LIBAN : LE GOUVERNEMENT D'HASSAN DIAB OBTIENT TRÈS MAJORITAIREMENT LA CONFIANCE DU PARLEMENT

  • Par
  • Le 11/02/2020
  • Commentaires (0)
  • Dans LIBAN

Le gouvernement de Diab obtient la confiance avec 63 votes.. Diab, notre mission est difficile

 Depuis 39 minutes  11 février 2020

dbc9d8ba-6478-4c32-86c6-73eb38938e08

 Liban - Moyent-Orient - Spécial notre site

 

Rédaction du site

Le nouveau gouvernement, présidé par le Premier ministre Hassan Diab, a obtenu la confiance du Parlement. Les 84 votes ont été distribués comme suit : 63 votes pour, 20 votes contre et un député s’est abstenu de voter.

Le gouvernement libanais dirigé par Hassan Diab s’est présenté à la séance parlementaire consacrée au vote de   confiance, au milieu des mesures de sécurité prises par les forces de sécurité pour empêcher les manifestants d’atteindre la place du Parlement.

Les manifestants ont tenté de supprimer certains des obstacles notamment des blocs de béton posés la veille à proximité du Parlement, sachant  que les forces de sécurité lançaient des gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants à proximité du Parlement.

Alors, que les forces de sécurité utilisaient des canons à eau et des gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants, les manifestants leur ont lancé des pierres à proximité du Parlement.

Le convoi du député  Salim Saadeh du Parti national-socialiste syrien  a été attaqué par des pierres et des bombes molotov d’un groupe qui entourait l’entrée de la Chambre des représentants, coïncidant avec la séance de confiance, blessant le député  au visage et au corps qui ont nécessité son transfert à l’hôpital pour traitement.

Malgré cela, le député est sorti de l’hôpital et a prononcé son discours à la session du Parlement pour discuter de la déclaration ministérielle.

Les forces politiques qui se sont absentées de la session de la Chambre des représentants, sont le bloc du parti « Kataeb », qui comprend 3 députés, et le bloc « Al-Azm » dirigé par Najib Mikati et un certain nombre de députés indépendants, tandis que le Parti national-socialiste syrien s’est abstenu de voter.

Le nouveau gouvernement a gagné la confiance des blocs parlementaires les plus influents sont  le « bloc du Liban fort » du CPL, le bloc « loyauté à la résistance » du Hezbollah, le bloc « développement et libération » du mouvement Amal et le bloc « Garantie de la montagne ».

Les blocs parlementaires qui n’ont pas accordé la confiance au gouvernement sont le bloc « Futur », le parti « Forces libanaises » et le « Parti socialiste progressiste ».

 Diab : Notre mission est difficile

M.Diab  a répondu aux interventions des députés et a déclaré: « Ce gouvernement est le pouvoir exécutif, mais c’est un gouvernement non politisé, même si ses ministres ont leur avis politique respectif, il est conforme au cadre général que j’ai défini depuis le premier jour d’affectation, soit un gouvernement de  spécialistes non partisans, et parce que nous nous sommes également soumis nous-mêmes à un baptême difficile, pour résoudre une équation complexe, car notre mission est difficile  .  »

Il a ajouté: « sans ce soulèvement libanais, ce gouvernement n’aurait pas vu le jour, qui est tenu de soutenir les demandes des Libanais et de lancer le projet de sauvetage, car les défis sont quasi- catastrophiques et la capacité de les surmonter est fragile. »

Il a ajouté: « Le gouvernement travaillera sur la gestion participative avec toutes les composantes de la communauté libanaise dans un souci de sauvetage, or la boule de feu roule rapidement et le gouvernement essaie de mettre des obstacles devant elle pour l’arrêter et réduire son élan. »

Il a ajouté: « Le danger de tomber n’est pas une illusion, et nous voulons relever le pays et nous ne pouvons pas le faire si des gens derrière attendent l’occasion pour nous pousser dans l’abîme. »

Source: Médias

http://french.almanar.com.lb/1643314


 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire