant, il est entré dans le champ de l’action avec un plein courage. Un front qui est plus proche des sionistes que de tout autre Palestinien.

Coup d'État en Israël

Coup d'État en Israël

Plus de 100 Palestiniens ont été blessés dans des rassemblements de soutien aux prisonniers en Cisjordanie.

http://french.presstv.ir/Detail/2021/09/18/666777/Isra%C3%ABl-Palestine-Qods-Gaza-Cisjordanie-R%C3%A9sistance

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire