LE HEZBOLLAH : LE PARTI DES FORCES LIBANAISES (FL) VEUT ENTRAINER LE PAYS VERS LA GUERRE CIVILE

tourtaux-jacques Par Le 15/10/2021 0

Dans LIBAN

Hezbollah : les Forces libanaises veulent entrainer le pays vers la guerre civile

 Depuis 3 heures  15 octobre 2021

safieddine1

 Article traduit - Hezbollah - Liban - Moyent-Orient

 

Rédaction du site

Au lendemain du massacre de Tayyouneh au cours duquel 7 manifestants ont été tués par des snipers, Le chef du Conseil exécutif du Hezbollah, Hachem Safieddine l’a imputé au parti des Forces libanaises, qui selon lui exécutent les ordres des Etats-Unis, l’accusant de vouloir prendre le pays vers la guerre civile.

Lors de la cérémonie funéraire de trois des martyrs, partisans du Hezbollah, qui ont succombé le jeudi 14 aout, organisée en présence d’une grande foule en colère dans la banlieue sud de Beyrouth, sayed Safieddine a affirmé que le sang des martyrs opprimés du massacre de Tayouneh continuera de crier contre les auteurs de sédition et les gens de trahison.

Il a déclaré dans son discours :

« Nous nous réunissons pour faire nos adieux aux martyrs qui ont été la cible des balles de la trahison et de la lâcheté. Ces martyrs sont ceux qui étaient ont toujours été disposés à s’offrir et offrir tout ce qu’ils possédaient sur la voie de Dieu. Aucune goutte de sang qui tombe de l’un de nos martyrs, aucune injustice infligée à nos familles, ne peut nous affaiblir. Au contraire, cela nous renforce davantage, incident après incident… parce que nous sommes sur le droit chemin… Ce sang ne se calmera jamais et nous ne pouvons rester silencieux en aucun cas. C’est du sang béni et opprimé, et nous faisons partie de ceux qui savent porter l’innocence et la force de défendre le droit et les opprimés ».

Evoquant la manifestation du jeudi 14 octobre qui aurait dû être acheminée vers le Palais de Justice pour protester contre l’enquête politisée et partiale menée par le juge d’instruction Tarek Bitar sur l’explosion du port de Beyrouth, le chef du Conseil exécutif du Hezbollah a souligné :

«  Le rassemblement d’hier avait été convoqué au motif qu’il s’agissait d’un rassemblement pacifique pour dire un mot et que c’est un droit naturel. Parmi les participants se trouvaient un certain nombre d’avocats, d’intellectuels et d’étudiants, et ce n’est pas la première fois que des gens se rassemblaient dans la région du Palais de Justice. Ce rassemblement aurait pu rester normal, et délivrer son message, et l’affaire se serait terminée sans que personne ne panique. Lorsque nous avons appris la veille, d’après les forces de sécurité, que des groupes pourraient venir de plusieurs endroits et qu’ils étaient tendus, nous avons contacté les services de sécurité, mais ils ont dit qu’ils étaient au courant. Nous avons été informés par les services de renseignement de l’armée que toutes les rues étaient sécurisées, sinon nous n’aurions pas pris cette mesure. »

Et sayed Safieddine de poursuivre :

« Ceci n’était peut-être pas prévu par l’armée, qui peut-être ne s’attendait pas que quelqu’un avait pris la décision de tuer… nous sommes face à un massacre prémédité, qui a été commis avec préméditation et détermination préalable… son auteur est un criminel et un meurtrier. Ce massacre a été perpétré par le Parti des Forces libanaises, qui en porte la responsabilité première devant les familles des martyrs et devant tous les Libanais qui ont été mis en danger. Ceux qui prennent pour cible les civils sont lâches, méprisables et faibles… s’ils croyaient que nous ferions une guerre avec eux, ils n’auraient osé le commettre. Ils sont beaucoup trop méprisables et mesquins que de pouvoir faire obstacle à ces hommes et femmes qui ont vaincu l’entité sioniste et les projets américains dans la région ».

Il a ajouté :

« Aujourd’hui, je n’exagère pas quand je vous dis que le Parti des Forces cherche à provoquer à nouveau une guerre civile interne au Liban. Il exerçait des pressions énormes depuis quelques jours pour inciter les gens et les régions en vue d’une guerre civile. Aujourd’hui ce parti a révélé son vrai visage… Peut-être serait-il contraint et pressé, parce que ses maîtres vaincus dans la région l’ont précipité pour faire cette démarche ».
Et de poursuivre:

« Hier, tout le Liban a été la cible afin de le replonger dans les temps affreux de la guerre civile interne, vers laquelle aucun Libanais n’aime revenir, sauf ceux qui se sont nourris de ses miettes et en ont profité. Les scènes d’hier sont l’un de ces épisodes réalisés par les Etats-Unis et financés par des Arabes tout comme du temps de la guerre civile. C’est un fait que tous les Libanais devraient traiter d’une manière responsable. Nous mêmes resterons présents pour assumer nos responsabilités afin de préserver notre pays et de ne pas être entraînés dans la guerre civile. Nous sommes les gens de la perspicacité, de la conscience, de l’expérience et des sacrifices pour le bien-être de ce pays. »

Il a souligné :

« Ces martyrs ont épargné au Liban de sombrer dans une guerre civile… Nous n’avons jamais été entraînés dans des conflits sectaires dans le passé et ne serons jamais entraînés dans une guerre civile. Mais en même temps, nous ne pouvons permettre que le sang de nos martyrs et des opprimés d’être vain. Pas question de gaspiller ce sang. Leur malchance aujourd’hui est qu’il y a des forces saines, sages et fortes qui ont protégé le Liban et empêché les conflits sectaires qui voulaient cibler tous les Libanais… Face à ces faits, tous les Libanais doivent assumer leur responsabilité… Tous les responsables au Liban de quel côté qu’ils soient doivent afficher leur rejet de ceux qui veulent pousser le Liban dans la guerre civile, avant de le regretter ».

Selon M. Safieddine, il est nécessaire d’accélérer le règlement de cette affaire et d’assumer des responsabilités pour sauver notre pays de cette nouvelle calamité… « Les services de sécurité et les autorités judiciaires doivent assumer leur responsabilité en traduisant ces criminels en justice et en leur demandant des comptes ».

Et de conclure : « nous sommes confrontés à un nouveau projet américain qui comporte un grand danger. Après la défaite du projet de Daech et du Nosra…  Mais sachez que la résistance qui a donné autant de martyrs et a vaincu restera forte. Se trompe celui qui croit qu’un évènement pareil la découragera. Nous sommes prêts à chaque instant, partout à défendre notre pays, notre résistance et nos alliés ».

https://french.almanar.com.lb/2170071

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire