INAAM HAYDOURA : 125… L’UNIQUE

  • Par
  • Le 11/11/2016
  • Commentaires (0)
  • Dans LIBAN

Alaa 125… l’unique

Par Inaam Haydoura

Une fois que l’«opération Yabroud» fut achevée, et les points de positionnement fixés. Hajj Alaa, accompagné de quelques combattants du «Saraya» (les brigades), se dirigea vers Ras-AlAin. Ils ont traversé le premier village, puis ils sont passés par un barrage dressé par les terroristes sans qu’ils s’en aperçoivent. Une fois la tâche accomplie au village, hajj Alaa et ses compagnons ont repris le même chemin de retour. Cette fois, à une distance de 15 à 20 mètres ils ont aperçu le barrage et les terroristes ont aussi vu la voiture s’approcher. Cependant, les hommes armés ont cru que la voiture appartenait à une faction alliée de l'opposition armée, vu que le martyr portait une arme semblable aux leurs.

Alaa 125… l’unique

Le martyr Alaa a raconté que lorsqu’ils s’approchaient du barrage, il soupçonnait à soixante-dix pour cent qu'ils étaient des terroristes du «front Al-Nosra», à cause de leurs tenues. «Nous nous sommes approchés de plus en plus et nous nous sommes salués»... Le martyr parlait leur dialecte.

- Comment allez-vous? Qui êtes-vous?

- Et vous, vous êtes qui?

- Nous sommes vos amis, et vous?

- Nous sommes du front Al-Nosra.

Hajj Alaa et ses compagnons ont tenu la conversation sans aucune réaction suspecte. Au bon moment hajj Alaa fit signe à son collègue, marcha quelques pas en arrière et ouvra le feu. Ainsi firent ses collègues, en exterminant tous les terroristes.

    *    *    *           

Chaque commandant a des caractéristiques spécifiques. Hajj Alaa en avait beaucoup. La confiance en soi, les capacités d’analyse des événements et la prise des décisions appropriées au moment opportun, ainsi que la prise des décisions correctes aux moments convenables, et la capacité de communiquer positivement avec les autres, et de maintenir le coup dans les circonstances les plus difficiles, tout en ayant la bonne vision dans l'intuition et la perspicacité, et l'adhésion aux principes et le rejet des compromis ainsi que la prise en considération des plus petits détails. Tel était le commandant Alaa sur le terrain.

Ces traits de leadership étaient renforcés par son côté humain dont témoignent les frères moudjahidines. Il se souciait de leurs conditions de vie et partageait leurs préoccupations. Il se souciait de leur vie et leur consacrait du temps pour les conforter.

Comment ses qualités et ses caractéristiques sont-elles enracinées en une seule personne?

Le martyr Alaa était lié spirituellement et physiquement à la résistance. Depuis sa résistance contre l'occupation israélienne, jusqu’à son combat contre l'ennemi takfiri. Son professionnalisme au travail et sa vaste expérience ont conduit à sa nomination en tant que commandant opérationnel sur le terrain à Zabadani, à Aljusy, à Qosseir, au Qalmoun et à Yabroud, Alep et d'autres. Il a participé à plusieurs opérations avancées. Il avait un rôle de premier plan dans toutes ces batailles.

Alaa 125… l’unique

«Tout ce qu’on peut dire de notre cher commandant ne sera pas suffisant pour décrire cet homme. Le vrai commandant travaille plus que quiconque, Hajj Alaa restait dans les arènes du djihad pendant des semaines en ayant le plaisir de le faire pour vérifier le bon déroulement des opérations. » Racontaient les moudjahidines.

Lorsque le martyr Alaa était responsable des opérations  au Qalamoun, les frères qui l’accompagnaient à cette époque mentionnent qu'il n'acceptait aucun privilège en tant que chef. Quand les frères ramenaient de la nourriture vers la position qu’il occupait, il se dirigeait vers la cuisine pour s’assurer que rien ne manquait et pour vérifier qu’il n’y avait pas de quantités excessives. Si la nourriture était redondante cela le mettait en colère. Il demandait aux frères de la reprendre ou de la distribuer aux autres points.

Outre sa perspicacité et son intelligence le martyr Hatem Hamada (Hajj Alaa) était dévoué pour son travail.

Dans la seconde bataille du Qalamoun, les combattants du Saraya voulaient se fixer à un point de positionnement. «Nous leur avons demandé d’avancer, mais faute de certitude et d’autres obstacles ils n’ont pas pu avancer. Une arme à la main hajj Alaa s’est rendu seul sur le terrain pour assurer la zone et a réussi à ramener le groupe du Saraya vers le point souhaité pour accomplir la tâche».

Lors de l’attaque de Qousseir, quelques frères ont été pris au piège dans une chambre, hajj Alaa était avec eux. Personne ne pouvait sortir. Le martyr a pris la décision de sortir seul pour ouvrir la voie aux autres. Les terroristes n’arrêtaient pas de tirer, les balles tombaient entre ses pieds et autour de lui sans que cela ne l’amène à se retirer. Il est resté plus de deux minutes seul dans la bataille. Il a ensuite demandé à la force et aux véhicules blindés qui l’accompagnaient de s’approcher. Seul il a réussi à prendre le commandement des forces après les avoir libérés.

Tantôt il menait seul une opération où il risquait sa vie pour sauver les autres comme ce qui s’est produit à l'hôpital de Deir Atiyah ... et tantôt il dormait sans couverture dans les nuits froides afin de permettre à quelqu’un d’autre de se couvrir…

Il était temps pour lui de rencontrer l’imam Hussein (P) et ses compagnons, l'ordre d'Allah Tout-Puissant de le voir en martyre était venu ... il était évident pour celui qui a vécu sa vie sur les fronts militaires qu’il y tombe en martyr.

«Le sang du martyr qui coule tombe entre les mains de Dieu, et lorsqu’il tombe entre Ses mains il fleurit et prend plus d'ampleur».  Ce sont les paroles du chef martyr sheikh Ragheb Harb. Ainsi sont nos dirigeants et nos martyrs, ils marquent par leur passion et leur bonne foi le vrai sens du jihad celui appris grâce à l’imam Hussein (P). Grâce à ces sacrifices et au sang pur qui coulent, de nouveaux dirigeants portant la même bannière poursuivent le chemin des prédécesseurs.

Oh cher martyr Alaa, tu nous manqueras dans les champs de bataille de Qousseir  jusqu’à  Alep ... tu resteras un phare et un exemple pour tous les Moudjahidines qui combattent l'injustice et l’oppression. Tout ce que nous avons cité ne représente que de petits détails dans ta vie de combattant.

Source : Al-Ahed, traduit par l’équipe du site

11-11-2016 | 14:45

http://www.french.alahednews.com.lb/essaydetails.php?eid=20838&cid=359#.WCY4T_nhA2w


 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire