LA RUSSIE DEFEND LE HEZBOLLAH LIBANAIS

  • Par
  • Le 19/08/2020
  • Commentaires (0)
  • Dans LIBAN

"La poursuite de l'approche anti-Résistance de Washington est inacceptable" (Russie)

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

L'ambassadeur de Russie à Beyrouth Alexandre Zasypkine (G) et le Premier ministre libanais par intérim Hassane Diab (D). ©Naharnet

« Les Américains insistent toujours pour viser le Hezbollah et l’axe de la Résistance, ce qui n’est pas acceptable. Si Washington reste campé sur sa position, il ne fait aucun doute qu’elle aura des effets négatifs », c’est ce qu’a déclaré l’ambassadeur de Russie en poste au Liban.

Des quatre membres du Hezbollah accusés d'avoir participé à l'assassinat en 2005 de l'ancien Premier ministre libanais Rafic Hariri, trois ont été acquittés mardi 18 août par le Tribunal spécial pour le Liban (TSL). Le seul à avoir été reconnu coupable a été Salim Ayyash, 56 ans.

« Il n’y a aucune preuve de l’implication du Hezbollah ni du gouvernement syrien dans l’assassinat de Rafic Hariri », reconnaît le Tribunal spécial pour le Liban (TSL), soutenu par les Nations unies.

Interviewé par le journal libanais Al-Joumhouria, l’ambassadeur de Russie à Beyrouth Alexandre Zasypkine a déclaré que son pays avait dès le début soutenu la formation du tribunal international sur ce dossier, sans s’ingérer dans ses affaires.

«Les sanctions ne feront que renforcer le Hezbollah»

«Les sanctions ne feront que renforcer le Hezbollah»

« Le Liban doit avoir accès aux aides étrangères sans que les lignes rouges, sur le rôle du Hezbollah pour défendre le pays, soient franchies.»

Il a souligné que la position de principe de la Russie était basée sur la nécessité de ne pas politiser l'enquête et le procès, « et par conséquent, nous nous appuyons sur deux constantes fondamentales pour aborder cette question: la première est que la décision ne doit pas être politisée. Et la seconde, que sa publication ne doit pas conduire à une escalade à l'intérieur du Liban ».

Zasypkine a exprimé sa satisfaction quant à la volonté de l’ex-Premier Ministre Saad Hariri et du Hezbollah de protéger la stabilité interne et de prévenir la sédition, indiquant que cette position est bonne et responsable, soulignant que la décision de la Cour ne devrait pas conduire à de nouveaux problèmes au Liban.

Explosion de Beyrouth: Aoun promet la clarification de toutes les réalités

Explosion de Beyrouth: Aoun promet la clarification de toutes les réalités

À la question de savoir si la Russie soutiendra la formation d’un gouvernement d’unité nationale pour fortifier la réalité libanaise ou elle a une autre perception, Zasypkine explique que la Russie a traditionnellement soutenu le principe d'un gouvernement d'unité.

« Nous voulions plutôt dire par là que les principales forces politiques s'entendent sur un programme commun et des objectifs unifiés et de ne pas rester coincés dans des conflits au sein du cabinet, mais maintenant nous préférons ne pas nous concentrer sur le nom, mais plutôt nous sommes intéressés à former un gouvernement le plus tôt possible. À condition qu'il soit basé sur l'acceptation des partis politiques et qu'il soit efficace et capable de mener des réformes dans l'intérêt du Liban », a-t-il ajouté.

Le journaliste d’Aljoumhouria lui a ensuite demandé comment la Russie voit-elle l’initiative française et la visite du sous-secrétaire d’État américain David Hale à Beyrouth, il a répondu : « Paris communique avec tout le monde sur la base de la participation de chacun, et nous sommes d'accord avec eux là-dessus. Quant aux Américains, ils ont toujours insisté pour viser le Hezbollah et l'axe de la Résistance, et ce n'était pas acceptable. Cela laisse des effets négatifs. »

La France a-t-elle un plan de sauvetage pour le Liban ?

La France a-t-elle un plan de sauvetage pour le Liban ?

Les experts estiment que si le président français n’a pas de nouveaux détails à présenter, on peut dire qu’il n’a pratiquement aucun plan pour le Liban.

Concernant la présence de navires occidentaux sur la côte libanaise, après la double explosion tragique dans le port de Beyrouth, l’ambassadeur russe a déclaré : « Je ne sais pas ce qu’est cette présence, je ne la comprends pas. »

L’ambassadeur de Russie a récemment rencontré le chef du gouvernement intérimaire libanais Hassane Diab, lui disant qu’il ferait tout son possible pour que le vaccin russe contre le coronavirus soit le plus rapidement possible exporté au Liban.

La Résistance connaît-elle l'arme US/Israël qui a détruit Beyrouth?

La Résistance connaît-elle l'arme US/Israël qui a détruit Beyrouth?

https://french.presstv.com/Detail/2020/08/19/632139/L'approche-anti-Resistance-US-inacceptable


 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire