S. NASRALLAH, SECRETAIRE GENERAL DU HEZBOLLAH EXPOSE LES LACUNES DU JUGE D’INSTRUCTION DE L’EXPLOSION DU PORT DE BEYROUTH ET L’ACCUSE DE PARTIALITE

tourtaux-jacques Par Le 12/10/2021 0

Dans LIBAN

S. Nasrallah expose les lacunes du juge d’instruction de l’explosion du port de Beyrouth et l’accuse de partialité

 Depuis 20 heures  12 octobre 2021

 Article traduit - Hezbollah - Liban - Moyent-Orient - Secrétaire général du Hezbollah - Spécial notre site

 

Le secrétaire général du Hezbollah, sayed Hassan Nasrallah, a affirmé que l’actuel juge chargé de l’enquête du Port de Beyrouth n’a pas profité des erreurs de son prédécesseur, l’accusant de vouloir toujours politiser l’enquête et d’avoir du parti pris.

Après avoir exposé en détails les lacunes graves que le juge Tarek Bitar a commises dans l’instruction qu’il a ordonnée, au cours d’une allocution télévisée retransmise en direct sur la chaine satellitaire libanaise alManar, il a mis l’accent sur « la responsabilité des juges dans l’explosion du port est plus importante que celle des présidents, des Premiers ministres, des ministres et députés, car ce sont eux qui ont donné les autorisations au cargo chargé de nitrate d’ammonium de le décharger au port de Beyrouth ».

Sur le dossier du diesel iranien, sayyed Nasrallah a souligné que le Hezbollah a décidé d’accorder la priorité au diesel, en raison de sa nécessité avec l’avènement de la saison hivernale , et de reporter l’importation de l’essence. Précisant que la deuxième phase de distribution du diesel iranien  débutera en novembre.

Et de rappeler : « nous ne voulons pas concurrencer les sociétés pétrolifères et encore moins les stations d’essence, mais nous insistons pour subvenir aux besoins de première nécessité de la population en termes de pénurie en diesel »

Concernant la question de l’électricité, le SG du Hezbollah a exhorté le « gouvernement de répondre à l’offre faite par le ministre iranien des Affaires étrangères pour résoudre le problème de l’électricité au Liban » ajoutant que « le gouvernement aurait dû tenir une séance exceptionnelle voire d’urgence pour trouver une solution définitive au dossier de l’électricité ».

Et de souligner :  » Je crains qu’à travers l’effondrement du secteur de l’électricité on ne cherche à justifier l’option de sa privatisation ».

Pour ce qui est des législatives prévues l’an prochain, son éminence a insisté « pour que les élections législatives au Liban se tiennent à temps dans leur délai constitutionnel » soulignant que « nous n’avons aucune indication qu’un parti au Liban souhaite reporter ou saboter les élections législatives ».

Il a aussi exprimé son approbation au droit de vote pour les expatriés libanais, quand bien même il pourrait léser les partisans du Hezbollah. Idem pour la réduction du droit de vote de 21 ans à 18 ans, un projet qui avait été présenté par le Hezbollah depuis 2009.

PRINCIPAUX POINTS DE SON DISCOURS:

1-Elections législatives

Les législatives se tiendront à leur date constitutionnelle et nous insistons à leur tenue, nous n’avons aucune indication qu’un parti au Liban souhaite reporter ou saboter les élections législatives.

Quant au droit de vote pour les expatriés libanais, c’est une question est légitime, sauf que compte tenu des sanctions imposés à notre égard, nos électeurs expatriés ne pourront voter, et donc le vote des expatriés souffrira de manque représentativité , malgré cela, nous sommes prêts à sacrifier le vote de nos électeurs expatriés pour l’intérêt général des libanais expatriés. Par conséquent, nous soutenons le droit de vote des expatriés libanais

Ce dossier est donc clos et j’appelle tous les électeurs expatriés à enregistrer leur nom pour pouvoir participer au scrutin législatif.

Concernant la revendication du droit de vote pour les jeunes de 18 ans, je rappelle que le Hezbollah avait déjà présenté un projet de loi en 2009 pour baisser l’âge minimum du droit de vote de 21 ans à 18 ans de voter, sauf qu’au sein du parlement le projet a été ajourné. Sachant que nous avons travaillé  en faveur de ce droit de vote à 18 ans, en tant que bloc parlementaire avec acharnement, en 2009 puis en 2010. A cette époque seulement 34 députés ont voté pour.  Le plus étrange c’est que toutes les forces soutiennent officieusement ce droit de vote à 18 ans, mais quand le projet de loi est soumis au parlement, il s’écroule.

Nous réitérons notre soutien à ce droit de vote à 18 ans, car ces jeunes de 18 ans ont le droit de participer à des élections afin d’exprimer leur opinion, il est injuste de les priver pour des raisons partisanes ou confessionnelles.

Pour le mégacentre, nous sommes pour, tout autant pour la carte magnétique nous sommes avec toutes les mesures qui facilitent le processus électoral.

2-l’électricité :

Ces derniers jours, le Liban s’est noyé dans un sentiment de désarroi apocalyptique :  les libanais étaient menacés de plonger dans le noir, et finalement l’armée libanaise a proposé une solution temporaire en offrant son stock de diesel. Or, il incombe au gouvernement d’assumer ses responsabilités en travaillant jour et nuit pour empêcher le pays de plonger dans le noir et non de se contenter de solutions temporaires.  Au lieu de se mobiliser, les responsables politiques se sont lancés des accusations réciproques pour ne pas assumer leurs responsabilités.  Pire, ils se sont insultés les uns les autres, ce qui ne sert à rien.

Nous exhortons le gouvernement à trouver une solution définitive, et ce ne sont pas les propositions de solutions qui manquent, que ce soit de venant de l’ouest ou de l’est, alors ayez le courage de’entreprendre des actions.  Pour rappel, une somme d’argent a été offerte au Liban, pourquoi ne pas l’utiliser pour construire des centrales électriques, à moins qu’il n’y ait un veto US, si tel est le cas dites-le, pour que les gens puissent savoir qui les force à vivre dans le noir.

En Irak, il y a des problèmes d’électricité, et je sais que quand l’Irak s’est adressé aux européens pour les résoudre, le veto américain est tombé sur leur tête.

A tous ceux qui estiment que les USA sont leurs alliés, voire leurs amis, les garants des droits de l’homme, demandez-leur des exceptions sur la base de cette amitié. Comme ils l’ont accordé à l’Irak et à l’Afghanistan. Demandez-leur de lever leur veto afin de pouvoir assurer l’électricité aux libanais.

Un des responsables libanais a dit au ministre iranien des Affaires étrangères de demander lui-même des exceptions aux usa parce qu’il n’ose pas demander directement aux usa ce genre d’exceptions !

Sur ce, nous demandons au gouvernement de tenir une séance urgente pour régler ce dossier de manière décisive.

Permettez-moi, et pour la première fois j’évoque ce point à savoir :  Je crains qu’à travers l’effondrement du secteur de l’électricité qu’on ne cherche à justifier l’option de sa privatisation.

3- le diesel et l’essence iraniens :

J’appelle les forces politiques adverses d’aller demander du diésel et de l’essence de leurs amis soit, les USA. Nous, nous n’avons que l’Iran et la Syrie comme amis , alors que vous bénéficiez de beaucoup d’amis, pourquoi vous n’avez pas levé le petit doigt , vous vous êtes contentés de regarder,  allez chercher de l’essence pour les gens, Et si vous ne voulez pas faire profiter tout le peuple libanais comme nous l’avons fait, vous n’êtes pas obligés de faire comme nous,  gardez ce diésel et cet essence pour vos gens, nous n’avons aucune objection, et cela ne nous gênera point mais déployez des efforts pour en chercher , enterrer vos rancunes et vos manigances, au lieu de perdre votre temps à critiquer.

Pour ce qui est de la distribution du diesel iranien, nous sommes toujours à la phase première du transit du diesel vers le Liban, elle se poursuivra jusqu’à fin octobre.

Et donc durant cette phase, nous avons distribué gratuitement les parts de diesel aux cas les plus sensibles et urgents, soit les hôpitaux publics, les maisons de retraite, les orphelinats, les puits d’eau des municipalités et nous avons bien souligné que nous ne voulons pas entrer en compétition avec les sociétés pétrolifères et les stations d’essence.

Nous allons poursuivre ainsi, jusqu’à fin octobre, or nous allons renouveler ce don pour un mois de plus, pour tous les hôpitaux, les orphelinats, les maisons de retraites, les puits d’eau municipales, les pompiers, les ambulanciers de la Croix-Rouge etc.

Aussi, pour ce qui est de la vente de diesel aux particuliers comme les propriétaires des moteurs, les agriculteurs, les hôpitaux prives, les usines, les industries etc nous avons ajouté les pêcheurs.

A partir de la deuxième phase de distribution du diesel iranien, soit jusqu’à fin novembre, nous avons pris en considération la question du chauffage des familles. Mais il faut respecter les normes. Ce dossier il faut l’étudier avec minutie. Et donc si durant la première phase les propriétaires des moteurs bénéficiaient de la plus grande portion, avec l’arrivée de l’hiver, nous allons prendre en considération la question du chauffage.

Dans ce dossier, compte tenu des demandes qui nous sommes parvenues de toutes les régions du Liban, et qui dépassaient de loin nos attentes, nous estimons que la demande en diesel sera triple. Nous allons donc nous concentrer sur le diesel, car la question de l’essence a été plus ou moins réglée, puisqu’avec la levée du soutien de la banque centrale sur le tarif de l’essence, les interminables files d’attente face aux stations d’essence ont disparu.

Des voix se sont élevées appelant l’Etat d’aller lui-même chercher le diesel de l’Iran, par Dieu, c’est ce que nous ne cessons de demander. Nous sommes prêts à offrir toute aide pour ce faire, aider-nous à ne pas « violer » la souveraineté comme certains se plaisent à nous en accuser.

4- l’explosion du port de Beyrouth :

Je vous le dis en toute franchise que si les familles des martyrs abandonnent l’enquête et bien sachez que nous ne l’abandonnerons pas, car nous avons été profondément léser par cette explosion, nous exigeons la vérité nous voulons que l’enquête se poursuivre pour parvenir à la vérité et la justice.

Le juge précédent avait du parti-pris et a fini par démissionner, l’actuel juge chargé de l’enquête du Port de Beyrouth n’a pas profité des erreurs de son prédécesseur, mais il est également allé à la discrimination et à la politisation de l’enquête. Si vous croyez qu’avec ce juge vous parviendrez à la vérité, vous ne l’aurez pas, car ce juge a politisé l’enquête.

Pour preuves, et surtout ne m’accusez pas d’ingérence dans l’enquête, car il y a des questions légitimes qui exigent des réponses de la part de ce juge.

Depuis l’arrivée de ce cargo chargé de nitrate jusqu’à l’explosion du port, deux présidents de la république se sont succédés, pourquoi ne les as-tu pas convoqués ? pourquoi tu ne t’es pas rendu au Palais présidentiel pour interroger le président Aoun, qui a annoncé être entièrement disposé à subir un interrogatoire?

De même, as-tu convoqué les Premiers ministres précédents, pourquoi n’as-tu convoqué que le Premier ministre Hassan Diab et pas ceux qui l’ont précédé ? et pourquoi tu as omis de convoquer les ministres actuels et tu t’es contenté de convoquer les ministres précédents, contrairement à la procédure que tu avais suivi avec le Premier ministre Diab ?

Pourquoi n’as-tu pas convoqué les anciens ministres de la Défense, de la Justice ? quid les anciens cadres militaires ? tu choisis qui tu vas interroger et qui non, sans aucune référence légitime ? où est donc l’objectivité dans ton enquête ? nous t’avons prévenu de ne pas prendre parti, nous t’avons exhorté de rester impartial ?

Il est primordial d’informer les familles des martyrs et c’est leur droit de savoir : qui a permis au cargo chargé de nitrate de rentrer dans le port de Beyrouth ? qui l’a laissé dans le port ? qui a ordonné son déchargement?

A toutes ces questions tu n’as présenté aucune réponse. Au contraire, tu te caches derrière une seule accusation, et tu t’attaques seulement aux négligences administratives qui ont permis cet évènement !!! Bien sur qu’il y a eu négligence, mais ce qui est passé est une catastrophe qui ne peut se réduire à la négligence. Il y a toute la phase qui a précédé et qui implique plusieurs pays. Il lui faut apporter des réponses.

A ce titre, les juges ont eux aussi leur part des responsabilités qu est plus importante que celle des Premiers ministres et des ministres. Ils ont été mis au courant de ce cargo chargé de nitrate, car ce sont eux qui ont autorisé son amarrage dans le port de Beyrouth. Or pourquoi tu ne les as pas interrogés ?   La loi dit que les juges doivent comparaitre devant le Haut conseil de Justice, tout comme les ministres et les Premiers ministres. Alors comment as-tu décidé d’émettre des décisions d’arrestation, puis d’emprisonnement contre les ministres et pas contre les juges ??

Nous estimons que ce qui se passe dans le processus d’enquête de l’explosion du port est très, très, très, très, très, très, dangereux, jusqu’à la fin du souffle, car ce genre d’enquête ne mènera à aucune vérité et aura des répercussions sur l’avenir du pays.  Je demande au Haut-Conseil de Justice de se saisir de l’affaire, à défaut, que le gouvernement saisisse cette affaire.

En conclusion, deux points :

Le premier sur l’explosion de Qandouz, en Afghanistan qui a provoqué des dizaines de martyrs et de blessés, ce genre d’attentats est pénible pour les musulmans et les non musulmans et nous partageons la peine des parents des martyrs.

Daech a commis cet attentat car elle l’a revendiqué, et j’espère que les médias vont mettre l’accent que Daech est wahhabite- takfiriste, car c’est parce que cette organisation adopte la doctrine wahhabite qui annule les autres et ne reconnait pas le droit à la différence qu’elle commet ce genre de massacres.

Auparavant, j’avais mis en garde contre les tentatives américaines de transférer Daech de la Syrie vers l’Afghanistan, et le ministre turc des AE l’a dit, or pourquoi les USA ont-ils fait cela ?

Le retrait des USA était accompagné de préparatifs contre l’Afghanistan, il s’agit de provoquer une guerre civile, une guerre confessionnelle, les usa sont responsables de la présence de Daech en Afghanistan pour détruire le pays, et donc on comprend pourquoi Daech a fait exploser une mosquée chiite.

Deuxième point, j’aimerai évoquer l’affaire du militant palestinien Nizar Banat, qui a été arrêté par un appareil sécuritaire palestinien, tenu en détention puis torturé   au point de provoquer sa mort.

Il est de mon devoir de m’incliner devant ce martyr qui était un intellectuel, je l’ai vu quand j’avais l’occasion de visionner ses séances enregistrées sur Youtube.

Cette personnalité était courageuse, vraie, ambitieuse, intelligente, combative jusqu’au martyre et donc il convient d’exiger que justice soit rendue pour cet homme qui est tombé en martyr.

Enfin, dans quelques jours nous allons célébrer la naissance du prophète Mohammad (P). Durant les années précédentes, le peuple yéménite nous a surpris par sa fougue pour célébrer cette commémoration bénie, malgré la guerre, la faim, l’embargo, des foules massives ont envahi toutes les ruelles, les rues, les villes au Yémen.  Comment il fait ? c’est incroyable ..  Alors que dans d’autres pays arabes et musulmans, la célébration de cette occasion reste timide, comparée aux conditions du peuple yéménite.

Certains ont argué que célébrer l’anniversaire du prophète Mohammad (P) est une forme d’hérésie alors qu’ils se permettent de célébrer l’intronisation de leur dynastie. Cela est injuste. Cette année nous comptons célébrer cette occasion et j’appelle à une large participation à cette commémoration.

Source: Al-Manar

https://french.almanar.com.lb/2166353

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire