LES SMARTPHONES DE GUERRIERS EN COUCHE-CULOTTES PIRATES PAR DES « JEUNES FILLES » DU HAMAS

  • Par
  • Le 12/01/2017
  • Commentaires (0)
  • Dans ISRAËL

« Israël »: des smartphones de soldats piratés par des «jeunes filles» du Hamas

 Depuis 4 heures  12 janvier 2017

soldat

 Entité sioniste - Moyent-Orient

Rédaction du site

Des membres du mouvement de résistance palestinienne Hamas ont créé de faux profils de jeunes femmes sur les réseaux sociaux pour faire passer un virus informatique dans les smartphones de plusieurs soldats israéliens.

Des dizaines de smartphones de soldats israéliens ont été piratés par des membres duHamas qui ont réussi cette opération en créant de faux profils de jeunes femmes sur les réseaux sociaux, a annoncé mercredi une source militaire.

L’armée a lancé une campagne pour contrer cette cyberattaque qui « peut potentiellement représenter une menace pour la sécurité de l’État d’Israël », selon une source des renseignements militaires ayant requis l’anonymat.

Selon cette source, des membres du Hamas ont contacté des soldats en utilisant de faux profils, en général de jeunes femmes, sur Facebook, puis, après avoir gagné leur confiance, ont réussi à leur faire télécharger des applications qui étaient en réalité des virus pouvant contrôler leurs smartphones.

« L’ennemi connaît le langage des jeunes et a réussi à installer des virus pouvant contrôler les téléphones de dizaines de soldats », a-t-elle indiqué.

Le lancement de la campagne est destiné à avertir les soldats des dangers potentiels sur les réseaux sociaux, selon cette source. Par ailleurs, elle a évoqué le fait que des hackers du Hamas seraient entrés sur des centaines de groupes Facebook de soldats pour obtenir des informations.

« Nous allons diffuser et dénoncer les faux profils du Hamas, imposer des règles plus strictes pour les soldats qui sont sur les réseaux sociaux et former les militaires à réagir aux attaques avant qu’il ne soit trop tard », explique la source.

Elle n’a pas précisé par quels moyens l’armée avait déterminé avec certitude que ces piratages étaient le fait de membres du Hamas.

En mars 2016, un hacker palestinien de la bande de Gaza et membre du mouvement Jihad islamique avait été inculpé par un tribunal israélien pour le piratage des systèmes informatiques utilisés par les drones militaires israéliens.

Source: Avec Sputnik

http://french.almanar.com.lb/190155


 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire