PROPOSITIONS CHINOISES D'INVESTISSEMENTS AU LIBAN

  • Par
  • Le 03/07/2020
  • Commentaires (0)
  • Dans LIBAN

Investissements au Liban: Lettres et rencontres chinoises avec le gouvernement

 Depuis 7 heures  3 juillet 2020

 

La délégation de l'ambassade de Chine a rencontré le Premier ministre libanais et d'autres ministres le jeudi 2 juillet
La délégation de l'ambassade de Chine a rencontré le Premier ministre libanais et d'autres ministres le jeudi 2 juillet

 Liban - Moyent-Orient

 

Rédaction du site

A peine le secrétaire général du Hezbollah sayed Hassan Nasrallah avait-il parlé dans son dernier discours de propositions chinoises d’investissements au Liban pour le montant de 12 milliards de dollars américains que les démarches sont entrées en vigueur. Aussi bien de la part des sociétés chinoises intéressées que de la part de l’ambassadeur de Chine au Liban.

L’une de ces sociétés, Sino Hydro Bureau 14 co., Ltd, dont le siège se trouve à Pékin,  a envoyé deux lettres au Premier ministre libanais Hassane Diab lui faisant part de l’intérêt qu’elle porte pour le Liban. C’est l’expert économique libanais Hassan Mokalled qui les lui a livrées, a révélé la télévision libanaise LBC qui a obtenu des copies de ces lettres. Toutes les deux sont datées le 22 juin dernier.

« Dans le moments pénibles que traverse le Liban nous souhaitons sincèrement pouvoir offrir nos services à votre gouvernement pour vous aider à surmonter les difficultés en fournissant à votre pays le développement attendu dans les domaines des infrastructures et de l’énergie », est écrit dans la première, selon la LBC.

lettres_ste_chinoise-png00 Cette énorme entreprise qui appartient au secteur public chinois propose entre autre la construction du chemin de fer qui devrait relier le nord du pays à son sud, et d’un tunnel. Elle évoque l’édification d’un réseau de transport en public.

« Nous avons signé un mémorandum le 29 mai 2019 avec le ministère des travaux puis en septembre 2019 nous avons présenté un rapport premier sur l’étude de rentabilité du système des transport en public à Beyrouth », a précisé la lettre.

Dans la seconde lettre, cette même société suggère de construire deux centrales électriques au Liban, à Zahrani et Deir Ammar.

En parallèle à la publication de ces lettres, l’ambassadeur de Chine au Liban a multiplié ses contacts avec le gouvernement libanais.

Le jeudi 2 juillet, il s’est rendu au Sérail, le siège du gouvernement libanais, à la tête d’une délégation et y a rencontré le Premier ministre Hassan Diab, ainsi que les ministres de l’Industrie, des Travaux publics, des Transports, du Tourisme et de l’Energie. Et ce vendredi 3 juillet, il a rencontré le ministre de l’Energie libanais Raymond Ghajar dans son bureau au ministère.

ambassadeur_chine_ghajarAvec ce dernier, il a évoqué les propositions chinoises pour le secteur électrique libanais, qui, malgré les milliards qu’il a coûté depuis trois décennies, n’a jamais démarré et souffre de pénuries régulières . Il est d’autant plus touché ces derniers jours en raison de la pénurie en fuel.

Lors de son dernier discours, sayed Nasrallah avait proposé de se diriger vers l’Est pour sortir le Liban de sa crise économique et surtout échapper à l’emprise des Etats-Unis et des puissances occidentales qui veulent profiter du contexte actuel pour affaiblir le Hezbollah et le désarmer.

Le Liban qui traverse l’une des pires crises économiques de son histoire a vu sa monnaie nationale perdre de sa valeur face au dollar américain, dépassant les 8.000 au cours de la semaine écoulée. Provoquant une forte inflation et une nouvelle hausse des prix.

Selon les milieux présidentiels libanais, rapporte le journal libanais al-Akhbar, l’embargo imposé va s’aggraver davantage et Washington n’est pas prêt à l’alléger avant de réaliser ses objectifs.  Face à cette situation, M. Diab a déclaré que le Liban est prêt à répondre aux lettres chinoises et à les mettre en exécution.

 

Source: Médias

http://french.almanar.com.lb/1804387


 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire