SAYYED NASRALLAH : LE PREMIER NAVIRE DE MAZOUT VA QUITTER L’IRAN DANS QUELQUES HEURES POUR LE LIBAN ET BIENTOT D’AUTRES NAVIRES SUIVRONT

tourtaux-jacques Par Le 19/08/2021 1

Dans LIBAN

Sayed Nasrallah: «Le 1er navire chargé de mazout quittera en quelques heures l’Iran vers le Liban», il sera traité comme «un territoire libanais»

Sayed Nasrallah: «Le 1er navire chargé de mazout quittera en quelques heures l’Iran vers le Liban», il sera traité comme «un territoire libanais»

folder_openRésumés des discours access_timedepuis 8 heures

starAJOUTER AUX FAVORIS

 

Par AlAhed

Le secrétaire général du Hezbollah sayed Hassan Nasrallah a révélé jeudi que «le premier navire chargé de mazout quittera durant quelques heures l’Iran à destination du Liban», soulignant qu’«il ne s’agit pas d’un seul» et insistant sur le fait qu’il sera considéré par la résistance comme «un territoire libanais».

Au dixième jour de l'Achoura, le secrétaire général du Hezbollah a prononcé un discours via un écran géant devant des dizaines de milliers de partisans dans la banlieue sud de Beyrouth.

Commençant par la Palestine occupée, sayed Nasrallah a réitéré l’appel à soutenir le peuple palestinien et son «droit à récupérer ses terres du fleuve à la mer».

«Face aux menaces auxquelles font face Al-Qods et les lieux saints et sacrés», sayed Nasrallah a appelé à «établir une équation régionale pour les protéger».

«La protection des lieux saints et sacrés doit être la mission de tout l’axe de la résistance, non pas celle des Palestiniens uniquement», a-t-il souligné.

«Nous attendons avec impatience le jour où les envahisseurs sionistes quitteront la terre de Palestine, car c'est la fin de toute occupation et de tous les envahisseurs», a-t-il ajouté.

Dans ce contexte, sayed Nasrallah a exprimé son remerciement aux factions irakiennes qui se sont dit prêtes à protéger les lieux saints et sacrés en Palestine.

«La coopération entre les forces de la résistance dans la région et la résistance en Palestine rendra l’espoir de libérer la Palestine plus grand», a-t-il assuré.

Concernant l’occupation américaine en Irak et en Syrie, sayed Nasrallah a indiqué que les yeux sont rivés sur cette dernière après la défaite des Etats Unis en Afghanistan.

Tout en qualifiant les administrations américaines successives de «la tête de l’arrogance et de l’injustice dans le monde», le secrétaire général du Hezbollah a affirmé que «la souveraineté, les ressources et le pétrole dans notre région doivent être incombés aux peuples et aux Etats».

«La décision irakienne de faire sortir les forces militaires US du pays est un grand exploit», a-t-il souligné.

Sayed Nasrallah a rappelé que «le Hachd Al-Chaabi était la garantie réelle de l’Irak dans la confrontation de Daech et des takfiristes».

«Il faut renforcer et soutenir le Hachd Al-Chaabi car il constitue un pilier important de la garantie de l’Irak», a-t-il martelé.

Dans le même contexte, sayed Nasrallah a insisté que «les gouvernements de la région sont capables de mettre terme au phénomène de Daech sans aucune aide américaine».

«Les forces US facilitent le développement de Daech et aident ses terroristes de se déplacer entre les régions», a-t-il déclaré.

Et de poursuivre: «Les forces US doivent quitter l’Est de l’Euphrate, sa présence dans cette région est pour piller le pétrole syrien».

Sur la guerre meurtrière américano-saoudienne contre le Yémen, sayed Nasrallah a affirmé que cette guerre «doit prendre fin».

«Ils (Américains et Saoudiens) n’arriveront pas à réaliser leurs objectifs», a-t-il assuré.

Concernant Bahreïn, sayed Nasrallah a affirmé «tenir aux côtés du peuple bahreïni opprimé qui est interdit de s’exprimer et qui est toujours prêt à soutenir la Palestine».

Arrivant au Liban, le secrétaire général du Hezbollah a confirmé «à l’ami et à l’ennemi» que «nul ne portait atteinte à la force, à la ténacité et aux potentiels de la résistance au Liban».

«Certaines parties libanaises et étrangères cherchent à nous rendre responsable de l’échec de la formation du gouvernement, ce qui n’est pas vrai», a-t-il dit.

Et de souligner: «L’Iran ne s’est jamais ingéré dans la formation ou dans le blocage du gouvernement».

«Nous attendons avec espoir les résultats des entretiens tenus entre le président de la République et le Premier ministre désigné», a-t-il ajouté.

Sayed Nasrallah a également indiqué que la crise des carburants était «préméditée», comme «les forces de sécurité ont saisi des millions de litres d’essence et de mazout stockés».

Il a estimé que «les autorités auraient pu traiter la crise si elles s’étaient intervenues depuis le début».

«Les autorités doivent mettre les monopolistes derrière les barreaux pour mettre fin à l’humiliation des citoyens», a-t-il par ailleurs appelé.

Dans ce contexte, sayed Nasrallah a condamné «toute attaque contre l’armée libanaise».

«Nous apprécions les sacrifices consenties par l’armée libanaise et les forces de sécurité pour soulager la souffrance des Libanais», a-t-il déclaré.

Et pour le même but, le secrétaire général du Hezbollah a révélé que «le premier navire chargé de mazout quittera durant quelques heures l’Iran à destination du Liban».

«D’autres navires prendront également la mer vers le Liban, il ne s’agit pas d’un seul», a-t-il également dévoilé.

Et d’expliquer: «La priorité est au mazout vue sa grande importance vitale. Nous avons été contraints de prendre cette décision vue la guerre économique qui nous a été imposé».

Sayed Nasrallah a par ailleurs mis en garde toute menace contre le navire, le considérant comme «un territoire libanais».

«Que personne ne commet une faute en nous défiant car il s’agit de la dignité de notre peuple que nous refusons qu’il soit humilié», a-t-il lancé.

Sayed Nasrallah s’en est pris à l’ambassade américaine au Liban, qui «n’est pas une représentation politique» selon lui, mais «une ambassade qui trame les complots contre les Libanais».

«L’ambassade américaine au Liban dirige la guerre économique et médiatique contre notre pays», a-t-il souligné.

Aux américains, sayed Nasrallah a promis que leur ambassade à Beyrouth «essuiera un échec comme l’avait fait auparavant».

Et à ceux qui misent sur les Américains et leur ambassade à Beyrouth, il les a invités à «prendre en considération l’expérience en Afghanistan».

https://french.alahednews.com.lb/41140/342

israel hezbollah iran hassan nasrallah liban achoura etats unis occupation

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires

  • Tourtaux

    1 Tourtaux Le 20/08/2021

    Zara Saade
    J ai entendu déjà le sifflement du navire qui s éloignait de l Iran et j ai été envahie d un sentiment de bonheur et de fierté de ce Grand Homme qui reste le plus charismatique et le plus fidèle à ses idéaux. Fière je suis fière de notre leader.

Ajouter un commentaire