TOUS LES REVERS D’ISRAËL FACE A L’IRAN

tourtaux-jacques Par Le 01/07/2021 0

Dans ISRAËL

« Avant qu’il ne soit trop tard, changeons de stratégie face à l’Iran » (Zmen)

Thursday, 01 July 2021 2:49 PM  [ Last Update: Thursday, 01 July 2021 3:14 PM ]

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

La politique de Tel-Aviv échoue face à l'Iran. (Illustration)

La bataille balistique de mai dernier a-t-elle littéralement changé la conception d'Israël sur ses chances de survie? L’article suivant recommande à l’entité de faire profil bas, de se cacher à l’ombre des US et de croiser les doigts.

"Après les 12 ans de mandat de Benyamin Netanyahu comme Premier ministre, le dilemme de l'Iran n'a fait que s'aggraver. Les politiques menées par Israël sous la supervision de Netanyahu sur l'Iran ont-elles servi les objectifs stratégiques d'Israël ? N'est-il pas juste d'adopter une autre politique qui mène à la réalisation de l'objectif principal, qui est d'arrêter le programme nucléaire iranien ?", s'interroge le site Web sioniste Zmen.

"Le changement de gouvernement dans les territoires occupés est une occasion en or pour une discussion approfondie des principes de la politique de Tel-Aviv envers l'Iran, un débat pour conduire à un changement profond dans la perception israélienne à défaut duquel les objectifs stratégiques d’Israël n’ont jamais été atteints. Israël était l'auteur de la politique de « pression maximale » sur l'Iran, qui reposait sur l'imposition de lourdes sanctions économiques contre le pays. Dans l'intervalle, Israël s'est opposé à toute négociation avec l’Iran", poursuit-il. 

Israël a mené plusieurs opérations secrètes contre des scientifiques iraniens et des installations nucléaires pour retarder le développement du programme nucléaire de Téhéran. D’ailleurs, Tel-Aviv semble avoir espéré vainement que ces sanctions conduiraient à une révolution politique contre les dirigeants iraniens et la chute et le changement de gouvernement en Iran.

Lire aussi : Méga échec pour les assassins de Fakhrizadeh et du double coup à Natanz

En dépit de certains succès mineurs, Israël a fini par échouer dans son objectif d'arrêter le projet nucléaire de l'Iran. Israël n'a pas non plus empêché la reconnaissance internationale du droit de l'Iran à poursuivre un programme nucléaire à des fins pacifiques : une question d'une importance capitale.

Lire aussi : Natanz/Fordo: les inspecteurs-espions mis à la porte !

À l'heure actuelle, l'Iran a réussi à surmonter de nombreux obstacles, et ses scientifiques ont également réussi à produire un complexe d'enrichissement très vaste et diversifié sur deux sites protégés. De plus, les connaissances qui existent aujourd'hui en Iran (notamment en matière de l'enrichissement) sont telles que même "détruire" des sites finira au mieux par ralentir ou suspendre temporairement le programme nucléaire mais ne le supprimera pas. En effet, le programme nucléaire de l'Iran est aujourd'hui tellement développé et puissant que même les opérations secrètes ne pourront pas l’endiguer.

Lire aussi : Les troupes extrarégionales n'ont aucune place en Asie de l'Ouest

De plus, malgré les souhaits d'Israël, le gouvernement iranien n'a jamais été en danger pour contrôler le pays. L'Iran a également appris à faire face au régime de sanctions et les citoyens iraniens préfèrent, pour diverses raisons, ne pas descendre dans la rue pour protester.

Les progrès du programme nucléaire iranien depuis l'annulation de l'accord nucléaire montrent d’une part l’impossibilité d’arrêter le programme nucléaire de l’Iran par tout autre moyen que le dialogue et de l’autre, la capacité limitée d’Israël à faire face à la puissance de l’Iran sans le large soutien des Etats-Unis : mener une campagne contre l'Iran dépendra en grande partie de la volonté de Washington.

L'Iran possède aujourd'hui une grande quantité d'uranium enrichi et continue de faire des progrès dans la recherche et le développement de centrifugeuses avancées et leur utilisation à un rythme inhabituel.

Dans le contexte régional, il convient de noter qu'en dépit de la politique agressive de Tel-Aviv en Syrie pour tenter d'empêcher l'escalade du Hezbollah et d'éradiquer la présence de l'Iran dans le pays, Israël n'a pas réussi à atteindre ces objectifs. En outre, les sources d’informations ont récemment fait état de l’imminente entrée d’autres groupes de résistance tels que Ansarallah dans le cycle de confrontation avec Israël en Irak.

A vrai dire, la politique hostile d'Israël envers l'Iran est loin d’apporter les résultats escomptés et le dilemme de l’Iran n’a fait que s’aggraver au cours de ces dernières années. Israël pourrait peut-être gagner de petites batailles intermittentes mais il n'est pas en mesure de remporter la victoire à l’issue d’une guerre. Concentré sur les mouvements tactiques tirés pour certains des films de James Bond, Israël a oublié que ces démarches auraient dû avant tout servir un but et une action politique. D’où la futilité de la politique de Netanyahu.

Le

 

Le drone iranien d’une portée de 7 000 kilomètres constitue un avertissement pour Israël. (Jerusalem Post)

http://french.presstv.ir/Detail/2021/07/01/661292/Tous-les-revers-d%E2%80%99Israel-face-a-l%E2%80%99Iran

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire