LE GENERAL AOUN APPELLE LES SOLDATS A ETRE PRETS POUR CONTRER L'ENNEMI ISRAELIEN ET LE TERRORISME

Par Le 10/03/2017 0

Dans LIBAN

Liban : le chef de l’armée appelle les soldats à rester prêts pour contrer l’ennemi israélien et le takfirisme

 Depuis 6 heures  10 mars 2017

Le chef de l'armée libanaise, le général Joseph Aoun
Le chef de l'armée libanaise, le général Joseph Aoun

 Liban - Moyent-Orient

Le général Joseph Aoun a donné son premier ordre du jour en tant que chef de l’armée libanaise, après avoir succédé au général Jean Kahwagi.

Le nouveau commandant en chef de l’armée libanaise, le général Joseph Aoun, s’est adressé vendredi pour la première fois à la troupe, lui demandant d’être prête à « contrer l’ennemi israélien » et à « poursuivre la lutte contre le terrorisme ».

Après s’être dit « honoré de la confiance » que lui a accordée le président Michel Aoun en le nommant à la tête de l’armée, le général Aoun, dans son ordre du jour aux soldats, a rappelé qu’il prend ses fonctions « au moment où la région passe par des circonstances difficiles, et où des vagues de terrorisme frappent aux portes du Liban ».

« Je suis confiant que vous êtes et que vous serez dignes des espoirs que l’on a mis en vous », a dit le général Aoun aux militaires.

« Soyez extrêmement alertes sur la frontière-sud pour contrer les plans déstabilisateurs de l’ennemi israélien (…) et soyez également prêts à poursuivre la lutte contre le terrorisme avec tous les moyens mis à votre disposition afin de l’éradiquer à la source et de libérer vos camarades retenus en otage », a-t-il ajouté.

Le général Aoun faisait référence aux neufs soldats qui ont été kidnappés en août 2014 à Ersal par le groupe takfiro-wahhabite Daesh. Les otages n’ont plus donné de nouvelles depuis près d’un an, et leurs proches craignent pour leurs vies.

« Le nouveau mandat compte sur vous pour instaurer une stabilité globale et durable » au Liban, a également dit le chef de l’armée aux soldats. « C’est pour cela que le pouvoir a clairement fait savoir qu’il tient à renforcer les capacités de la troupe, que ce soit à travers un soutien national ou par le biais d’États amis », a ajouté le commandant en chef.

Le général Joseph Aoun, né le 10 janvier 1964, a succédé au général Jean Kahwagi. Il est originaire du village de Aïchiyé au Sud-Liban. Il a été intégré aux forces spéciales de l’armée en 1985, où il a servi jusqu’en 1991. Il est titulaire d’un diplôme de sciences politiques, avec spécialisation en affaires internationales, et d’un diplôme en sciences militaires. Il a été enrôlé dans l’armée en tant qu’élève officier en mai 1983, rapporte le site OLJ.

Gravissant les échelons de l’armée, il a été promu sous-lieutenant le 6 mai 1985, lieutenant le 1er juillet 1988, capitaine le 1er janvier 1993, major le 1er janvier 1998, lieutenant-colonel le 1er janvier 2003, colonel le 1er juillet 2007, puis général de brigade le 1er juillet 2013 et, enfin, général le 8 mars 2017.

Source: Sites

http://french.almanar.com.lb/293720


 

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire