MEGA-ECHEC DES SERVICES DU RENSEIGNEMENT ISRAELIEN

  • Par
  • Le 04/10/2020
  • Commentaires (0)
  • Dans ISRAËL

Méga-échec du Renseignement israélien

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

Des combattants de la branche armée du mouvement palestinien Hamas. ©AFP

Un média sioniste, dévoilant le plan du régime terroriste d’occupation visant à prendre pour cible les dirigeants des mouvements de résistance en particulier le Hamas dans l’intifada d’al-Aqsa, a reconnu que « bien que les éléments politiques aient été pris pour cible, nous n’avons pas pu éliminer les commandants militaires ».

« Les services de renseignement israéliens ont mis au point ces dernières années des plans visant à assassiner les dirigeants des mouvements palestiniens notamment le Hamas, dont le cheikh Ahmed Yassine et Abdelaziz al-Rantissi, membre de son bureau politique », a écrit Maariv ce dimanche 4 octobre.

« Nous avons réussi à assassiner Ahmed Yassine et Abdelaziz al-Rantissi, mais nous avons échoué à tuer Mohamed Deif, commandant des brigades Ezzedine al-Qassam, la branche armée du Hamas », a avoué Avi Dikhter alors chef du Service de sécurité intérieure israélien (Shabak) dans une interview accordée à Maariv.

« Les assassinats ont été stoppés sur ordre des hautes autorités, car nous sommes arrivés à cette conclusion que nous pourrons peut-être marquer des points avec ces assassinats ; pourtant nos calculs ont démontré que nous perdrons la guerre face aux Palestiniens », a précisé cet ancien chef suprême du Shabak.

Le journal israélien a par la suite prétendu que « le chef de l'Autorité autonome, Abou Mazen, serait déçu et frustré » à l'heure actuelle, ajoutant que les évolutions en cours pourraient conduire à une nouvelle « montée en puissance de la Résistance palestinienne plus précisément du Hamas en Cisjordanie », et par conséquent préparer le terrain à une « défaite du régime israélien ». Maariv a également ajouté que le régime israélien devrait profiter de cet état de confusion dans laquelle se trouvait Abou Mazen, afin d'empêcher ce processus.

 

Cisjordanie: les armes se font entendre...

Cisjordanie : les armes se font entendre...

Normalisation : l’élite israélienne met en garde contre l’expansion de la lutte armée en Cisjordanie.

Cet aveu d'échec tombe alors que depuis les contacts établis entre le Hezbollah libanais et la Résistance palestinienne, cette dernière est plus qu'en tout autre temps prête à neutraliser les complots israéliens sur divers plans et sur différents fronts de combat. Des rapports font part d'ailleurs de l'expansion de la lutte armée en Cisjordanie. C'est dans un tel contexte que certains mouvements palestiniens et partis libanais se sont rassemblés dans la ville de Saïda en signe de protestation contre la normalisation de relations et la violation des droits des Palestiniens.

Le mouvement de la libération de la Palestine, le Fatah, et le mouvement al-Tandhim al-Chaabi al-Nassiri, ont ainsi organisé un rassemblement dans la ville de Saïda en protestation contre le plan de normalisation de relations avec Israël, auquel ont participé Oussama Saad, un parlementaire, Fathi Abou al-Aradat, secrétaire général des mouvements de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP), le mouvement de Fatah, les groupes politiques, sociaux, religieux et populaires, et des représentants des mouvements palestiniens et des partis libanais.

« L’annonce de l’accord de normalisation de relations avec le régime sioniste a choqué tous les épris de liberté et les hommes honorables de l’Oumma arabo-musulmane et du monde entier. Ces accords sont intervenus à un moment où Tel-Aviv a accéléré la colonisation et la judaïsation dans cette région », a indiqué Abou al-Aradat avant d’appeler les peuples arabes à prendre une position ferme contre les accords de normalisation qui fournissent des services gratuits aux États-Unis et aux occupants sionistes.

La solution ne se trouve pas à Tel-Aviv

La solution ne se trouve pas à Tel-Aviv

Le chef du Bureau politique du Hamas a critiqué la normalisation des relations entre les régimes arabes et Tel-Aviv.

L'autre membre de la Résistance palestinienne, Oussama Saad, a quant à lui affirmé que « le peuple palestinien poursuivra sa résistance tant qu’il n’aura pas obtenu la liberté et l’indépendance ». « Ni la Palestine ni le peuple palestinien ne seront jamais vaincus. Nous sommes sûrs que le peuple palestinien vaincra l’ennemi sioniste », a-t-il ajouté.

https://french.presstv.com/Detail/2020/10/04/635622/Isra%C3%ABl-Maariv-aveu-d%E2%80%99%C3%A9chec-Gaza-Cisjordanie-Hamas-R%C3%A9sistance-Intifada-d%E2%80%99Al-Aqsa


 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire