LIBAN : MEGA DECULOTTEE US !

tourtaux-jacques Par Le 16/10/2021 0

Dans LIBAN

 

Incident meurtrier de Beyrouth: implication de l'ambassade US

Saturday, 16 October 2021 7:21 PM  [ Last Update: Saturday, 16 October 2021 7:21 PM ]

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

L'ambassade US est impliquée dans l'incident meurtrier du jeudi 14 octobre à Beyrouth. ©AFP

Un employé de l'ambassade américaine fait partie des tireurs d'élite dans l'incident de Beyrouth.

L'éminent journaliste libanais Hosein Mortada a révélé sur sa page Twitter l'identité de l'un des tireurs d'élite qui ont tiré sur des partisans du Hezbollah et du mouvement Amal devant le Palais de justice.

“Shukri Abu Saab” qui a tiré avec un fusil de sniper lors de l’incident meurtrier d’al-Tayouneh à Beyrouth fait partie des Forces de sécurité libanaises et est en même temps un membre du personnel de l'ambassade américaine a-t-il écrit en publiant une photo.

Des partisans du Hezbollah et du mouvement Amal sont descendus dans la rue, jeudi 14 octobre, pour protester contre l'inconduite de Tariq Bitar, enquêteur sur l’explosion au port de Beyrouth. Bien que le rassemblement soit pacifique, les manifestants ont été soudainement abattus par des inconnus depuis les toits.

Sept personnes ont été tuées et 60 autres blessées dans l'incident. Les forces de sécurité libanaises ont jusqu'à présent arrêté 19 personnes en lien avec l'incident, dont 17 Libanais et deux ressortissants syriens.

Le Hezbollah et le mouvement Amal ont imputé l’incident meurtrier à l’organisation Al-Qowat Al-Lobnaniyeh dirigée par Samir Geagea, affirmant que l’ordre de tir provenait de l'ambassade américaine.

"Ce que nous avons vu hier faisait partie d'une opération menée par l'ambassade américaine au Liban et financée par certains partis arabes", a déclaré Hashim Safi al-Din, président du conseil exécutif du mouvement libanais Hezbollah.

L'intensité des tirs contre les manifestants était telle qu'elle n'aurait pu être menée sans décision et organisation préalables. Des flèches visaient directement les manifestants pour s'assurer que de nombreuses victimes tombent sur les pavés et amènent les mouvements Amal et Hezbollah à descendre dans les rues des quartiers chrétiens pour riposter et se venger avec des armes dans un théâtre de guerre civile.

La nuit précédant l'incident, l'armée libanaise et les agences de sécurité ont appris que des membres de l’organisation Al-Qowat Al-Lobnaniyeh étaient présents en tenue civile dans certains quartiers de Beyrouth pour déplacer des troupes et des milices. A cela rajoute l'unilatéralisme du juge Tariq Bitar dans l'affaire de l’explosion de Beyrouth pour mettre en évidence le plan de complot qui est en cours pour imputer l’explosion au port de Beyrouth à la Résistance tout comme les fausses accusations de l'assassinat de Rafik Hariri par la Cour internationale de justice contre la Syrie et le Hezbollah; Samir Geagea appelant le président libanais à internationaliser le procès de l’explosion de Beyrouth après l'incident d’al-Tayouneh.

Liban: le plan US échoué

Liban: le plan US échoué

Les incidents meurtriers à Beyrouth: les USA y sont pour quelque chose.

http://french.presstv.ir/Detail/2021/10/16/668659/Liban-ambassade-US-tireurs

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire