SEYYED NASRALLAH AUX ALLIES DES USA : "ISRAËL EST AU BOUT!". "L'AMERIQUE EST EN DECLIN. NE L'ATTENDEZ PLUS!""

Israël affaiblit, la Résistance se renforce

Wednesday, 31 March 2021 5:35 PM  [ Last Update: Wednesday, 31 March 2021 5:33 PM ]

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

La capture d’écran d’une émission en direct montre le secrétaire général du Hezbollah, Seyyed Hassan Nasrallah, prononçant un discours le 31 mars 2021.

« Ce n’est pas la générosité des Américains, mais plutôt la puissance en pleine croissance des Iraniens qui a poussé les États-Unis vers la voie de la diplomatie envers Téhéran », a déclaré Seyyed Hassan Nasrallah. 

Le secrétaire général du Hezbollah libanais a déclaré, mercredi 31 mars, dans un discours télévisé, que les États-Unis se trouvaient sur la pente du déclin. « C’est ce que le Leader de la Révolution islamique souligne », a-t-il ajouté.

Et de continuer : « Israël, lui aussi comme son maître, se dirige vers du déclin et de l’effondrement, d’autant plus que le renforcement des capacités de la Résistance le préoccupe vivement ». 

Nasrallah a de nouveau invité tous à réfléchir à la question du « déclin des États-Unis », comme l’a expliqué l’Ayatollah Khamenei. « Le chemin des États-Unis est celui du déclin et de la chute, et le chemin de la résistance est celui de l’ascendance. »

L'Iran n'a pas concédé aux États-Unis dans le cadre de la campagne de « pression maximale » de l'ancien président Donald Trump, et il ne céderait jamais à Washington maintenant que la République islamique est sur le point de mettre les sanctions derrière elle », a-t-il ajouté. 
 

Des soldats israéliens

Des soldats israéliens

Le Deal du siècle est mort

« Les États-Unis ne peuvent plus faire avancer le Deal du siècle que Trump voulait autant réaliser. Ce plan est déjà mort. Trump n’a pas pu imposer le Deal du siècle aux Palestiniens, car ces derniers ont fait preuve de la patience et de la résistance ». 
Seyyed Hassan Nasrallah a souligné que l’axe de la Résistance cherchait sérieusement à renforcer ses capacités. 

Le secrétaire général du Hezbollah a déclaré que l’axe israélo-américain projetait toujours à réaliser son rêve d’étendre les zones sous occupation israélienne du Nil à l’Euphrate.

« L’axe cherche toujours à réaliser le rêve du Nil à l’Euphrate », a déclaré Seyyed Hassan Nasrallah lors d’un discours télévisé.

Nasrallah a déclaré que l’axe utilisait des « complots sectaires et religieux » comme arme. 

Ansarallah: Riyad se rendra?

Ansarallah : Riyad se rendra ?

En Suisse, et selon des sources proches des négociations, c’est une « délégation US complètement meurtrie », et « cumulant les marches arrière face à un Ansarallah en position de force » et « évitant les pièges les uns après les autres » et exigeant surtout « une levée de l’embargo tout court » qui attirait surtout les attentions.

La guerre saoudienne au Yémen marquée par les complots américains pour la région

Faisant référence à la guerre contre le Yémen, Nasrallah a déclaré que contrairement à ce que l’Arabie saoudite cherchait à décrire au début de la campagne militaire, le conflit n’avait rien à voir avec « les chiites et les sunnites ».

« La guerre est plutôt dirigée par les objectifs des États-Unis et leurs complots pour la région », a déclaré Nasrallah.

Il a réaffirmé qu’il y avait une « guerre médiatique » en cours contre les défenseurs du Yémen pour les qualifier de « parti qui rejette toute cessation de la guerre » et Riyad comme celui qui demande la fin de la campagne.

Nasrallah a souligné que toute trêve potentielle devait s’accompagner d’une levée du siège, comme l’exige Sanaa.

« Ils cherchent donc à maintenir leur pression sur le Yémen afin de le forcer à se présenter à la table des négociations », a-t-il déclaré. « Les forces d’invasion essaient de réaliser ce qu’elles n’ont pas pu réaliser par la guerre au moyen de la pression sociale. »

Cependant, les Yéménites « ont le dessus » et ne peuvent pas être dupés pour mettre fin à leur défense du pays, a affirmé Nasrallah. Il a donc conseillé à Riyad « de ne pas perdre son temps ». « La malhonnêteté n’aura aucun avantage. Allez-y et mettez fin à la guerre et au siège », s’est-il adressé aux Saoudiens.

Le sort d’une future guerre sera déterminé par la Résistance

« Le front de la Résistance a traversé la phase la plus difficile de son histoire au cours de la dernière décennie, compte tenu des développements qui ont eu lieu au Liban, en Syrie et en Irak ainsi que des sanctions sévères des États-Unis contre l’Iran », a déclaré Nasrallah.

« L’axe de la Résistance poursuit sérieusement le renforcement de ses capacités. Ce sont ces capacités qui détermineront le sort de [toute] guerre future », a-t-il ajouté.

« À tous ceux, dans la région, qui comptent sur les États-Unis ; je dois dire que la seule priorité de Biden dans notre région est le régime sioniste. Si les amis des États-Unis dans la région s’attendent à ce que Washington règle leurs problèmes, qu’ils sachent que l’attente sera longue ». 

Le secrétaire général du Hezbollah a ensuite appelé toutes les nations de la région à s’asseoir à la table du dialogue pour résoudre leurs problèmes, loin des ingérences des États-Unis. « Quiconque est affilié à l’axe de la Résistance est prêt à atteindre une solution qui aide notre région à dépasser la situation difficile », a-t-il souligné. 

« Ce que je prévois est qu’au moins certains de nous arriveront à Qods et y feront leur prière », a déclaré Nasrallah. 

https://french.presstv.com/Detail/2021/03/31/648481/Nasrallah-Etats-Unis-Israel-Iran-Hezbollah

 

1 vote. Moyenne 4.00 sur 5.

Ajouter un commentaire