SAYED NASRALLAH : SI L’ETAT RESTE LES BRAS CROISES, LE HEZBOLLAH DEPECHERA LES NAVIRES DE CARBURANT D’IRAN

tourtaux-jacques Par Le 08/06/2021 0

Dans LIBAN

S.Nasrallah: Le Hezbollah dépêchera les navires du carburant d’Iran, si l’Etat reste les bras croisés

 Depuis 1 heure  8 juin 2021

Sayed Hassan Nasrallah

Sayed Hassan Nasrallah

 Liban - Moyent-Orient - Secrétaire général du Hezbollah - Spécial notre site

 

Rédaction du site

Le secrétaire général du Hezbollah, Sayed Hassan Nasrallah, a prononcé ce mardi 8 juin un discours à l’occasion du 30ème anniversaire de la chaine AlManar.

Voici les principaux points de son discours :

Tout d’abord, je voudrais remercier tous les frères et sœurs ainsi que toutes les familles qui ont exprimé leur amour et sympathie après mon dernier discours (25 mai 2021) au cours duquel j’étais malade. Je vous rassure et je rêve que nous prions ensemble dans la mosquée d’Al-Aqsa.

La chaine AlManar a été fondée, depuis 30 ans, le 4 juin 1991 à l’occasion du 2ème anniversaire du décès de l’Imam Khomeiny, qui a revivifié l’esprit de la révolution dans notre région. Cette chaine a été fondée par les adeptes et les élèves de l’Imam Khomeiny, dont à leur tête Sayed Issa Tabtabai, dans le but qu’elle soit la voix de la Resistance.

A cette occasion, je remercie Sayed Issa et tous ceux qui ont suivi sa ligne et déployé leurs efforts pour développer cette chaine.

Elle a été la voix de la résistance et de la libération (du sud-Liban) en 2000. Elle n’a pas été fondée pour des fins lucratifs et concurrentiels, mais elle constitue le soutien d’une cause pour laquelle elle a offert des sacrifices en 2006, (lors de la destruction de son siège par un bombardement israélien).

Cette chaine refuse d’être louée par ce pays ou par un autre, elle représente la voix des martyrs et de leurs familles, des détenus et le sourire des gens sortis victorieux face à l’ennemi.

Elle a été à la hauteur du but à laquelle elle a été créée, en dépit du manque au niveau des équipements et du personnel. Elle a également présenté des martyrs sur cette voie.

Après la victoire de 2000 qu’on a offert aux Palestiniens, AlManar a influencé le peuple palestinien, qui a quelques mois après déclenché l’intifada.

Le 28 septembre 2000, AlManar est devenue une chaine satellitaire dans le but de couvrir les évènements en Palestine.

Ce qui se passe en Palestine et dans la mosquée d’Al-Aqsa relève de la responsabilité de toute la nation et non pas seulement du peuple palestinien. Parce que nous faisons face à un ennemi troublé et stupide.

Netanyahu peut recourir à une stupidité au niveau palestinien et en ce qui concerne le nucléaire iranien afin de sortir de son impasse.

Les Palestiniens d’Al-Qods, de la Cisjordanie et des territoires occupés en 1948 ont fait etat d’un engagement sans précédent dans la protection d’Al-Qods et des lieux saints. Nous (dans l’axe de la résistance) travaillons sérieusement pour qu’on parvienne à une équation régionale selon laquelle toute agression contre Al-Qods entrainera à une guerre régionale.

La première réponse est venue du chef du mouvement de la résistance yéménite Ansarullah, Sayed Abdel Malek al-Houthi, qui a affirmé que son mouvement est prêt à faire partie de cette équations régionale. Et nous sommes en discussions avec les autres factions de la résistance afin d’imposer cette équation.

En 2006, lors de l’agression américano-israélienne contre le Liban qui avait pour but de créer un nouveau Moyen-Orient, AlManar a résisté avec courage et son siège a été détruit. Deux minutes après, elle a réussi à diffuser via un autre lieu.

Elle a participé aux cotés des combattants face à la guerre et à ses conséquences. A cette époque, le Hezbollah et ses allies étaient face à un défi : l’ennemi israélien a reconnu sa défaite lors de cette guerre et a mis en place une enquête pour tirer les leçons de son échec. Mais malgré cela, il y avait certains au Liban qui évoquait la victoire de l’ennemi.

Au début de l’agression americano-saoudienne contre le Yémen en mars 2015, on assistait à un black-out total médiatique.

AlManar était à cette époque présente seulement sur les satellites arabes. Les Israéliens avaient œuvré à rayer AlManar des satellites européens sous prétexte d’antisémitisme.

Puis, elle a été interdite de diffuser sur Arabsat et Nilesat. La principale raison invoquée : sa position au côté du Yémen. Même lors des négociations pour permettre à AlManar d’y rester, ils réclamaient de ne pas évoquer le Yémen. C’est ce qu’AlManar a refusé. Ils ne veulent pas qu’on mette la lumière sur les massacres contre les Yéménites. Nous sommes fiers de contribuer au soutien du peuple yéménite opprimé.

Depuis le premier jour, on pariait sur la résistance et la victoire du peuple et des combattants yéménites.

Aujourd’hui nous sommes face à un échec cuisant de l’axe saoudo-US et qui cherche une issue et à réaliser dans les négociations politiques ce qu’il n’a pas réussi à obtenir sur le terrain. Raison pour laquelle, les saoudo-US ont eu recours aux pressions économique et au maintien du blocus. Les USA qui se présentent comme médiateur pour mettre fin à cette guerre mentent et induisent en erreur l’opinion public mondial. Les Américains approuvent le blocus. Ils veulent des négociations sous le coup des sanctions et le manque de nourriture pour exercer des pressions sur le volet politique.

Il y a quelques jours, ils ont déclaré qu’Ansarullah est responsable de la poursuite de la guerre au Yémen. Il s’agit de d’un pur mensonge et d’accusations infondées. Les Yéménites réclament la levée du blocus avant de participer aux négociations.

En 2011, au début des évènements en Syrie et en Irak, la situation était délicate vu qu’il y avait un nouveau projet US couvert d’islamisme cette fois-ci à savoir Daesh. AlManar et les médias de la résistance ont travaillé minutieusement pour discerner le vrai du faux. AlManar a également présenté des martyrs lors de la couverture des victoires face aux takfiristes et a assumé ses responsabilités lors de cette bataille.

A suivre

https://french.almanar.com.lb/2089573

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire