SELON UNE DÉPUTÉE ISRAÉLIENNE, L’ÉPIDÉMIE DE CORONAVIRUS EST LE PRODUIT D'UNE GUERRE BIOLOGIQUE

Une députée israélienne : le coronavirus, « une guerre biologique »

 Depuis 6 heures  24 février 2020

corona_israel

 Entité sioniste - Moyent-Orient

 

Rédaction du site

levyUne députée israélienne a affirmé que le nouveau coronavirus fait partie d’une guerre biologique, sans préciser qui l’a déclenchée.
« Ne soyons pas naïfs, nous savons que l’épidémie du coronavirus est le produit d’une guerre biologique », a tweeté sur sa page Orly Levy, la présidente du parti Gesher qui mène les législatives aux côtés des deux partis Travaillistes et Meretz.

orly_levyL’entité sioniste qui compte depuis le 19 février dernier un cas de Covid-19 en a annoncé un second , le dimanche 23 février. Elle a pris des mesures de prévention sévères.

Il est interdit de débarquer des vols d’Asie du Sud-Est, des centaines ont été mis en quarantaine, dont des pèlerins et des écoliers et pour les prochaines élections prévues le 2 mars prochain, des bureaux de vote spéciaux ont été conçus.

Les autorités israéliennes ont interdit d’entrée de leur territoire les passagers non-israéliens des vols en provenance de Corée du Sud, du Japon, en plus de Chine, Thaïlande, Singapour, Hongkong et Macao.

Le premier ministre a aussi ordonné de rapatrier chez eux au plus vite tous les touristes en provenance de la Corée du Sud.
Un groupe de 200 pèlerins sud-coréens ont été isolés dans une base militaire aux abords d’une colonie proche de Jérusalem al-Quds occupée. Cette décision fait écho aux mesures de quarantaine imposées en Corée du Sud aux membres de l’Eglise de Shincheonji de Jésus, dont plus d’un millier de fidèles présentent des signes de l’épidémie.
Près de 200 écoliers et une vingtaine d’enseignants israéliens qui étaient entrés en contact avec ces pèlerins lors d’excursions ont reçu l’ordre de rester chez eux pour quatorze jours.

Le premier cas de coronavirus en Israël a été confirmé le vendredi 14 fevrier. Il s’agit d’une passagère du paquebot Diamond Princess, plus important foyer de contagion hors de Chine, rapatriée du Japon cette semaine avec onze autres croisiéristes israéliens.

Source: Divers

http://french.almanar.com.lb/1655392


 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire