MISE EN GARDE D'UN GENERAL DE RESERVE DE L'ARMEE ISRAELIENNE : DANS LA PROCHAINE GUERRE, LA SUPERIORITE DE L'ARMEE DE L'AIR NE SUFFIRA PAS

 

Un haut-officier israélien : dans la prochaine guerre, la supériorité de l’armée de l’air ne sera pas suffisante

 Depuis 46 minutes  19 janvier 2021

avion_israelien

 Entité sioniste - Moyent-Orient - Spécial notre site

 

 

Rédaction du site

Un haut-officier de l’armée de réserve israélienne a mis en garde contre une « catastrophe » résultant de la dépendance excessive à l’égard de l’aviation militaire et de la « sous-estimation des effets des missiles sol-sol qui assiègent Israël ».

« Dans la prochaine guerre, il y aura des milliers de tirs de missiles sur le front interne israélien ce qui va causer une catastrophe que nous n’avons jamais connue auparavant, surtout si l’armée de l’air perd sa supériorité » a estimé le major-général Isaac Brick dans un article publié dans le site israélien Mida, traduit par le site web de la télévision libanaise al-Mayadeen Tv.

Selon lui, l’efficacité de l’armement aérien israélien est en état de régression devant « l’entrée en action de plusieurs centaines de milliers de missiles dans notre région en Iran, à Gaza, et au Liban », en plus de ceux que détiennent les alliés de l’Iran « au Yémen, en Irak, en Syrie et formant une ceinture autour d’Israël ».

Il a ajouté que « l’armement de l’air est resté à la traine derrière les théories du passé qui ont perdu leur utilité alors que les armées modernes dont celle qui nous entourent ont connu une grande transformation dans leur vision des guerres futures ».

« Cette vision comprend des centaines de milliers de missiles sol-sol, des projectiles balistiques et des drones dont la plupart ont des portées de plusieurs centaines de kilomètres qui couvrent la totalité des terres d’Israël avec des ogives explosives de plusieurs centaines de kilogrammes », a-t-il souligné.

Selon Brick, les avions israéliens trouveront des difficultés à affronter les missiles dont certains sont tirés depuis des véhicules mobiles. « Lorsque l’avion aura décollé, les cibles auraient changé de position », a-t-il expliqué.

L’importance de l’armement de l’air est de soutenir les forces terrestres dans une guerre, en préservant la continuité des tirs de feu contre les cibles ennemies pour les détruire ou les saboter afin d’épargner à nos forces terrestres leur danger ».

Mais selon le haut-officier israélien, cette mission devient plus difficile dès lors une guerre se déroule sur plusieurs fronts en même temps, à un tel point qu’il devient impossible, très coûteux voire même dangereux de consacrer les avions à attaquer des cibles dangereuses pour nos forces et qui sont le plus souvent protégées par des systèmes de défense anti aériennes »

Selon le général de division israélien, « le commandement de l’armée de l’air est noyée dans des théories catastrophiques et attachée a une théorie caduque qui inculque que la puissance essentielle du bras stratégique de l’Etat d’Israël est l’armée de l’air basée sur les avions de combats ».

Et Brick de conclure : « Tandis que toutes les armées autour d’Israël sont prêtes pour la guerre future , l’armée israélienne reste à la traine en raison de son arrogance, de son absence de créativité et de la faiblesse de ses chefs d’états-majors face au commandants de l’armée de l’air qui refusent l’idée de former un système de missiles sol-sol »

 

Source: Médias

https://french.almanar.com.lb/1989781

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire