ISRAËL : "LE HEZBOLLAH NOUS AURA"

  • Par
  • Le 19/03/2020
  • Commentaires (0)
  • Dans LIBAN

"Saraqib a prouvé qu'Israël perdra la bataille terrestre. Pas de miracle aérien non plus.."

Thu Mar 19, 2020 12:40PM

Un des membres de la force élite du Hezbollah/Archives

Un des membres de la force élite du Hezbollah/Archives

Le mardi 17 mars, les sources israéliennes ont prétendu avoir déjoué une opération commando Armée syrienne-Hezbollah en envoyant leur armée de l'air frapper un "véhicule transportant un cadre militaire du Hezbollah". L'information est évidemment à prendre avec les pincettes dans la mesure où les frappes aériennes israéliennes contre la Syrie ratent souvent leur cible et que si elles parviennent à porter atteinte au Hezbollah, elle ne reste pas sans réponse. Toujours est-il que sur fond d'une pandémie planétaire qui frappent curieusement les forces militaires, le centre d'étude stratégiques Béguin-Sadat à Tel-Aviv avance l'hypothèse d'une confrontation imminente Israël/Hezbollah, puisque "le front Nord en est en totale ébullition sans que les médias en parlent "

Golan : l'offensive-éclair anti-Israël?

Golan : l'offensive-éclair anti-Israël?

3700 officiers israéliens en quarantaine. De quoi a le plus peur Israël?

Pour Ehud Elam qui écrit l'article, l'équilibre de la terreur de rigueur depuis 2006 n'existe plus et le Hezbollah, largement ancré en Syrie, y fait pluie et beau temps, "largement présents au sien de l'armée syrienne, commandant même certaines unités de celle-ci": "Au fait ce qui s'est passé fin février à Saraqib (Idlib) que la force spéciale du Hezbollah Rizwan a réussi de reprendre à l'une des armées les plus puissantes de l'OTAN (Turquie) et ce, malgré une importante attaque au drone turc visant son QG devrait nous donner une petite idée de ce qui serait notre futur combat avec le Hezbollah. Saraqib que la Turquie a tout fait pour maintenir a été libérée en l'espace de quelques heures et alors que les combattants du Hezbollah se battaient en plein nuit sans avoir le soutien des satellites, des navires et des équipements derniers cri de l'OTAN". 

 

Syrie: comment les unités spéciales de la Résistance ont mis à l'échec les drones et les satellites israéliens

Syrie: comment les unités spéciales de la Résistance ont mis à l'échec les drones et les satellites israéliens

Certes notre Armée de l'air jouit d'une supériorité absolue mais de là à dire que ce point nous permettra de gagner, c'est un pas qu'il ne convient peut-être pas de franchir. ... Car le Hezbollah n'a pas un centre de gravitation fixe que nos avions puissent aisément identifier et frapper et en revendiquer la victoire. Surtout que des frappes massives seront difficiles à lancer contre un Hezbollah qui a 150 000 missiles, braqués sur le nord, le sud et le centre israélien. Ces engins s'abattront sans doute sur le nord, massivement sans que notre Dôme de fer puisse les contrer en totalité. Ce qui nous pousserait à mener des bombardements massifs contre le Liban. Mais là aussi, notre action est limitée car qui dit que le Hezbollah ne serait capables de viser nos aéroports militaires, nos bases et nos garnisons. Dans ce cas une opération terrestre est indispensable. Mme si notre armée de l'air s'exerce à contrer les missiles du Hezbollah. Mais notre armée de terre saura-t-elle s'imposer face à un Hezbollah, tel qu'il s'est présenté à Saraqib?" 

"Il y a peu de temps, le Pentagone a annoncé avoir abandonné son projet d'achat de nouveaux systèmes de défense antimissile israéliens. Il a dit que le Dôme de fer est surtout vulnérabilité aux cyberattaques et autres formes de combat électronique. Le Pentagone a aussi évoqué d'autres défis opérationnels. Ce n'est pas si rassurant quand on sait que le document stratégique 2018 d’Israël dit qu'il y aura un clash avec le Hezbollah et qu'Israël ne pourra en sortir vainqueur à moins de procéder à une campagne de bombardement massive. Soit. Mais que faire des missiles du Hezbollah? Et si la vulnérabilité de Dôme de fer dont parle le Pentagone renvoyait surtout aux capacités du groupe pro-iranien à mener des cyberattaques?" 

 

Dôme de fer : la

 

"Nous pensons que nous ne pouvions pas les intégrer dans notre système de défense aérienne en fonction de certains défis d'interopérabilité, cybernétiques et autres", a-t-il ajouté. 

L’année dernière, l’armée américaine a signé avec le régime d'Israël un contrat de 370 millions de dollars pour l'achat de deux systèmes de défense aérienne Dôme de fer. Ils étaient censés protéger les bases militaires américaines en Afghanistan et en Irak contre les attaques de roquettes. Après des examens effectués sur les batteries, l'armée américaine a décidé de renoncer à son projet. 

Le régime d'Israël a déployé des systèmes dans ses régions méridionales et centrales pour contrecarrer les attaques aux roquettes lancées depuis la bande de Gaza. Mais l'ampleur des dégâts causés a montré l’inefficacité du Dôme de fer face à la Résistance palestinienne.

Selon les derniers chiffres, le Hezbollah n’a pas moins de 200 000 missiles et roquettes pointés vers "Israël", mais ces missiles peuvent d'abord viser le nord. Cette quantité de missiles signifie que les systèmes de défense israéliens tels que le Dôme de fer ne peuvent en intercepter qu'une partie.

french.presstv.com/Detail/2020/03/19/621185/Dome-de-fer-les-USA-mettent-les-pieds-dans-le-plat

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire