LIBAN : LA CHINE OCTROIE 1000 TESTS DE DÉPISTAGE DU CORONAVIRUS

  • Par
  • Le 19/03/2020
  • Commentaires (0)
  • Dans LIBAN

Liban/Coronavirus : 1000 tests de dépistage octroyés par la Chine. 11 pères jésuites contaminés

 Depuis 9 heures  19 mars 2020

Hôpital Rafic Hariri

Hôpital Rafic Hariri
Hôpital Rafic Hariri

 Liban - Moyent-Orient - Spécial notre site

 

don

1000 tests de dépistage octroyés par la Chine au Liban

La Chine qui a annoncé, ce jeudi 19 mars, zéro nouvelle contamination d’origine locale par le coronavirus, souhaite aider les pays touchés par cette pandémie à éviter une envolée des contaminations.

L’ambassade de Chine à Beyrouth a annoncé, mercredi 18 mars, que Pékin a décidé de faire don au Liban de 1000 kits de tests de dépistage et de 200 thermomètres, rapporte l’agence officielle libanaise ANI.

Ce don, qui « répond à une demande du Liban pour l’aider à renforcer ses capacités de lutte contre le Covid-19 », constitue « une illustration de l’amitié que porte la Chine au Liban et à son peuple », indique un communiqué de l’ambassade de Chine.

133 cas confirmés

ministere-santeUn dernier bilan du ministère libanais de la Santé publié dans la journée de mercredi, fait état de plus de 130 cas d’infections au coronavirus.

Dans son rapport quotidien Covid-19, le ministère a déclaré que depuis le 21 février jusqu’au 18 mars 2020, le nombre total de cas confirmés s’élève à 133, y compris les cas diagnostiqués à l’hôpital Rafic Hariri et dans les autres hôpitaux universitaires. Ainsi, 13 nouveaux cas ont été enregistrés dans les dernières 24 heures.

Le rapport note également le décès d’un homme âgé de plus de 90 ans souffrant de maladies chroniques, ce qui porte le nombre total des décès à 4 personnes.

Le ministère de la Santé continue à suivre les cas suspectés de contamination et les personnes ayant été en contact direct avec eux, ainsi que les voyageurs en provenance des pays contaminés.

Le premier cas de coronavirus aurait été transmis d’un moine venu d’Italie

eglise

Monastère Saint-Joseph

Entre-temps, le quotidien libanais Al-Akhbar a révélé que le premier cas de coronavirus enregistré au Liban avait été transmis par un moine qui se trouvait en Italie et est rentré à Beyrouth entre le 15 février et le 20 février.

Le moine, dont l’identité est encore inconnue ou du moins non annoncée, aurait transmis le virus à plusieurs Jésuites ayant participé à une cérémonie au monastère Saint-Joseph à Achrafieh, à Beyrouth. Jusque-là, 11 cas de coronavirus parmi les pères jésuites ont été confirmés.

Une équipe chargée par le ministère de la Santé de surveiller la propagation de la pandémie suit de près cette affaire.

Il convient de noter que l’enseignant Maroun Karam décédé suite au coronavirus avait contracté la maladie du moine en question.

Mais à en croire un communiqué des pères jésuites publié le 18 mars, « aucun moine ne se trouvait en Italie récemment. Le dernier jésuite à être revenu d’Italie est rentré le 6 février ».

L’Aéroport de Beyrouth totalement fermé

aeroportPar ailleurs, dans le cadre des mesures de lutte contre la propagation du nouveau coronavirus, l’aéroport international de Beyrouth a été complètement fermé à partir de minuit 18 mars, et jusqu’au 29 mars.

Seul les vols de fret, militaires, de secours et les hélicoptères privés travaillant dans le cadre des travaux de forages offshore dans le bloc 4 sont autorités d’atterrir et de décoller depuis l’AIB.

 

Source: Divers

http://french.almanar.com.lb/1684784


 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire