LE GOUVERNEMENT LIBANAIS APPROUVE SA DECLARATION MINISTERIELLE : LE DROIT A LA RESISTANCE ET A LA LIBERATION DES TERRITOIRES OCCUPES

tourtaux-jacques Par Le 17/09/2021 0

Dans LIBAN

Le gouvernement libanais approuve sa déclaration ministérielle : Le droit à la résistance et à la libération des territoires occupés

 Depuis 6 minutes  17 septembre 2021

gouvernementmikati

 Article traduit - Liban - Moyent-Orient - Spécial notre site

 

Le correspondant d’Al-Mayadeen a rapporté que « le gouvernement libanais a approuvé la déclaration ministérielle, qui contenait des modifications mineures, soulignant qu’elle inclue  le droit à la résistance et à la libération des territoires occupés ».

A l’issue de la session ministerielle, le ministre de l’Information George Kordahi a confirmé que « la déclaration ministérielle a été approuvée à l’unanimité avec quelques modifications mineures ».

Il a précisé qu’il a été décidé, à la demande du Premier ministre Najib Mikati, d’adopter un slogan pour le gouvernement  « Ensemble à la rescousse ».

M. le ministre Kordahi a ajouté qu' »il y a une volonté de la part du gouvernement de prendre des décisions importantes afin d’alléger le fardeau sur la population ».

Il a noté que « le président de la République, le général Michel Aoun, a insisté sur la nécessité d’accélérer la recherche de solutions aux problèmes de vie des populations, et d’accorder la plus grande attention à cette question ».

Il a nié ce qui avait été diffusé au sujet des divergences au sein du comité de rédaction de la déclaration ministérielle, affirmant que « tout cela n’est pas vrai, et je nie catégoriquement, et j’ai été témoin des discussions au sein du comité. Les discussions, comme l’a dit le président Mikati, étaient très positifs et contenaient de l’entente et de la coopération. »

Concernant la crise des carburants que traverse le Liban depuis des mois, le ministre de l’Information a souligné que « la question de la levée des subventions aux carburants n’a pas été soulevée au cours de la séance », et a demandé : « Qui peut lever la subvention ? La subvention pourra-t-elle levée sans décision ? Il n’y a pas de décision à ce sujet ».

Concernant l’entrée de carburant iranien au Liban,M . le ministre Kordahi  a répondu que « cette question n’a pas été abordée, car la session était consacrée à discuter de la déclaration ministérielle que le Premier ministre Mikati lira devant le Parlement la semaine prochaine ».

La déclaration ministérielle comprenait également la reprise des négociations avec le Fonds monétaire international concernant l’octroi d’une aide financière au Liban, en plus de la restructuration du secteur bancaire.

Hier, mercredi, le correspondant d’Al-Mayadeen a rapporté que le comité ministériel avait achevé le projet de déclaration ministérielle, notant qu’une session du cabinet se tiendrait aujourd’hui à Baabda pour l’approuver.

Il y a trois jours, le gouvernement libanais tenait sa première réunion après avoir annoncé sa formation la semaine dernière, en présence et du président de la république libanaise Michel Aoun.

Le Premier ministre Najib Mikati s’est engagé, lors de la réunion, à travailler à la résolution de la crise du carburant, de l’électricité et des médicaments.

Source: Traduit d'AlMayadeen

https://french.almanar.com.lb/2150040

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire