LES RENSEIGNEMENTS ISRAELIENS CONTRE LA RESILIATION DE L’ACCORD NUCLEAIRE

  • Par
  • Le 22/01/2017
  • Commentaires (0)
  • Dans ISRAËL

Les renseignements sionistes contre la résiliation de l’accord nucléaire?

 Depuis 7 heures  22 janvier 2017

Donald Trump et Benjamin Netanyahu
Donald Trump et Benjamin Netanyahu

 Entité sioniste - Moyent-Orient - Spécial notre site

Rédaction du site

Quelques semaines après l’annonce du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu sur sa possession d’idées permettant l’annulation de l’accord nucléaire conclu avec l’Iran, les services de sécurité israéliens ont mis en garde contre une mesure pareille.

Selon eux, la résiliation de l’accord nucléaire permettra à l’Iran de se libérer des restrictions qui l’accablent, et provoquera une grande dissension entre les Etats-Unis et les autres grandes puissances sur cette affaire.
A ce propos, le journal israélien Haaretz a dévoilé la teneur d’un rapport présenté par les services sécuritaires israéliens à Netanyahu, selon lequel « l’annulation de l’accord nucléaire par la nouvelle administration américaine sera une dure erreur ».

Le Haaretz a fait état de craintes de renseignements quant à une profonde dissension entre Washington et les autres grandes puissances, comme la Russie et la Chine autour du « problème » iranien.
Par ailleurs, ces services sécuritaires ont affiché la peur de perdre les exploits dudit accord, qui empêche l’Iran de produire des armes nucléaires, et qui gèle le programme nucléaire iranien pour les quelques prochaines années.

Tout en admettant que l’accord nucléaire est critiqué par les services de renseignements à Tel Aviv sur le plan des lacunes et des erreurs que renferme ce texte, le Haaretz a rapporté de même source que l’accord est pleinement respecté par l’Iran.

Cet avertissement des services de sécurité survient quelques semaines après les propos de Benjamin Netanyahu selon lesquels il possède cinq propositions au moins qu’il va partager avec Donald Trump lors de sa prochaine visite aux Etats-Unis.

Dans ce même contexte, le Haaretz a souligné qu’au moment où les hauts dirigeants de l’armée s’abstiennent des déclarations publiques au sujet de l’accord nucléaire, deux chefs de renseignements à la retraite, les anciens colonels Amos Yadlin et Aharon Farkache avertissent Israël d’encourager l’administration de Trump à annuler l’accord avec l’Iran.

Pour Yadline, il est possible de convaincre Trump d’activer les restrictions sur les activités balistiques de l’Iran, de contrecarrer sa politique « destructrice » dans la région à travers son soutien aux organisations « terroristes », en allusion aux factions de la résistance palestinienne et du Hezbollah.

Yadline a mis en garde contre l’annulation de l’accord qui « privera Israël de toute légitimité devant la communauté internationale. Et lorsque cette résiliation provoquera une confrontation avec l’Iran, les grandes puissances nous accuseront d’avoir poussé Trump à prendre cette initiative, et donc ces pays ne seront pas de notre côté ».

De son côté, Farkache a affiché son accord avec la proposition de Yadline de sanctionner l’Iran pour ses tests balistiques. Il a insisté par ailleurs sur l’importance de proposer à Trump de convaincre le Congrès de lui accorder toutes les prérogatives en cas d’infraction à l’accord.

Et de souligner: « Il n’existe pas de raison pour annuler l’accord malgré ses défauts… la bonne solution réside dans une voie américano-israélienne harmonisée pour traiter les violations iraniennes de l’accord,  tout comme de l’élimination progressive des restrictions imposées sur Téhéran, après neuf ans ».

Traduit du site al-Akhbar

Source: site

http://french.almanar.com.lb/206703


 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire